Blogue Invesco Canada

Perspectives, commentaire et expertise de placement

Steve Cao | 1 août 2017

Émerger de l’ombre – le bien-fondé des placements dans les marchés émergents

Après une période de léthargie prolongée, les actions des marchés émergents se redressent de belle façon depuis le début de l’année, surclassant largement les actions des pays industrialisés, telles que mesurées par les indices MSCI Marchés émergents et MSCI EAEO1. À mon avis, cet excellent rendement découle d’une amélioration de la conjoncture macroéconomique, de la forte croissance des bénéfices et de l’évaluation inférieure des actions des marchés émergents par rapport à celles des pays industrialisés1.

Voyons plus en détail les catalyseurs des marchés émergents :

Amélioration de la conjoncture macroéconomique

  • La Chine a enregistré un produit intérieur brut (PIB) supérieur aux attentes pour les deux premiers trimestres de l’année et la structure de l’économie chinoise continue de s’améliorer
  • En Inde, une réforme fiscale majeure a été adoptée sous forme de « taxe sur les produits et services » nationale qui est entrée en vigueur le 1er juillet. Cette législation marque un tournant dans l’histoire du pays car c’est, selon moi, l’une des plus importantes réformes jamais adoptées en Inde. Cette nouvelle taxe fait de l’Inde un marché commun, ce qui facilite le mouvement des biens entre les états et devrait accroître l’efficacité économique du pays. Je suis persuadé que cette taxe aura éventuellement un impact positif à long terme sur la productivité et la croissance économique de l’Inde
  • Au Brésil, les malversations politiques ont défrayé la manchette, mais les caractéristiques fondamentales de l’économie continuent de s’améliorer. Le taux de croissance réel des salaires est désormais positif, le taux de chômage commence à baisser, les entreprises assainissent leur bilan et l’inflation est maîtrisée. En dépit de l’incertitude politique, le Brésil est parvenu à faire adopter diverses réformes, y compris plusieurs projets de loi sur le travail qui ont été adoptés par les deux chambres du Congrès national. Somme toute, je crois que les forces économiques positives du Brésil l’emportent sur l’incertitude politique qui plane sur le pays
  • En Russie, la croissance économique s’accélère, après deux années de récession, et le taux d’inflation diminue malgré l’assouplissement de la politique monétaire. Ce sont-là des signes positifs pour une économie qui dépend de l’énergie et qui souffre du bas prix du pétrole brut

Bénéfices des sociétés en hausse

Les bénéfices des sociétés sont en hausse dans de nombreux marchés émergents. Le consensus des estimations des analystes en ce qui a trait à la croissance des bénéfices a été révisé à la hausse pour 2017 et 2018. D’ailleurs, certains analystes prévoient même un taux de croissance des bénéfices de 20 % sur douze mois pour les actions des marchés émergents en 20172.

Évaluations encore attrayantes

Malgré ces tendances positives, les actions des marchés émergents demeurent remarquablement abordables, surtout par rapport à celles des pays industrialisés.

  • Selon le ratio cours-valeur comptable des douze derniers mois, les actions des marchés émergents se négocient à des évaluations comparables à leur évaluation historique. Cependant, par rapport aux actions des pays industrialisés, les actions des marchés émergents se négocient encore à un escompte d’environ 26 %3.
  • Selon le ratio cours-bénéfice des douze prochains mois, les actions des marchés émergents se négocient à une prime de 12 % par rapport à leur évaluation historique, mais se négocient encore à escompte par rapport à celles des pays industrialisés4.

Bien que la situation semble s’améliorer dans les marchés émergents en général, la sélection des titres demeure cruciale. L’équipe des actions de croissance internationales et mondiales d’Invesco a recours à la méthode ascendante axée sur l’analyse fondamentale pour sélectionner les actions. Nous croyons qu’à long terme, les critères de bénéfices, de qualité et d’évaluation (BQE) des sociétés peuvent récompenser les investisseurs.

 

S'abonner au blogue

Abonnez-vous pour être informé sur la publication de : *


Voulez-vous vous abonner an anglais?

Abonnez-vous pour recevoir des courriels d’Invesco Canada Ltée au sujet de ce blogue. Pour vous désabonner, veuillez nous envoyer un courriel à blog@invesco.ca ou communiquez avec nous.

1 Source : FactSet Research Systems au 30 juin 2017. Le rendement de l’indice MSCI Marchés émergents depuis le début de l’année s’élève à 18,43 %, comparativement 13,81 % pour l’indice MSCI EAEO, au 25 juillet 2017.

2 Source : HSBC GEMS Equities Wrap Up, juin 2017

3 Source : Invesco, Compustat et MSCI. Données au 30 juin 2017. Les marchés émergents sont représentés par l’indice MSCI Marchés émergents. Les marchés des pays industrialisés sont représentés par l’indice MSCI EAEO. Les données sur le ratio cours-valeur comptable remontent jusqu’à décembre 1995; données au 16 juillet 2017.

4 Source : Invesco, Compustat et MSCI. Données au 30 juin 2017. Les marchés émergents sont représentés par l’indice MSCI Marchés émergents. Les marchés des pays industrialisés sont représentés par l’indice MSCI EAEO. Les données sur le ratio cours-bénéfice remontent jusqu’à décembre 2002; données au 16 juillet 2017.

Le rendement passé n’est pas indicatif du rendement futur.

Il n’est pas possible d’investir directement dans un indice.

Le ratio cours-bénéfice des douze prochains mois est une variante du ratio cours-bénéfice de l’entreprise et est calculé en divisant le cours boursier unitaire de l’entreprise par son bénéfice prévisionnel, habituellement pour les douze prochains mois ou pour le prochain exercice complet.

Le ratio cours-valeur comptable est calculé en divisant le cours boursier du titre par sa valeur comptable par action.

Les risques d’investir dans des titres d’émetteurs étrangers peuvent inclure la fluctuation des devises étrangères, l’instabilité politique et économique et les problèmes liés à l’imposition étrangère.

Il est plus risqué d’investir dans des pays des marchés émergents que dans des pays plus industrialisés.

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *