Blogue Invesco Canada

Perspectives, commentaire et expertise de placement

Brian Schneider | 15 février 2017

Perspectives en matière de taux d’intérêt : dans la foulée de la victoire de Donald Trump

Les taux des obligations du gouvernement du Canada ont continué de subir l’influence des pressions à la hausse qui s’exercent à l’échelle mondiale depuis l’élection présidentielle aux États-Unis, laquelle a dopé les attentes en matière de croissance et d’inflation résultant des éventuelles mesures de relance budgétaire et réductions d’impôt aux États-Unis. À sa réunion de janvier, la Banque du Canada a reconnu que l’économie du pays a affiché une certaine amélioration, insistant cependant sur le fait que des efforts supplémentaires sont requis pour réduire la capacité excédentaire, puisque l’inflation demeure très faible.

Ci-dessous un aperçu des perspectives de l’équipe Invesco Fixed Income en matière de taux d’intérêt dans les principales économies du monde :

États-Unis

Nous nous attendons à ce que les taux des titres du gouvernement des États-Unis restent confinés à l’intérieur d’une fourchette à court terme. Il est peu probable que le programme de réforme fiscale et de dépenses en infrastructures de l’administration Trump, principal moteur des taux de rendement, se précise au cours des prochaines semaines. Les statistiques économiques révéleront vraisemblablement une économie américaine qui frôle le plein emploi. Il serait surprenant que la Réserve fédérale américaine relève ses taux à sa réunion de mars, mais elle pourrait commencer à laisser entendre qu’elle les augmentera à sa réunion de mai.

Europe

À la dernière réunion de la Banque centrale européenne (BCE), son président Mario Draghi a déclaré que la BCE ne croit pas que l’inflation plus élevée observée dans la zone euro au premier trimestre se maintiendra. Cela dit, les indicateurs de l’inflation importée ont progressé et les indices du secteur manufacturier demeurent solides. La situation pourrait faire en sorte que certains membres du Conseil des gouverneurs soient moins enclins à continuer de soutenir les perpétuelles mesures d’assouplissement quantitatif, nuisant ainsi à la confiance des investisseurs en obligations d’État de l’Allemagne (aussi appelées « bunds »)1. Nous croyons également que les risques politiques sont surévalués et que les répercussions sur les marchés pourraient être de nature plus locale. Nous serions portés à sous-pondérer les obligations d’État allemandes par rapport aux obligations du Trésor américain, en raison de la dynamique sur le plan des valorisations et du cycle.

Chine

Les taux des obligations d’État de la Chine continentale, en particulier ceux à court terme, se sont brusquement repliés par rapport aux niveaux élevés atteints à la mi-décembre 2016. Cette baisse des taux à court terme est attribuable à une augmentation des liquidités après une période de resserrement saisonnier de fin d’année. En revanche, les taux à long terme ont été plus stables et demeurent élevés, les investisseurs de la Chine continentale s’attendant à une hausse des pressions inflationnistes dans la première moitié de 2017.

À l’opposé, les taux du marché monétaire ont été beaucoup plus volatils. La récente poussée des taux du marché monétaire s’explique par 1) la demande de liquidités saisonnière découlant du Nouvel An chinois; 2) les paiements d’impôt des sociétés; et 3) un resserrement par la banque centrale opéré au moyen de mesures réglementaires imposées aux banques. Les sorties de capitaux, quoiqu’en perte de vitesse, ont aussi contribué au resserrement de la liquidité sur les marchés monétaires.

Même si l’on prévoyait un repli des taux du marché monétaire et de ceux des obligations à court terme dans la foulée du Nouvel An chinois, les paiements d’impôt et le resserrement par la banque centrale demeurent une réalité. Par conséquent, nous nous attendons à ce que les taux d’intérêt à court terme continuent de subir des pressions à la hausse au cours du mois à venir et à ce que les taux à long terme soient bien soutenus aux niveaux élevés actuels.


Source : Bloomberg L.P., Invesco. Données du 12 nov. 2016 au 12 janv. 2017.

 Japon

Les taux des obligations de 10 ans du gouvernement japonais continuent de se négocier à l’intérieur d’une fourchette étroite « autour de zéro », donnant à penser que la Banque du Japon conserve la maîtrise de la courbe des taux de rendement. Par conséquent, nous n’entrevoyons aucun changement de politique à court terme de la part de la banque centrale. Cependant, une forte appréciation du yen pourrait à notre avis entraîner un changement d’approche.

Royaume-Uni

Les discussions entourant le Brexit continueront probablement de dicter l’humeur du marché en 2017 alors que de nombreux défis attendent les négociateurs de l’Union européenne (UE). Ceux-ci chercheront vraisemblablement à s’assurer que les dispositions de toute entente avec le Royaume-Uni soient défavorables à ce dernier, afin de dissuader d’autres pays de l’UE d’emboîter le pas. Le gouvernement du Royaume-Uni n’est cependant pas désavantagé dans le cadre des négociations. Il contrôle sa propre monnaie, ses indicateurs de croissance demeurent solides et il a la capacité de réduire (ayant par ailleurs indiqué qu’il pourrait le faire) le taux d’imposition des sociétés pour maintenir sa position concurrentielle. Les craintes entourant un éclatement de l’UE pourraient augmenter à mesure que progressera l’année.

Australie

La Banque de réserve d’Australie n’a pas tenu de rencontre en janvier et donc, le taux directeur demeure à 1,50 %2. Sa prochaine réunion doit avoir lieu le 7 février. Même si la vigueur de la croissance et l’amélioration de l’inflation devraient inciter la Banque à maintenir son taux directeur inchangé à court terme, le taux de chômage de 5,8 % publié en décembre suscite des inquiétudes. Nous nous attendons à ce que les taux en Australie demeurent à l’intérieur d’une fourchette à court terme et nous maintenons une position neutre par rapport aux taux américains.

Avec la contribution de Rob Waldner, stratège en chef, de James Ong, stratège macroéconomique principal, de Sean Connery, gestionnaire de portefeuille, de Scott Case, gestionnaire de portefeuille, de Josef Portelli, gestionnaire de portefeuille, de Ken Hu, chef des placements d’Asie-Pacifique, de Yi Hu, analyste du crédit principal et de Alex Schwiersch, gestionnaire de portefeuille.

Autres blogues de Brian Schneider

La politique de la Banque du Canada redevient dépendante des données
25 avril 2019

La Banque du Canada se rapproche du point « neutre »
29 octobre 2018

La Fed poursuit ses hausses de taux graduelles
28 septembre 2018

La Banque du Canada : toujours dépendante des données
19 avril 2018

La Banque du Canada incite à la prudence
8 mars 2018

La BdC hausse ses taux de nouveau en raison d’une économie qui s’approche de sa capacité maximale
19 janvier 2018

La Fed amorce enfin la normalisation de son bilan
26 septembre 2017

Perspectives des taux d’intérêt : La Banque du Canada adopte un ton résolument plus ferme
19 septembre 2017

Hausse surprise et ton énergique de la Banque du Canada
8 septembre 2017

Perspectives des taux d’intérêt : Les taux à long terme aux États-Unis dépendent maintenant davantage de la politique monétaire mondiale
11 août 2017

Plus vite, plus haut, plus fort : la Banque du Canada augmente les taux d’intérêt
13 juillet 2017

Perspectives en matière de taux d’intérêt : Des hausses de taux sont à prévoir au Canada
5 juillet 2017

À plein régime : la Fed durcit le ton et hausse les taux d’intérêt
15 juin 2017

Perspectives en matière de taux d’intérêt : Pessimisme excessif au Royaume-Uni
2 juin 2017

Perspectives en matière de taux d’intérêt : Impact de la prochaine élection britannique
10 mai 2017

Perspectives des taux d’intérêt dans un contexte d’accélération de la croissance mondiale
18 avril 2017

La Banque du Canada maintient son taux mais revoit à la hausse ses prévisions de croissance pour 2017
13 avril 2017

Jamais deux sans trois
16 mars 2017

Perspectives des taux d’intérêt : Des hausses de la Fed à l’horizon?
8 mars 2017

Perspectives en matière de taux d’intérêt : dans la foulée de la victoire de Donald Trump
15 février 2017

S'abonner au blogue

Abonnez-vous pour être informé sur la publication de : *


Voulez-vous vous abonner an anglais?

Abonnez-vous pour recevoir des courriels d’Invesco Canada Ltée au sujet de ce blogue. Pour vous désabonner, veuillez nous envoyer un courriel à blog@invesco.ca ou communiquez avec nous.

1 Un « bund » est un titre de créance émis par le gouvernement fédéral d’Allemagne et il s’agit de l’équivalent allemand d’une obligation du Trésor américain.

2 Source : Banque de réserve d’Australie, au 16 décembre 2016.

3 Source : Bureau des statistiques de l’Australie, 19 janvier 2017.