Blogue Invesco Canada

Perspectives, commentaire et expertise de placement

Kristina Hooper | 23 mars 2018

La succession rapide des manchettes provoque un tiraillement boursier

Les actions des quatre coins du monde ont été tiraillées la semaine dernière, alors que les bonnes nouvelles (bénéfices en hausse et autres signes d’accélération de la croissance) autant que les mauvaises (craintes que les mesures protectionnistes ne freinent la croissance économique) ont influencé les marchés. À mon avis, il est fort probable que ce tiraillement continue et c’est la raison pour laquelle j’ai l’intention de surveiller de près les nouvelles qui ont une incidence sur les marchés cette semaine, au moment où les nouveaux dirigeants de la banque centrale entrent en fonction.

Événements marquants de la semaine dernière

Amélioration des ventes au détail en Chine. Comme je l’ai mentionné la semaine dernière, il sera important de surveiller les ventes au détail de la Chine en janvier et février, étant donné que nous avons assisté à un léger ralentissement au quatrième trimestre. Heureusement, les statistiques de ventes au détail de janvier et février montrent effectivement une amélioration par rapport à décembre, bien que faibles par rapport à la croissance enregistrée au cours de la dernière année. Nous allons suivre de près l’évolution de la situation, car un ou deux mois de données ne suffisent évidemment pas à déceler une tendance.

La production industrielle de la zone euro déçoit. Les statistiques de production industrielle de la zone euro de janvier dévoilées la semaine dernière font état d’une baisse de 1 % pour le mois.1 Ce résultat est nettement inférieur aux attentes et va à l’encontre, du moins temporairement, du scénario voulant que l’économie de la zone euro s’accélère. Nous avons été moins surpris par les statistiques d’inflation des prix à la consommation de février, qui dénotent une baisse du taux d’inflation (le plus bas en un an) et soutiennent la thèse de la Banque centrale européenne (BCE) selon laquelle on ne note aucun signe d’une hausse de l’inflation. Ces deux données statistiques laissent entendre que la BCE ne subit aucune pression susceptible de l’inciter à adopter une politique monétaire moins accommodante.

Le taux d’inflation aux États-Unis demeure bas, du moins pour le moment. Un certain nombre de données statistiques importantes sur l’inflation aux États-Unis ont également été publiées la semaine dernière. L’indice général des prix à la consommation de février indique un faible taux d’inflation, tout comme l’indice des prix à la production pour le même mois. Ces données ont été rendues publiques au lendemain de statistiques faisant état d’un ralentissement de la hausse du salaire horaire moyen dans le rapport sur l’emploi de février. La surprise des rapports sur l’inflation de la semaine dernière a été l’indice des attentes d’inflation de la Banque de réserve fédérale d’Atlanta. Les données de février montrent une légère hausse des attentes d’inflation pour la prochaine année. Bien que les attentes d’inflation soient encore modestes, je crois que l’augmentation de l’indice montre que les entreprises sont préoccupées par la hausse des prix, qu’il s’agisse de la hausse des coûts des facteurs de production (qui pourrait être causée par les tarifs douaniers) ou de l’augmentation des salaires (qui touchent certaines industries et régions tel que mentionné dans le plus récent livre beige de la Fed). J’entrevois une hausse du taux d’inflation cette année, quoique que modeste.

Le bitcoin s’essouffle. Le bitcoin a continué de subir des pressions la semaine dernière, alors que le gouvernement américain semble de plus en plus prêt à réglementer les bourses de cryptodevises. Cela survient tandis que le Japon adopte une réglementation de plus en plus stricte pour régir ces bourses, ce qui a accentué les pressions. Je crois aussi qu’un autre phénomène risque de faire baisser le prix du bitcoin et j’ai nommé l’indice VIX. L’année dernière, alors que le prix du bitcoin a monté de façon exponentielle, l’indice VIX était bas et les spéculateurs ont semblé se tourner vers le bitcoin pour satisfaire leur envie de « sensations fortes » et profiter de la fluctuation rapide des prix, ce que les marchés boursiers ne pouvaient pas leur procurer à ce moment-là. Maintenant que nous vivons les hauts et les bas d’un « marché de chihuahuas » et que l’indice VIX a monté en flèche, les actions, et même les obligations, pourraient offrir assez de « sensations fortes » aux spéculateurs pour qu’ils délaissent les placements dans les cryptodevises. Attendez-vous à plus de volatilité de la part du bitcoin au cours de la prochaine semaine, car les cryptodevises sont à l’ordre du jour de la réunion des ministres des Finances du G20.

À surveiller cette semaine

Un nouveau président du conseil de la Fed entre en fonction. Le mois de mars va se dérouler sous le signe de la transition de la politique monétaire. Le plus gros changement est sans contredit le nouveau Federal Open Market Committee (FOMC). Non seulement la Fed a un nouveau président du conseil qui va présider sa première réunion cette semaine, mais le FOMC a de nouveaux membres votants. De l’avis de nombreux observateurs, on peut s’attendre à ce que la Fed relève son taux directeur à l’issue de cette réunion. La conférence de presse qui suivra et les dot plots vont nous aider à apprendre à connaître le président du conseil, Jay Powell, et son FOMC. Rappelez-vous que les marchés se sont appuyés sur les plus récents dot plots, publiés en décembre, qui reflètent les prescriptions politiques du FOMC de l’ancien président du conseil. Les dot plots de cette semaine vont refléter les prescriptions du nouveau FOMC et pourraient comporter des différences significatives, d’autant plus que les plus récentes statistiques laissent entrevoir une hausse du taux d’inflation. Nous voulons également voir si, lors de sa conférence de presse, M. Powell va suggérer la possibilité de dévier du plan de normalisation du bilan mis en place par la présidente sortante de la Fed, Janet Yellen, l’année dernière. Bien que ce ne soit pas mon scénario de référence, la possibilité que le nouveau FOMC accélère la normalisation du bilan constitue certes un risque important.

La Banque centrale de la Chine a un nouveau gouverneur. La Fed n’est pas la seule banque centrale qui soit en période de transition. Apparemment, la Banque populaire de Chine a un nouveau gouverneur, Yi Gang, économiste respecté qui a été le bras droit du gouverneur sortant, Zhou Xiaochaun. Bien qu’il soit nouveau à ce poste, il devrait assurer la continuité des politiques, puisqu’il a été le bras droit de son prédécesseur pendant plus d’une décennie. Cependant, il arrive à un moment critique pour la Chine qui tente d’orchestrer de vastes réformes, tout en évitant un « atterrissage forcé » de l’économie.

Voici quelques-uns des événements que nous suivrons cette semaine :

  • La réunion de la Banque d’Angleterre, qui devrait laisser les taux inchangés et maintenir son programme d’achat d’actifs. Quoi qu’il en soit, nous allons prêter une attention particulière à la formulation de l’annonce pour capter des indices de l’orientation future de la politique monétaire de l’Angleterre
  • Les négociations au Congrès américain sur le projet de loi visant à continuer de financer les dépenses de l’État. Le financement des dépenses du gouvernement américain sera épuisé vendredi et, bien que le Congrès soit somme toute parvenu à un accord, il planche encore sur des postes budgétaires importants et politiquement polarisants qui pourraient faire dérailler le projet de loi
  • La possibilité que d’autres barrières tarifaires soient imposées, d’autant plus qu’on s’attend à ce que les États-Unis adoptent des politiques protectionnistes qui visent la Chine. Les pourparlers sur les échanges commerciaux risquent de s’envenimer lors de la réunion des ministres des Finances du G20 cette semaine. En outre, l’Union européenne devrait annoncer l’adoption de tarifs douaniers sur les revenus générés par l’exploitation d’activités numériques cette semaine

Il est important de garder à l’esprit qu’à mesure que les taux augmentent et que des statistiques, tant positives que négatives, sont publiées, les marchés des actions et des titres à revenu fixe sont susceptibles d’aller dans un sens ou dans l’autre. La catégorie d’actif, la capitalisation boursière et le style de placement qui tiendront le haut du pavé vont probablement alterner à plusieurs reprises tout au long de l’année. Bien que de nombreux investisseurs semblent avoir un plus gros appétit pour le risque depuis quelques jours, ils devront absolument faire preuve de rigueur et bien diversifier leur portefeuille. La saine diversification, surtout l’inclusion de placements alternatifs et de catégories d’actif moins corrélées, pourrait aider grandement les épargnants à atteindre leurs objectifs de placement à long terme, moyennant une volatilité moindre. Je crois que c’est d’autant plus vrai dans la conjoncture actuelle.

Abonnez-vous au blogue d’Invesco Canada et recevez les survols des marchés de Kristina dans votre boîte de réception.

Autres blogues de Kristina Hooper

Les valeurs technologiques provoquent une débâcle sur les marchés boursiers américains
11 octobre 2018

Emplois, commerce et économie : Qu’avons-nous appris la semaine dernière?
10 octobre 2018

Les marchés boursiers n’ont pas fait de cas des risques géopolitiques
26 septembre 2018

Survol des élections dans le monde
18 septembre 2018

Le commerce demeure la principale crainte des marchés mondiaux
12 septembre 2018

Sept enjeux que les investisseurs devraient surveiller en septembre
6 septembre 2018

Voici comment les pressions sur la devise en Turquie et ailleurs dans le monde pourraient se traduire pour les investisseurs
15 août 2018

Quatre enjeux clés à surveiller en août
9 août 2018

Faut-il craindre une crise des liquidités?
1 août 2018

Guerres commerciales : Inquiétude à l’échelle planétaire
27 juillet 2018

Tarifs douaniers, bénéfices et politiques : Qu’est-ce qui influence les marchés cette semaine?
20 juillet 2018

Six enjeux qui influencent les marchés mondiaux
11 juillet 2018

Six événements de la semaine dernière qui marquent une détérioration de la situation commerciale
4 juillet 2018

Que nous réservent les marchés dans la deuxième partie de 2018?
28 juin 2018

Les banques centrales occupent l’avant-scène
21 juin 2018

Le commerce occupe l’avant-scène tandis que les alliances de longue date deviennent tendues
18 juin 2018

Le protectionnisme se pointe encore le bout du nez
7 juin 2018

L’Italie se dirige-t-elle vers une sortie de l’UE?
31 mai 2018

Qu’est-ce que la hausse des prix du pétrole signifie pour les marchés boursiers?
28 mai 2018

Les perturbations des marchés ne prennent jamais de vacances
18 mai 2018

S'abonner au blogue

Abonnez-vous pour être informé sur la publication de : *


Voulez-vous vous abonner an anglais?

Abonnez-vous pour recevoir des courriels d’Invesco Canada Ltée au sujet de ce blogue. Pour vous désabonner, veuillez nous envoyer un courriel à blog@invesco.ca ou communiquez avec nous.

1 Source : Eurostat; données au 14 mars 2018.

La diversification ne garantit pas un profit et n’élimine pas le risque de perte.

Habituellement, les placements alternatifs comprennent plus de placements non traditionnels et emploient des stratégies de négociation plus complexes, y compris les opérations de couverture et l’effet de levier au moyen de produits dérivés, les ventes à découvert et des stratégies opportunistes qui évoluent au gré des conditions du marché. Les épargnants qui envisagent les produits alternatifs doivent se renseigner sur leurs caractéristiques uniques et sur les risques additionnels auxquels les stratégies utilisées les exposent. À l’instar de tous les placements, leur rendement va fluctuer. Vous pouvez perdre de l’argent.

L’indice des prix à la production (IPP) est compilé par le U.S. Bureau of Labor Statistics et mesure la variation moyenne dans le temps des prix de vente reçus par les producteurs nationaux pour leur production.

L'indice des prix à la consommation (IPC) mesure la variation des prix à la consommation. L’indice général des prix à la consommation exclut les aliments et l’énergie.
Le sondage sur les attentes d’inflation des entreprises de la Banque de réserve fédérale d’Atlanta a été conçu pour mesurer les attentes d’inflation des entreprises du sixième district pour la prochaine année. Environ 300 panélistes reçoivent ce sondage chaque mois et représentent des entreprises de différentes tailles dont le siège social se trouve dans le sixième district, qui englobe l’Alabama, la Floride, la Géorgie et certaines régions de la Louisiane, du Mississippi et du Tennessee. Les réponses au sondage sont pondérées en fonction de la part de chaque secteur d’activité dans le produit intérieur brut national.

Le document Summary of Commentary on Current Economic Conditions de la Réserve Fédérale (communément appelé le livre beige) est publié huit fois par année. Chaque banque fédérale de réserve recueille des données anecdotiques sur les conditions économiques dans son district et le livre beige en fait un résumé par district et par secteur.
Les cryptodevises sont des devises numériques qui utilisent la cryptographie pour la sécurité et ne sont pas régies par une autorité centrale, telle qu’une banque centrale.
Les bitcoins sont considérés comme des placements extrêmement spéculatifs, étant donné que leur valeur n’est pas garantie et que leurs antécédents ne remontent pas à très longtemps. En raison de leur nature numérique, ils sont exposés aux risques que présentent les pirates informatiques, les logiciels malveillants, les fraudes et les problèmes techniques. Et, contrairement aux devises émises par les États, les bitcoins n’ont pas cours légal et sont gérés par une autorité décentralisée. Les bourses de bitcoins et les comptes en bitcoins ne sont pas garantis ni assurés par aucun type de programme fédéral ou gouvernemental ni par aucune banque.

L’indice de volatilité du CBOE® (VIX®), l’un des principaux instruments de mesure des attentes de volatilité à court terme, est établi en fonction du prix de levée des options de l’indice S&P 500. L’indice VIX est le symbole de téléscripteur de l’indice de volatilité du Chicago Board Options Exchange (CBOE), qui fait état des perspectives de volatilité du marché sur 30 jours.

Renseignements importants

Tous les placements comportent des risques, y compris le risque de perte.

Les opinions exprimées ci-dessus sont celles de Kristina Hooper au 19 mars 2018. Ces commentaires ne doivent pas être interprétés comme des recommandations, mais comme une illustration des grands thèmes. Les énoncés prospectifs ne garantissent pas le rendement. Ils comportent des risques et des incertitudes et sont fondés sur des hypothèses; nous ne pouvons pas vous garantir que les résultats réels ne différeront pas considérablement de ces estimations.

Ce contenu ne vise pas à recommander une stratégie de placement à un épargnant en particulier. Les épargnants devraient toujours consulter leur conseiller financier avant de prendre des décisions de placement. Invesco n’offre pas de conseils fiscaux. Les renseignements fiscaux contenus aux présentes sont généraux et non exhaustifs. Les lois fiscales fédérales et d’État sont complexes et changent constamment. Les épargnants devraient toujours consulter un conseiller juridique ou un fiscaliste concernant leur propre situation. Les opinions exprimées ci-dessus sont celles des auteurs; elles sont fondées sur la conjoncture actuelle et peuvent changer sans préavis. Les opinions peuvent différer de celles des autres spécialistes des placements d’Invesco.

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *