Blogue Invesco Canada

Perspectives, commentaire et expertise de placement

Hussein Rashid | 29 janvier 2019

La volatilité est normale, mais vous pouvez la réduire

À mon avis, l’une des principales tendances à surveiller en 2019 est la persistance de la volatilité boursière que nous avons observée en 2018, et dont la ressurgence a pu prendre certains investisseurs au dépourvu, après une année 2017 relativement calme.

Quelle a été l’ampleur des soubresauts boursiers en 2018? Malgré une progression de 10,6 % de l’indice S&P 500 au cours des trois premiers trimestres, celui-ci a clôturé l’ensemble de l’année sur un repli de 4,4 %.

Ce retour de la volatilité s’explique de plusieurs façons, notamment l’instabilité géopolitique, les guerres commerciales, un compte Twitter présidentiel, la dégringolade des cours pétroliers et le fait que le marché haussier semblait à bout de souffle, car il avait dépassé sa durée habituelle.

Si je me risque à des prévisions pour 2019, j’estime que la volatilité boursière restera élevée en raison des retombées tardives du resserrement monétaire et de l’aplatissement simultané de la courbe de rendement, associés au potentiel d’un ralentissement de la croissance des bénéfices des sociétés.

Le statu quo

Les investisseurs devraient cependant garder à l’esprit que la volatilité des titres de participation est tout à fait normale. En moyenne, le marché des actions américaines enregistre des reculs d’au moins 5 % environ trois fois par an.

Un portrait des replis boursiers (1948 – décembre 2017)

Dans ce contexte, l’année 2017 a fait figure d’exception, n’enregistrant aucun recul de 5 % ou plus, et connaissant seulement quatre séances de repli supérieur à 1 %.

En 2018, l’indice S&P 500 a baissé de 5 % ou plus pendant cinq périodes, et de plus de 1 % au cours de 32 séances de Bourse.

Au fil du temps, les rendements boursiers ont tendance à afficher tant des gains relativement stables que des résultats en dents de scie.

Ces périodes de volatilité peuvent peser lourdement sur le rendement à long terme des portefeuilles d’actions, car les écarts de rendement entre les gagnants et les perdants relatifs sont exacerbés pendant ces périodes.

Les stratégies passives basées sur l’indice S&P 500 répercutent les hausses comme les baisses sur les investisseurs qui optent pour cet indice de référence dans le but d’être exposés aux actions américaines.

Heureusement, il existe d’autres solutions pour les investisseurs qui préfèrent limiter leur exposition à une telle instabilité.

La facteur de faible volatilité

La faible volatilité fait partie des facteurs de placement établis qui ont une incidence sur le rendement du portefeuille.

L’indice S&P 500 Low Volatility est composé du quintile le moins volatil de l’indice S&P 500 standard, et est rééquilibré de façon trimestrielle. Par le passé, cette méthode a contribué à amortir les contractions pendant les périodes de volatilité accrue, tout en permettant d’être exposé au marché boursier.

Le quatrième trimestre de 2018 en est un bon exemple. Pendant cette période, l’indice S&P 500 a retranché 13,8 %, contre une baisse de 5,1 % pour l’indice S&P 500 Low Volatility.

Sur l’ensemble de l’année, l’indice S&P 500 a fléchi de 4,4 %, bien que l’indice S&P 500 Low Volatility ait gagné 0,3 %.

Bien entendu, il est pratiquement impossible de prédire un regain de volatilité. Aussi, une stratégie à faible volatilité peut être intéressante en tant que placement stratégique central.

En savoir plus sur les placements à faible volatilité sur Invesco.ca.

Indice 1 an 3 ans 5 ans Durée d’existence commune (4 avril 2011)
Indice S&P 500 Low Volatility 0,27 % 9,12 % 9,76 % 11,55 %
Indice S&P 500 -4,38 % 9,26 % 8,49 % 10,58 %

S'abonner au blogue

Abonnez-vous pour être informé sur la publication de : *


Voulez-vous vous abonner an anglais?

Abonnez-vous pour recevoir des courriels d’Invesco Canada Ltée au sujet de ce blogue. Pour vous désabonner, veuillez nous envoyer un courriel à blog@invesco.ca ou communiquez avec nous.

Toutes les données proviennent de Bloomberg L.P. au 31 décembre 2018 à moins d’indication contraire.

L’indice S&P 500® est un indice non géré considéré comme étant représentatif du marché boursier américain.

L’indice S&P 500® Low Volatility est composé des 100 actions de l’indice S&P 500® ayant la volatilité réalisée la plus faible au cours des 12 derniers mois.

La faible volatilité ne peut être garantie.

Ceci ne constitue pas une recommandation d'une stratégie ou d'un produit de placement pour un investisseur donné.

Les épargnants devraient toujours consulter leur conseiller financier avant de prendre des décisions de placement.

Les opinions exprimées dans ce document sont celles de l’auteur; elles sont fondées sur la conjoncture actuelle et peuvent changer sans préavis. Ces opinions peuvent différer de celles d’autres spécialistes en placement d’Invesco.

S&P®, S&P 500® et S&P 500 Low Volatility Index® sont des marques de commerce déposées de Standard & Poor’s Financial Services LLC et ont fait l’objet d’une licence d’utilisation accordée à S&P Dow Jones Indices LLC et d’une sous-licence d’utilisation à certaines fins accordée à Invesco Canada Ltée.