Blogue Invesco Canada

Perspectives, commentaire et expertise de placement

Ray Uy | 10 août 2017

Perspectives sur les devises : Une robuste croissance mondiale force la convergence des politiques des banques centrales

Les douze derniers mois ont vu un lent déclin du dollar canadien. Bien que la Banque du Canada ait, comme prévu, relevé son taux directeur de 0,25 % (à 0,75 %) lors de sa réunion de juillet, les prix du pétrole semblent avoir atteint leur sommet de l’année en raison d’une augmentation de la production pétrolière aux États-Unis, ce qui nuit au huard1. Nous adoptons une position neutre à l’égard du dollar canadien, et les inquiétudes entourant les consommateurs canadiens surendettés nous amènent à chercher des occasions de vendre la devise.

Vous trouverez ci-dessous les dernières perspectives de l’équipe d’Invesco Fixed Income concernant les autres principales devises du monde. 

Dollar américain

Nos attentes envers une forte croissance économique mondiale tiennent à la performance du dollar américain qui devrait être mitigée. Cette croissance proviendra d’une accélération de la croissance hors des États-Unis. À notre avis, cela signifie que les politiques des banques centrales étrangères vont probablement converger vers celle de la Réserve fédérale américaine, contribuant à un environnement dans lequel le billet vert se dépréciera par rapport aux devises des pays où l’économie reprend.

Euro

Nous croyons que l’euro peut encore s’apprécier. En effet, le contexte fondamental dans cette région continue d’appuyer, selon nous, un euro plus fort. De manière générale, nous considérons que le cycle du dollar américain a atteint son point culminant étant donné la convergence de la croissance mondiale et les futures modifications apportées à la politique de la Banque centrale européenne (BCE) qui vont probablement viser à soutenir un euro vigoureux à long terme, et ce à mesure que les risques politiques se dissipent.

Renminbi

Nous nous attendons à un rendement relativement solide du tandem CNY-CNH (marchés de change onshore/offshore) au cours des prochaines semaines, l’affaiblissement du dollar américain devant étayer encore davantage cette performance. Le rythme progressif de l’internationalisation du renminbi et l’ouverture du compte de capital sur lequel le président Xi Jinping avait mis l’accent lors de la conférence nationale sur la finance suggèrent la poursuite du contrôle des capitaux dans un avenir prévisible. Nous comptons sur un taux de change renminbi/dollar américain relativement stable, évoluant dans une fourchette allant de 6,80 à 6,99 au cours du deuxième semestre de 2017. La direction au sein de cette fourchette sera fonction de la vigueur du dollar américain.

Yen

Nous prévoyons que ce sont des facteurs externes qui auront la plus grande influence sur le yen à court terme. Si les banques centrales du monde ne resserrent pas leur politique autant qu’envisagé à l’heure actuelle, cela pourrait catalyser le soutien au yen. Nous tablons sur un taux de change yen/dollar américain évoluant dans une fourchette allant de 110 à 115; mais avec la pondération du yen à son plus faible depuis un an, il se pourrait que la devise se négocie le mois prochain dans la partie inférieure de cette fourchette.

Livre sterling

Notre perspective à long terme sur la livre sterling demeure positive, si l’on se fie à nos prédictions de la conclusion des discussions sur le Brexit (c’est-à-dire un Brexit « doux », soit le maintien du Royaume-Uni au sein de l’Union européenne). Il a été intéressant d’observer le renforcement notable de la livre sterling par rapport au dollar américain cette année à mesure que la probabilité d’un Brexit « dur » s’estompait. Les vents contraires à notre perspective à long terme vont probablement se manifester sous la forme de discussions orageuses sur le Brexit (menant à la possibilité accrue qu’il n’y ait pas d’entente) ou le relâchement excessif des cordons de la bourse de la part du nouveau gouvernement minoritaire afin de parer à la peur de perdre le pouvoir avant la fin de l’année (menant à l’augmentation du déficit budgétaire).

Dollar australien

Comme prévu, la Reserve Bank of Australia (RBA) a maintenu son taux directeur stable à 1,50 % lors de sa réunion de juillet.2 La déclaration de la banque centrale était neutre dans son ensemble et soulignait la faiblesse de l’économie au premier trimestre. La RBA continue de se préoccuper du marché du logement. Conjuguée à une inflation obstinément faible, cette préoccupation devrait la forcer à maintenir un taux de cible de 1,50 % dans un avenir prévisible. Nous conservons notre position neutre à l’égard du dollar australien.

Avec les contributions de James Ong, principal stratège macroéconomique, Brian Schneider, responsable des taux d’intérêt d’Amérique du Nord, Scott Case, gestionnaire de portefeuille, Sean Connery, gestionnaire de portefeuille, Yi Hu, principal analyste du crédit, Ken Hu, chef des placements en Asie-Pacifique et Alex Schwiersch, gestionnaire de portefeuille.

S'abonner au blogue

Abonnez-vous pour être informé sur la publication de : *


Voulez-vous vous abonner an anglais?

Abonnez-vous pour recevoir des courriels d’Invesco Canada Ltée au sujet de ce blogue. Pour vous désabonner, veuillez nous envoyer un courriel à blog@invesco.ca ou communiquez avec nous.

1 Banque du Canada, 12 juillet 2017.

2 Reserve Bank of Australia (banque centrale australienne), 4 juillet 2017.

Les risques d’investir dans des titres d’émetteurs étrangers, y compris les émetteurs de marchés émergents, peuvent inclure la fluctuation des devises étrangères, l’instabilité économique et politique, et les questions d’ordre fiscal à l’étranger.

La valeur du dollar des placements étrangers sera affectée par les variations des taux de change entre le dollar et les devises dans lesquelles ces placements sont négociés.

Ces renseignements sont fournis à titre éducatif seulement et ne constituent pas une recommandation quant à la pertinence d’une quelconque stratégie de placement pour un investisseur en particulier. Invesco ne prodigue pas de conseils fiscaux. Les renseignements fiscaux présentés dans ce document sont d’ordre général et de nature non exhaustive. Les lois du fédéral et d’un État sur la fiscalité sont complexes et en constante évolution. Les investisseurs devraient toujours faire appel aux services de leur propre fiscaliste ou professionnel du droit pour obtenir des informations concernant leur propre situation. Les opinions exprimées sont celles des auteurs, elles sont fondées sur les conditions actuelles du marché et elles peuvent être modifiées sans préavis. Ces opinions peuvent être différentes de celles exprimées par d’autres professionnels du placement d’Invesco.

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *