Blogue Invesco Canada

Perspectives, commentaire et expertise de placement

Jeff Feng | 9 novembre 2018

La prise de bec entre les États-Unis et la Chine illustre bien l’importance d’investir dans des titres de qualité

Nous avons appris vendredi dernier que le président américain Donald Trump a ordonné à son cabinet de commencer à rédiger un nouvel accord commercial avec la Chine.1 Comme j’investis dans les marchés émergents, ce fut une bonne nouvelle pour moi, parce que le différend commercial entre les deux plus grandes puissances économiques mondiales a semé l’incertitude sur les marchés.

Je ne vois pas la guerre commerciale comme un problème passager, mais je surveille quelques événements qui risquent de survenir sous peu.

Premièrement, je pense que M. Trump va adopter une nouvelle stratégie au lendemain des élections de mi-mandat. Deuxièmement, la Chine sait qu’elle doit absolument s’asseoir à la table de négociation et faire des compromis. Je pense que les deux parties envisagent un nouveau plan de match.

La Chine semble reconnaître qu’elle aurait intérêt à adopter une ligne plus souple, plutôt que de continuer de vouloir imposer sa volonté et étendre son influence mondiale. Comme elle est consciente que cela a offensé les États-Unis, elle va peut-être envisager la possibilité de calmer ses ardeurs.

Je pense que le gouvernement chinois va adopter un ton plus conciliant et une approche plus pratique, indépendamment de ce qu’il pourrait dire publiquement, ce que je considère réellement comme une tactique de négociation standard.

Les problèmes commerciaux vont se régler, mais cela n’arrêtera pas la croissance de la Chine. Indépendamment du rapport officiel, j’estime que le taux de croissance réel du produit intérieur brut se situe plutôt entre 4,5 et 5 %. Compte tenu de la taille de l’économie chinoise, c’est encore passablement élevé.

À court terme, je pense que les effets négatifs du différend commercial joueront probablement un rôle majeur, car les tarifs douaniers américains réduisent les exportations vers ce marché. Par contre, une fois que l’économie aura absorbé le choc, je suis persuadé que les entreprises les plus fortes sauront tirer avantage de leurs concurrents plus faibles. Selon moi, elles vont parvenir à accroître leur part de marché,  leurs revenus et leurs profits.

Qui plus est, je pense que cela va aider le pays à orienter ses ressources vers les secteurs d’activité dont la croissance est davantage viable. À mon avis, les secteurs les plus susceptibles d’être avantagés à long terme sont la santé, l’éducation et les technologies.

Le consommateur avant tout

J’ai déjà dit (Pourquoi investir dans les marchés émergents à l’heure actuelle?) que les marchés émergents sont propulsés par la consommation et je persiste à croire que c’est le moteur de la croissance à long terme.

La nature humaine veut que, lorsque les gens ont plus d’argent, ils dépensent davantage que pour combler leurs besoins essentiels. Ils font des dépenses pratiques, comme pour l’éducation et la santé de leurs enfants, mais aussi des dépenses pour meubler leurs loisirs.

Quand le proche avenir est moins certain, ils se sentent moins riches, mais cela ne signifie pas qu’ils vont couper toutes leurs dépenses discrétionnaires.

Ma philosophie de placement repose entièrement sur la notion d’investir dans des sociétés de grande qualité dont le rendement du capital investi est élevé, qui sont capables d’enregistrer un taux de croissance interne supérieur à la moyenne, qui sont protégées par des avantages concurrentiels viables et dont les actions se négocient à escompte par rapport à leur valeur intrinsèque.

Autres blogues de Jeff Feng

La prise de bec entre les États-Unis et la Chine illustre bien l’importance d’investir dans des titres de qualité
9 novembre 2018

Placements dans les marchés émergents : sociétés multinationales contre entreprises locales
18 avril 2018

Lorsque les tensions géopolitiques créent des occasions
28 mars 2018

Les marchés émergents : source de revenus de sociétés
20 février 2018

La méthode à l’œuvre : Pourquoi ces deux sociétés sont attrayantes selon nous
16 novembre 2017

Pourquoi investir dans les marchés émergents à l’heure actuelle?
25 octobre 2017

Gestion des risques dans les marchés émergents
9 juin 2017

L’évolution des ME
1 mai 2017

Trois raisons de choisir la gestion active pour les placements dans les marchés émergents
25 avril 2017

Une situation explosive à Samsung
25 octobre 2016

Marchés émergents :
« L’occasion de la décennie »?

18 mars 2016

Quelle est l’incidence de la volatilité en Chine sur nos fonds?
18 janvier 2016

Les marchés chinois chutent, nous prenons positions
28 août 2015

L’accent placé sur la qualité protège les fonds Trimark de la chute du marché des actions de catégorie A en Chine
8 juillet 2015

Des acrobates, des jongleurs et des rendements de 263 % *
11 mai 2015

La Chine sera bientôt concurrentielle en matière d’innovation, pas juste en termes de coûts
12 février 2015

La vision à court terme des investisseurs multiplient les occasions de placement en Chine
12 février 2015

S'abonner au blogue

Abonnez-vous pour être informé sur la publication de : *


Voulez-vous vous abonner an anglais?

Abonnez-vous pour recevoir des courriels d’Invesco Canada Ltée au sujet de ce blogue. Pour vous désabonner, veuillez nous envoyer un courriel à blog@invesco.ca ou communiquez avec nous.

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *