Blogue Invesco Canada

Perspectives, commentaire et expertise de placement

Jeff Feng | 20 février 2018

Les marchés émergents : source de revenus de sociétés

Comme vous le savez probablement, les gestionnaires de portefeuille de Trimark ne sont pas des investisseurs à l’échelle macroéconomique. Nous ne fondons pas nos perspectives sur une analyse macroéconomique descendante. Nous effectuons plutôt notre recherche à partir de sociétés prises individuellement pour relever celles qui, selon nous, présentent le meilleur potentiel de rendement.

Les recherches de l’équipe des actions mondiales de Trimark visent uniquement à trouver des sociétés de grande qualité qui respectent nos critères de qualité : la génération de flux de trésorerie disponibles, la croissance interne durable, le rendement du capital investi et les avantages concurrentiels durables.

Autrement dit, notre approche ascendante nous donne de bons repères sur les occasions de placement. À titre d’exemple, la majeure partie de nos mandats fondés sur nos critères de qualité sont grandement exposés aux marchés émergents, exposition qui est déterminée selon le siège social des sociétés (voir le graphique ci-dessous).


Source : Invesco, au 31 décembre 2017.

Le lieu du siège social peut offrir des renseignements intéressants sur une société, mais n’en donne pas un portrait complet. Ce que je trouve plus intéressant, c’est de déterminer l’endroit où la société tire ses revenus. Pour illustrer ce point, mentionnons le Fonds international des sociétés Trimark, pour lequel 27,6 % de l’actif est domicilié sur les marchés émergents. En revanche, l’exposition du Fonds aux revenus des sociétés sur ces marchés est d’environ 45 %.


Sources : FactSet Research Systems Inc. et Invesco Canada Ltée, au 31 décembre 2017.

Il est vrai que nous constatons un potentiel de croissance important sur les marchés émergents, mais il ne faut pas confondre notre exposition aux revenus des sociétés de ces marchés avec une approche descendante axée sur les facteurs macroéconomiques. Notre approche ascendante concorde avec bon nombre d’occasions que nous trouvons à l’échelle mondiale.

Pourquoi opter pour les marchés émergents?

Par rapport aux marchés développés, les marchés émergents ont généré un rendement cumulatif inférieur de plus de 36 % depuis les cinq dernières années. Comparativement à leurs homologues développés, les marchés émergents comptent des sociétés qui présentent un solide potentiel de croissance grâce à leurs valorisations peu élevées, leurs marges élevées et leur faible niveau d’endettement.

Ils sont propices à une recherche fondamentale rigoureuse, car les sociétés qui s’y trouvent font l’objet d’une couverture minimale, voire nulle de la part des analystes. Dans ces conditions, il faut plus de temps pour que les données essentielles à leur égard soient diffusées, puis reflétées dans le cours des actions. Cette situation permet aux gestionnaires actifs de dénicher des perles rares en mettant à profit leur savoir-faire et leurs compétences en matière de sélection de titres selon une approche ascendante. De plus, bon nombre d’investisseurs locaux se concentrent souvent sur la progression des titres à court terme plutôt que sur les données fondamentales à long terme. Des investisseurs, comme nous, qui sont prêts à accepter l’incertitude et la volatilité à court terme pour ultimement obtenir une croissance à long terme peuvent ainsi tirer leur épingle du jeu.

Les économies des marchés émergents connaissent une croissance plus rapide que les marchés développés et représentent actuellement plus de 50 % du PIB mondial, mais moins de 15 % de la capitalisation boursière mondiale. Je crois qu’avec le temps, la part de capitalisation boursière qu’occupent ces marchés se rapprochera davantage de leur part du PIB mondial.

Dans un autre article, je me suis penché sur la question de la croissance de la classe moyenne au sein des marchés émergents. Ces marchés passent actuellement d’un contexte de subsistance à un contexte de prospérité, mais cette évolution est loin de se manifester. À mesure que la classe moyenne prendra de l’expansion, ses membres achèteront davantage de produits et de services de luxe, notamment dans les secteurs du tourisme, du loisir et de l’enseignement privé, plutôt que de se limiter aux produits et services de base.


Source : Kharas, H. (2017), « The Unprecedented expansion of the Global Middle Class, An Update », Global Economy and Development at Brookings, février 2017. Source : FactSet Research Systems Inc. et Invesco Canada Ltée.

L’équipe, qui applique les critères de qualité de Trimark, offre des services de gestion ou de recherche sur les marchés émergents, qui représentent un actif géré total d’environ 1,3 milliard de dollars, pour toutes les stratégies de Trimark. Voilà qui traduit la valeur qu’apportent, selon nous, les marchés émergents à nos fonds et le potentiel de rendement excédentaire auquel s’attend l’équipe de gestion de portefeuille.

Je suis d’avis qu’à mesure que les marchés émergents se développeront, ils occuperont une part de revenus encore plus importante pour la plupart des sociétés d’envergure internationale, peu importe le lieu de leur siège social.

Autres blogues de Jeff Feng

Marchés émergents : Toutes les raisons sont bonnes d’être prudents en 2019
14 décembre 2018

La prise de bec entre les États-Unis et la Chine illustre bien l’importance d’investir dans des titres de qualité
9 novembre 2018

Placements dans les marchés émergents : sociétés multinationales contre entreprises locales
18 avril 2018

Lorsque les tensions géopolitiques créent des occasions
28 mars 2018

Les marchés émergents : source de revenus de sociétés
20 février 2018

La méthode à l’œuvre : Pourquoi ces deux sociétés sont attrayantes selon nous
16 novembre 2017

Pourquoi investir dans les marchés émergents à l’heure actuelle?
25 octobre 2017

Gestion des risques dans les marchés émergents
9 juin 2017

L’évolution des ME
1 mai 2017

Trois raisons de choisir la gestion active pour les placements dans les marchés émergents
25 avril 2017

Une situation explosive à Samsung
25 octobre 2016

Marchés émergents :
« L’occasion de la décennie »?

18 mars 2016

Quelle est l’incidence de la volatilité en Chine sur nos fonds?
18 janvier 2016

Les marchés chinois chutent, nous prenons positions
28 août 2015

L’accent placé sur la qualité protège les fonds Trimark de la chute du marché des actions de catégorie A en Chine
8 juillet 2015

Des acrobates, des jongleurs et des rendements de 263 % *
11 mai 2015

La Chine sera bientôt concurrentielle en matière d’innovation, pas juste en termes de coûts
12 février 2015

La vision à court terme des investisseurs multiplient les occasions de placement en Chine
12 février 2015

S'abonner au blogue

Abonnez-vous pour être informé sur la publication de : *


Voulez-vous vous abonner an anglais?

Abonnez-vous pour recevoir des courriels d’Invesco Canada Ltée au sujet de ce blogue. Pour vous désabonner, veuillez nous envoyer un courriel à blog@invesco.ca ou communiquez avec nous.

Sources : Morningstar Research, Inc. et FactSet Research Systems Inc., au 31 décembre 2017. Rendements exprimés en monnaie locale. Les marchés émergents sont représentés par l’indice MSCI Marchés émergents et les marchés développés, par l’indice MSCI Monde.

Sources : Perspectives de l’économie mondiale du Fonds monétaire international, avril 2017.
FactSet Research Systems Inc., au 31 décembre 2017.

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *