Blogue Invesco Canada

Perspectives, commentaire et expertise de placement

Christopher Doll | 27 janvier 2017

Arrivez-vous à satisfaire vos besoins en matière de revenu?

Les taux d’intérêt étant à des bas historiques, il se pourrait que les épargnants qui viennent de prendre leur retraite aient de la difficulté à dégager un revenu satisfaisant de leurs placements – surtout si la préservation du capital est aussi une priorité.

Les placements considérés comme relativement « sûrs » ont été historiquement le placement préféré de nombreux épargnants – les obligations et les quasi-espèces procurant un rendement respectable tout au long de la phase d’accumulation pour la plupart des baby-boomers. Les taux de rendement obligataires ont baissé pendant les 30 dernières années et il en a été de même pour le rendement total escompté sur ces placements obligataires. Le graphique ci-dessous illustre comment le rendement prospectif a baissé en tandem avec le rendement à l’échéance dans le marché obligataire.

boniferro1fr

Source : Morningstar Research Inc. et Bloomberg L.P., données pour la période allant du 1er janvier 1976 au le 31 décembre 2016.

Pendant que les porteurs d’obligations profitaient de la baisse des taux à l’époque, le contexte des bas taux qui en a résulté est en train de saboter le rôle de ces placements moins risqués – compte d’épargne à intérêt élevé, CPG et obligations d’État à court terme – à procurer un rendement appréciable.

Ces actifs à risque moins élevé qui constituent traditionnellement les bases d’un portefeuille rapportent maintenant un rendement inférieur au taux d’inflation, ce qui se solde par une érosion du pouvoir d’achat au fil du temps. Le graphique ci-dessous illustre ces taux de rendement inférieurs à l’inflation par rapport au rendement à l’échéance d’une stratégie d’échelonnement de placements dans des obligations à court terme de qualité supérieure – le fonds négocié en Bourse PSB (PowerShares 1-5 Year Laddered Investment Grade Corporate Bond Index ETF).

boniferro2fr

Source : Bloomberg L.P., Banque du Canada et Société Financière Manuvie, au 31 décembre 2016. Pour obtenir des données standard sur le rendement, voir le lien qui contient des renseignements sur le fonds PSB à la fin de cet article.

À la recherche de revenu

Pour résoudre ce problème, de nombreux épargnants se sont exposés à plus de risque en recherchant un meilleur taux de rendement sur leurs placements à revenu fixe. Les actifs à revenu fixe plus risqués – par exemple les obligations mondiales, les obligations à rendement élevé, les titres de créance et les titres adossés à des actifs des marchés émergents – ont fini par trouver leur chemin dans le noyau dur de nombreuses stratégies populaires au cours des dernières années.

Les épargnants sont-ils allés trop loin?

Ces catégories d’actif à rendement plus élevé pourraient se révéler plus volatiles que le prévoient de nombreux épargnants, ce qui les incitera à prendre la fuite durant des corrections et accroîtra en fin de compte le risque de pertes permanentes.

Une autre solution possible consisterait à prendre bien moins de risque en envisageant des obligations à court terme de qualité supérieure émises par des sociétés canadiennes. Cette façon de faire laisse moins de possibilités à une erreur de la part de l’épargnant – sans risque de change, un risque de crédit minime et moins de risque lié à la duration – en offrant simultanément un meilleur taux de rendement que les quasi-espèces. Le graphique ci-dessous illustre la plus faible volatilité des obligations canadiennes à court terme de qualité supérieure par rapport à d’autres catégories d’actif à revenu fixe plus risquées.

boniferro3fr

Source : Morningstar Research Inc.

Des obligations à pondération égale utilisant une approche d’échelonnement peuvent mitiger davantage les problèmes potentiels. Comme illustré ci-dessous, la pondération égale réduit le risque de concentration, tandis que l’échelonnement des obligations par tranches d’échéance réduit le risque lié au réinvestissement à un moment opportun.

boniferro4fr

Source : Invesco Canada, au 31 décembre 2016.

Conclusion

Il ne fait aucun doute qu’il sera plus difficile de satisfaire des besoins en matière de revenu tant que le contexte des bas taux d’intérêt persistera, mais en adoptant la bonne façon de faire, le segment des placements à revenu fixe peut encore faire une contribution appréciable au rendement d’un portefeuille.

Les stratégies indiquées ci-après pourraient présenter d’excellentes possibilités aux épargnants et aux conseillers qui sont à la recherche d’un taux de rendement plus élevé, d’une sensibilité moindre aux taux d’intérêt et d’une gestion du risque lié au réinvestissement.

 

PSB : PowerShares 1-5 Year Laddered Investment Grade Corporate Bond Index ETF

USB : PowerShares LadderRite U.S. 0-5 Year Corporate Bond Index ETF – $CA

PFL : PowerShares 1-3 Year Laddered Floating Rate Note Index ETF

S'abonner au blogue

Abonnez-vous pour être informé sur la publication de : *


Voulez-vous vous abonner an anglais?

Abonnez-vous pour recevoir des courriels d’Invesco Canada Ltée au sujet de ce blogue. Pour vous désabonner, veuillez nous envoyer un courriel à blog@invesco.ca ou communiquez avec nous.

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *