Blogue Invesco Canada

Perspectives, commentaire et expertise de placement

Marina Pomerantz | 23 août 2018

Gérer un portefeuille de dividendes en période de hausse des taux d’intérêt

Le récent resserrement de la politique monétaire au Canada et aux États-Unis a ramené à l’avant-scène les placements dans des titres productifs de dividendes et certains épargnants pourraient être tentés de retirer une partie de l’actif de leur portefeuille de titres productifs de revenu pour bénéficier de la sécurité apparente des obligations.

Dans ce contexte, il est important de bien comprendre comment votre portefeuille de dividendes est géré. La philosophie de placement qui sous-tend la gestion de la Catégorie mondiale dividendes Invesco1 s’applique aux placements dans des titres productifs de dividendes dans la conjoncture actuelle.

Puisque les dividendes représentent environ 50 % du rendement des placements dans l’univers des actions mondiales2, l’inclusion d’actions productives de dividendes dans un portefeuille de placement diversifié est une stratégie éprouvée, quelle que soit la conjoncture. Qui plus est, une analyse des rendements boursiers révèle que les actions des sociétés dont les dividendes vont en augmentant surclassent les autres catégories d’action après une hausse du taux directeur de la Réserve fédérale américaine.3

L’équipe des actions mondiales d’Invesco Canada estime que de nombreux éléments de notre méthode de placement sont particulièrement attrayants dans la conjoncture actuelle, lorsqu’on les applique aux placements dans des titres productifs de dividendes.

Notre méthode de sélection des titres, qui accorde une attention particulière à la qualité, privilégie deux critères : les flux de trésorerie disponibles et le rendement élevé du capital investi. Nous appliquons ces critères de sélection aux placements dans des titres productifs de dividendes afin de repérer les sociétés qui affichent une forte croissance des flux de trésorerie disponibles (liquidités qui restent après que la société a payé ses employés et ses fournisseurs), qui sont la source de vie d’une entreprise. Ce sont les « munitions » dont l’entreprise dispose pour réinvestir dans ses activités et obtenir un rendement élevé et générer de la croissance. Sinon, la direction peut redistribuer ces liquidités aux actionnaires.

Nous croyons que cette méthode nous aide à trouver des entreprises capables d’accroître leurs dividendes de manière durable. À preuve, la Catégorie mondiale dividendes Invesco a tendance à afficher un taux de croissance des dividendes4 supérieur à son groupe de pairs, de même qu’un RCI plus élevé et un ratio de distribution inférieur.5 C’est logique puisque les titres dans lesquels le fonds investit ont davantage d’occasions de réinvestir leurs liquidités à des taux de rendement élevés, ce qui leur permet de conserver plus de liquidités afin d’alimenter la croissance future des flux de trésorerie disponibles.

Nous cherchons aussi des entreprises qui allient croissance interne et stabilité des avantages concurrentiels. Ces critères nous orientent vers des sociétés dotées de bénéfices et de flux de trésorerie croissants et résilients, en plus de bénéficier de la protection que leur confèrent des éléments uniques à leur modèle d’affaires ou découlant de la structure de l’industrie dans laquelle elles exercent leurs activités, ou les deux.

Souvent, les sociétés qui versent des dividendes ont une faible croissance et misent sur l’endettement ou l’émission constante de capitaux propres pour financer leurs activités. Lorsque des hausses de taux d’intérêt surviennent ou que les conditions du marché sont moins favorables à l’émission d’actions, ces sociétés ont plus de mal à amasser des capitaux ou à couvrir leurs charges croissantes en lien avec la hausse des taux d’intérêt. Par conséquent, leur cours boursier risque de chuter.

En règle générale, notre méthode de sélection des titres nous permet d’éviter de telles entreprises en faveur de sociétés dotées d’un profil de croissance durable et capables de financer en partie leurs activités à même leurs flux de trésorerie. Cela nous aide à meubler notre portefeuille de titres productifs de dividendes de sociétés à forte conviction capables de faire fructifier l’avoir des actionnaires dans diverses conjonctures.

S'abonner au blogue

Abonnez-vous pour être informé sur la publication de : *


Voulez-vous vous abonner an anglais?

Abonnez-vous pour recevoir des courriels d’Invesco Canada Ltée au sujet de ce blogue. Pour vous désabonner, veuillez nous envoyer un courriel à blog@invesco.ca ou communiquez avec nous.

1 Le 27 juillet 2018, la Catégorie de dividendes mondiale Trimark a été renommée Catégorie mondiale dividendes Invesco.
2 Source : Morningstar Research Inc., au 31 décembre 2017.
3 Tous droits réservés 2016 Ned Davis Research, Inc. Toute distribution est interdite sans autorisation préalable. Tous droits réservés. Rendement moyen des titres après toutes les hausses de taux survenues depuis 1972. Dates des hausses de taux : 15/01/73, 31/08/80, 09/04/84, 04/09/87, 04/02/94, 25/03/97, 30/06/99 et 30/06/04.
4 Tel que mesuré selon le taux de croissance des dividendes du fonds sur 10 ans.
5 Source: FactSet Research Systems Inc., au 30 juin 2018 ou les plus récentes données disponibles. Le groupe de pairs de la Catégorie mondiale dividendes Invesco est composé des dix plus gros fonds de la catégorie, définis comme étant les « fonds de dividendes » de la catégorie Actions globales ayant la plus forte capitalisation boursière moyenne. La Catégorie mondiale dividendes Invesco a la huitième plus forte capitalisation boursière moyenne de son groupe de pairs. Les fonds de fonds et les fonds indiciels ont été exclus de la comparaison.

Les renseignements présentés sont de nature générale et ne constituent pas, ni ne visent à fournir, des conseils fiscaux, juridiques, comptables ou professionnels. Les lecteurs devraient consulter leurs propres comptables, avocats et/ou autres professionnels pour obtenir des conseils sur leurs circonstances spécifiques avant d’agir. Les renseignements contenus dans ce document ont été obtenus de sources considérées comme fiables et à jour, mais leur exactitude ne peut être garantie.

Un placement dans un fonds commun de placement peut donner lieu à des commissions, des commissions de suivi, des honoraires de gestion et autres frais. Les fonds communs de placement ne sont pas garantis, leur valeur fluctue souvent et leur rendement passé n’est pas indicatif du rendement dans l’avenir. Veuillez lire le prospectus simplifié avant de faire un placement. Vous pouvez en obtenir un exemplaire auprès de votre conseiller ou d’Invesco Canada Ltée à invesco.ca.

Il s’agit là de l’opinion personnelle de l’auteur à la date indiquée, qui ne reflète pas nécessairement le point de vue d’Invesco Canada. Les opinions exprimées ci-dessus se fondent sur la conjoncture actuelle et peuvent changer sans préavis; elles ne doivent pas être interprétées comme des conseils particuliers en matière de placement. Les énoncés prospectifs ne sont pas garants du rendement futur. Ces énoncés comportent des risques et des incertitudes et sont fondés sur des hypothèses. Bien que ces énoncés reposent sur des hypothèses que nous jugeons raisonnables, nous ne pouvons pas garantir que les résultats réels ne différeront pas considérablement de nos attentes.

InvescoMD et toutes les marques afférentes sont des marques de commerce d’Invesco Holding Company Limited, utilisées aux termes d’une licence.

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *