Blogue Invesco Canada

Perspectives, commentaire et expertise de placement

Invesco Canada | 5 mai 2017

Mitiger le risque alors que la volatilité menace

L’indice S&P 500 a gagné plus de 11 % depuis l’élection présidentielle aux États-Unis, mais nous avons constaté récemment la première baisse quotidienne de +1 % du S&P 500 depuis plus de trois mois.1

Le marché a buté sur son premier obstacle de taille lorsque les investisseurs ont réagi de manière négative aux nouvelles selon lesquelles Paul Ryan, le président de la Chambre des représentants des États-Unis, a fait échouer le projet de loi sur les soins de santé avant qu’il ait été soumis au vote, ce qui en fait la première grande défaite pour l’administration Trump.

Les effets combinés de l’incertitude qui plane sur les politiques du président Trump, des tensions géopolitiques liées à la Syrie et à la Corée du Nord, des négociations sur le Brexit et des élections annoncées dernièrement en Grande-Bretagne signalent que les marchés peuvent s’attendre à une intensification de la volatilité.

Placer son argent en périodes de volatilité

Il a été prouvé que le facteur à faible volatilité procure un rendement supérieur en périodes de baisse et aussi de forte volatilité du marché, comme l’illustre notre analyse ci-dessous qui présente en détail les résultats de l’indice S&P 500 à faible volatilité selon divers scénarios de rendement. Cet indice a invariablement surclassé l’indice S&P 500 élargi durant les mois de baisse en participant également aux gains durant les mois de hausse.


Source : Données de FactSet compilées entre le 1er février 1992 et le 31 mars 2017. Devise : dollar américain ($US). Les mois de rendement négatif le plus élevé correspondent à 50 % du rendement mensuel négatif le plus élevé de l’indice S&P 500. Les mois de rendement négatif le moins élevé correspondent à 50 % du reste du rendement mensuel négatif de l’indice S&P 500. Les mois de rendement positif le plus élevé correspondent à 50 % du rendement mensuel positif le plus élevé de l’indice S&P 500. Les mois de rendement positif le moins élevé correspondent à 50 % du reste du rendement mensuel positif de l’indice S&P 500. Veuillez voir à la fin de ce blogue d’importants renseignements sur les données sur le rendement contrôlées a posteriori qui sont utilisées dans cette analyse. Le rendement passé ne garantit pas le rendement futur.

Qu’en est-il de la hausse des taux d’intérêt?

Les questions au sujet des placements à faible volatilité portent d’ordinaire sur le rendement qu’ils enregistreront lorsque les taux d’intérêt augmenteront étant donné la surpondération actuelle dans l’indice des secteurs comme les services aux collectivités qui sont sensibles aux taux. Notre analyse a, cependant, montré que le rendement de l’indice S&P 500 à faible volatilité semble être lié davantage à l’évolution du marché boursier qu’à la direction des marchés obligataires. Cette tendance est illustrée dans le graphique ci-dessous des indices S&P Dow Jones.


Source : Indices S&P Dow Jones LLC. Données compilées entre le 31 décembre 1990 et le 31 décembre 2016. Devise : dollar américain ($US). Le rendement passé ne garantit pas le rendement futur. Ce graphique est fourni à des fins d’illustration. Veuillez voir à la fin de ce blogue d’importants renseignements sur les données sur le rendement contrôlées a posteriori qui sont utilisées dans cette analyse.

Tel qu’indiqué ci-dessus, l’indice S&P 500 à faible volatilité a tendance à enregistrer un rendement supérieur en périodes de baisse des marchés et à être à la traîne en périodes de hausse des marchés. Cette dépendance du marché boursier en général est constante, peu importe la direction du marché obligataire.

Mitiger le risque alors que la volatilité menace

Les investisseurs ont tiré profit de la robustesse des marchés boursiers depuis le milieu de 2016. Cependant, maintenant que la volatilité commence à s’intensifier aux États-Unis et aussi dans les marchés internationaux, les investisseurs voudront peut-être penser à réaliser leurs gains et à intégrer une stratégie à faible volatilité dans leur portefeuille.
Une stratégie à faible volatilité peut servir comme position de base dans les portefeuilles, et elle peut aussi être utilisée de manière tactique selon les prévisions de l’investisseur relatives à la volatilité.

Exposition à une faible volatilité pure

La gamme de FNB et de fonds à faible volatilité de PowerShares Canada procure une exposition pure au facteur à faible volatilité sans l’imposition de contraintes sectorielles. C’est une méthode simple et transparente qui permet aux indices sous-jacents de se retirer des secteurs les plus volatils afin de mitiger le potentiel de risque lorsque c’est le plus nécessaire.
Depuis leur lancement, les FNB et fonds à faible volatilité de PowerShares Canada ont démontré avoir une plus faible volatilité que leurs indices de référence. Par exemple, l’indice S&P 500 à faible volatilité a affiché ~25 % de volatilité plus faible par rapport à son indice de référence au cours des 10 dernières années. Depuis son lancement en janvier 2012, le PowerShares S&P 500 Low Volatlity Index ETF (couvert en CAD) a atteint son objectif qui consistait à afficher ~10 % de volatilité plus faible par rapport à l’indice. Voyez les renseignements détaillés dans le graphique ci-dessous.
Étant donné que la volatilité s’accentue dans le marché et que les risques géopolitiques persistent, une stratégie à faible volatilité peut aider les investisseurs à bénéficier de plus de stabilité en périodes de turbulence du marché.

Source : Morningstar Research Inc. et S&P Dow Jones Indices, données compilées entre le 1er avril 2007 et le 31 mars 2017. Devise : dollar canadien ($CA). Veuillez voir à la fin de ce blogue d’importants renseignements sur les données sur le rendement contrôlées a posteriori qui sont utilisées dans cette analyse. Le rendement passé ne garantit pas le rendement futur.
La volatilité est mesurée au moyen de l’écart-type. L’écart-type mesure l’écart ou la variabilité par rapport à la moyenne. Plus le nombre est élevé, plus la volatilité historique est élevée et plus le risque potentiel est élevé.

Rendement à faible volatilité de PowerShares Canada


Source : Morningstar Research Inc., 31 mars 2017.

Si vous avez des questions, veuillez les laisser dans l’espace réservé aux commentaires ci-dessous.

Autres blogues de Invesco Canada

C’est la saison des ventes à perte à des fins fiscales
6 décembre 2018

Gérer les préoccupations liées aux taux d’intérêt
9 avril 2018

Des actions qui versent des dividendes de qualité en complément des obligations
24 novembre 2017

Réforme de l’imposition des petites entreprises au Canada, le chemin parcouru à ce jour
8 novembre 2017

Pourquoi les hausses de taux ne devraient pas alarmer les investisseurs qui recherchent des revenus
25 septembre 2017

Diversifier votre portefeuille de revenu au moyen de prêts privilégiés
23 juin 2017

Les placements factoriels peuvent-ils contribuer à éviter les biais comportementaux des investisseurs?
6 juin 2017

Mitiger le risque alors que la volatilité menace
5 mai 2017

Vos données sur les FNB sont-elles exactes?
12 avril 2017

Un revenu de dividendes mensuel élevé et moins de volatilité, est-ce possible?
10 mars 2017

Questions et réponses : Qu’est-ce que le placement factoriel?
6 mars 2017

Arrivez-vous à satisfaire vos besoins en matière de revenu?
27 janvier 2017

Vous cherchez à éviter les pièges des indices pondérés en fonction de la capitalisation boursière?
8 novembre 2016

Questions et réponses : Comment les conseillers canadiens ont-ils recours au facteur faible volatilité dans les portefeuilles?
14 octobre 2016

Questions et réponses : Les stratégies à faible volatilité s’équivalent-elles toutes?
2 septembre 2016

Questions et réponses : Comprendre les placements à faible volatilité
9 août 2016

Vendre en mai et s’en aller? Pas nécessairement
3 juin 2016

Négociation des FNB : Guide des meilleures pratiques
16 janvier 2016

Comment les fonds communs de placement Trimark se comparent-ils (vraiment) à la concurrence?
14 novembre 2014

S'abonner au blogue

Abonnez-vous pour être informé sur la publication de : *


Voulez-vous vous abonner an anglais?

Abonnez-vous pour recevoir des courriels d’Invesco Canada Ltée au sujet de ce blogue. Pour vous désabonner, veuillez nous envoyer un courriel à blog@invesco.ca ou communiquez avec nous.

1 Source : Bloomberg L.P., 11 avril 2017.

2 Le taux de réussite indique le pourcentage des mois pendant lesquels l’indice S&P 500 à faible volatilité enregistre un rendement supérieur à celui de l’indice cadre.

L’indice S&P 500 à faible volatilité a été créé le 4 avril 2011. L’indice composé S&P/TSX à faible volatilité a été créé le 10 avril 2012. L’indice S&P BMI Marchés émergents à faible volatilité a été créé le 5 décembre 2011. L’indice S&P BMI Marchés développés internationaux à faible volatilité a été créé le 5 décembre 2011. Les données indicielles indiquées avant ces dates de création ont été reconstituées et calculées sur une base compatible avec leur base de calcul actuelle. Le rendement reconstitué est hypothétique et fourni à uniquement à des fins d’illustration. On ne peut pas faire de placement directement dans un indice. Le rendement de l’indice ne tient pas compte des frais et dépenses qui s’appliqueraient à un fonds. Les données sur le rendement hypothétique de l’indice ne doivent pas être interprétées comme indiquant que l’indice aurait réalisé les résultats hypothétiques indiqués s’il avait existé durant les périodes affichées avant sa création. Les résultats réels auraient pu être différents.

S&P®, S&P 500® et indice S&P 500® à faible volatilité sont une marque de commerce enregistrée de Standard & Poor’s Financial Services LLC et font l’objet d’une licence d’autorisation par S&P Dow Jones Indices LLC et d’une sous-licence à certaines fins par Invesco Canada ltée. TSX est une marque de commerce de TSX Inc. (« TSX ») et a été autorisée à être utilisée par S&P Dow Jones Indices LLC et Invesco Canada ltée.

L’indice composé S&P/TSX à faible volatilité, l’indice S&P 500 à faible volatilité (couvert en CAD), l’indice S&P BMI Marchés développés internationaux à faible volatilité, l’indice S&P BMI Marchés émergents à faible volatilité et l’indice S&P/LSTA U.S. Leverage Loan 100 (couvert en CAD) (les « indices ») sont des produits de S&P Dow Jones Indices LLC et ils sont cédés sous licence pour être utilisés par Invesco Canada ltée. Les FNB indiciels de PowerShares Canada d’Invesco Canada ltée ne sont pas proposés, approuvés, vendus ou promus par S&P Dow Jones Indices LLC, ses affiliées ou TSX et aucune de ces parties ne donne une indication quant au bien-fondé d’un placement dans de tels produits.