Blogue Invesco Canada

Perspectives, commentaire et expertise de placement

Brian Schneider | 15 juin 2017

À plein régime : la Fed durcit le ton et hausse les taux d’intérêt

La Réserve fédérale américaine (Fed) a relevé son taux directeur d’un quart de point de pourcentage pour s’établir dans la fourchette de 1 % à 1,25 %. Bien que les observateurs s’attendaient pleinement à cette hausse, de récentes données sur l’inflation, comme le recul de 0,1 % de l’IPC en mai, donnaient le ton à une hausse contenue. Toutefois, la Fed s’est montrée ferme dans son communiqué, annonçant officiellement les détails de son plan de normalisation des bilans.

Le communiqué de la Fed indique que le marché de l’emploi a continué de se renforcer et l’activité économique a augmenté de façon modérée. Les craintes entourant le récent ralentissement de la croissance de l’emploi semblent avoir été apaisées par la chute continue du taux de chômage. La Fed a également noté d’autres éléments positifs comme la hausse des dépenses des ménages et des investissements fixes des entreprises. D’autre part, la Fed a reconnu la récente faiblesse de l’inflation, mais elle a ajouté que celle-ci devrait se stabiliser autour de la cible de deux pour cent à moyen terme.

Le sommaire des prévisions économiques de la Fed n’a que très peu changé. Son estimation du PIB en 2017 est passée de +0,1 % à 2,2 %, et la mesure d’inflation de base des dépenses personnelles de consommation a été révisée à 1,7 % en 2017, mais est restée inchangée à 2,0 % pour 2018 et 2019. La Fed n’a pas changé son agenda au sujet des taux des fonds fédéraux et devrait hausser les taux d’intérêt une fois de plus cette année comme elle l’a mentionné plus tôt cette année.

Nous estimons que cette hausse se fera en décembre, supposant la stabilisation de l’inflation.

La Fed a expliqué que lorsqu’elle entamera le processus de réduction de son bilan, elle réinvestira les paiements qui excéderont certains plafonds qui seront relevés graduellement. Le plafond initial sera de 6 milliards $ par mois sur les titres du Trésor, et augmentera par tranches de 6 milliards $ tous les trois mois au cours d’une période de 12 mois jusqu’à ce qu’il atteigne 30 milliards $ par mois. Pour le réinvestissement du produit des autres types de créances d’État et des titres adossés à des créances immobilières, le plafond sera de 4 milliards $ par mois au départ et augmentera par tranches de 4 milliards $ tous les trois mois au cours d’une période de 12 mois jusqu’à il atteigne 20 milliards $ par mois.

La Fed s’attend également à ce que ces plafonds demeurent en place une fois les niveaux maximum atteints, permettant ainsi une réduction graduelle et prévisible du bilan. La Fed n’a pas affirmé quand ce processus commencera, mais cela devrait se faire au moment de la rencontre de septembre.

À Invesco Fixed Income, nous sommes toujours optimistes au sujet des attentes de croissance mondiale et l’annonce de hier ne change pas nos perspectives, bien que les risques d’une erreur de politique de la Fed aient peut-être augmenté. En ce moment, nous croyons que l’environnement devrait demeurer relativement positif pour les actions et les obligations en général.

La prochaine rencontre de la Fed aura lieu le 26 juillet. Nous ne nous attendons pas à une annonce importante lors de celle-ci.

S'abonner au blogue

Abonnez-vous pour être informé sur la publication de : *


Voulez-vous vous abonner an anglais?

Abonnez-vous pour recevoir des courriels d’Invesco Canada Ltée au sujet de ce blogue. Pour vous désabonner, veuillez nous envoyer un courriel à blog@invesco.ca ou communiquez avec nous.

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *