Blogue Invesco Canada

Perspectives, commentaire et expertise de placement

Invesco Canada | 6 juin 2019

Qui a peur de la volatilité?

Chaque année, les investisseurs peuvent consulter un rapport de comparaison des rendements des fonds gérés activement par rapport à ceux de l’indice S&P 500. Le SPIVA® U.S. Scorecard1, publié par S&P Dow Jones Indices, brosse généralement un tableau plutôt sombre des gestionnaires actifs de fonds d’actions américaines.

Le rapport de cette année, qui couvre la période se terminant à la fin de 2018, n’était pas différent, concluant que l’indice a surclassé 64,49 % des gestionnaires de fonds d’actions américaines (aux États-Unis). Le rapport a même indiqué que le retour de la volatilité a constitué un facteur contribuant à cette sous-performance généralisée.

Ces conclusions pourraient donner lieu à des conversations inconfortables entre les conseillers et les clients au sujet du rôle de la gestion active.

Alors pourquoi diable Invesco aborde-t-elle ce sujet?

Premièrement, nous estimons qu’il est beaucoup trop simpliste de se pencher sur une seule année civile puisque les investisseurs n’achètent généralement pas leurs placements le 2 janvier pour ensuite les vendre le 31 décembre.

Deuxièmement, une seule année est une période trop courte en termes d’horizon de placement. Selon nous, la plupart des investisseurs ont une vision à long terme et, par conséquent, s’intéressent aux rendements à plus long terme.

Troisièmement, le rapport ne mentionne pas que certains gestionnaires actifs copient l’indice de référence et il peut être donc être très difficile pour eux de le battre.

En ignorant le fait qu’il est impossible d’investir dans un indice – même le FNB le moins coûteux qui reproduit le rendement de l’indice S&P 500 impose des frais et obtiendra donc des rendements inférieurs à ceux de l’indice.

Rendements à long terme

Bien que nous ne puissions pas commenter les processus de placement de nos concurrents, nous pouvons faire part de notre vision de ce que nous croyons être la clé pour obtenir un rendement solide à long terme : élaborer un portefeuille concentré de placements sur lesquels nous avons effectué des recherches approfondies et qui reposent sur de fortes convictions.

Le Fonds de sociétés américaines Invesco constitue un exemple de cette méthode. À long terme, il a largement dépassé non seulement le rendement de l’indice, mais également celui du fonds d’actions américaines moyen.

Source : Morningstar Research Inc., au 30 avril 2019. La moyenne de la catégorie correspond à la moyenne des fonds de la catégorie Actions américaines de Morningstar. Il est impossible d’investir directement dans un indice. L’indice de référence du fonds, l’indice S&P 500 ($CA), est utilisé à des fins de comparaison avec les autres fonds de la catégorie Actions américaines.

Pour obtenir de bons résultats potentiels à long terme, Jim Young, gestionnaire de portefeuille chevronné, recherche des sociétés de croissance de haute qualité axées sur :

  1. La poursuite de l’innovation et le réinvestissement, des caractéristiques qui peuvent générer des gains de parts de marché, améliorer l’échelle et réduire la structure de coûts.
  2. L’amélioration des rendements des actionnaires et des flux de trésorerie disponible.

Le fonds n’investit dans de telles sociétés de grande qualité que si leurs évaluations semblent attrayantes. Ce processus permet d’éviter le risque de surpayer pour obtenir de la croissance, ce qui peut entraîner une perte permanente de capital.

L’équipe réduit également le risque de portefeuille par le biais de la diversification et en s’assurant que le fonds ne soit pas surexposé à un risque commercial spécifique.

L’encaisse est réduite au minimum, car une partie importante de capital non investi pourrait nuire à la croissance potentielle.

Une vision positive de la volatilité

Comme je l’ai mentionné précédemment, le rapport SPIVA a indiqué que la volatilité a constitué un facteur contributif aux rendements inférieurs de la majorité des fonds.

En tant que gestionnaires véritablement actifs, nous percevons la volatilité différemment de nos concurrents qui se contentent de reproduire le rendement de l’indice. En effet, un marché volatil peut offrir l’occasion d’investir dans des sociétés à des prix attrayants et d’améliorer potentiellement la qualité de notre portefeuille.

Nous accueillons avec joie la volatilité boursière et la percevons comme une alliée.

C’est bien de la revoir!

Faits saillants du Fonds de sociétés américaines Invesco

Source : Morningstar Research Inc. et FactSet Research Systems Inc., au 30 avril 2019. Calcul de l’indice de référence : l’indice de référence du fonds est l’indice S&P 500 ($CA). Il est utilisé à des fins de comparaison avec des fonds comparables dans la catégorie Actions américaines. Il est impossible d’investir directement dans un indice. Le Fonds de sociétés américaines Invesco a obtenu des rendements de 1er centile depuis l’arrivée en poste du gestionnaire actuel le 1er mars 2000.

[1]Le rapport SPIVA constitue un document de recherche robuste, largement référencé, mené et publié par S&P DJI qui compare les fonds gérés activement à leurs indices de référence appropriés sur une base semestrielle.

Rendements annualisés 1 an 3 an 5 an 10 an
(%) (%) (%) (%)
Fonds de sociétés américaines Invesco, série F 16,88 19,00 16,14 16,40
Indice S&P 500 (rendement total – $CA) 19,09 17,64 16,27 16,76
Fonds d’actions américaines moyen 13,79 13,71 12,10 13,27
Classement par quartile (série F) 2 1 1 1
Nombre de fonds 2235 1574 1015 425

Source : Morningstar Research Inc., au 30 avril 2019

Autres blogues de Invesco Canada

Qui a peur de la volatilité?
6 juin 2019

C’est la saison des ventes à perte à des fins fiscales
6 décembre 2018

Gérer les préoccupations liées aux taux d’intérêt
9 avril 2018

Des actions qui versent des dividendes de qualité en complément des obligations
24 novembre 2017

Réforme de l’imposition des petites entreprises au Canada, le chemin parcouru à ce jour
8 novembre 2017

Pourquoi les hausses de taux ne devraient pas alarmer les investisseurs qui recherchent des revenus
25 septembre 2017

Diversifier votre portefeuille de revenu au moyen de prêts privilégiés
23 juin 2017

Les placements factoriels peuvent-ils contribuer à éviter les biais comportementaux des investisseurs?
6 juin 2017

Mitiger le risque alors que la volatilité menace
5 mai 2017

Vos données sur les FNB sont-elles exactes?
12 avril 2017

Un revenu de dividendes mensuel élevé et moins de volatilité, est-ce possible?
10 mars 2017

Questions et réponses : Qu’est-ce que le placement factoriel?
6 mars 2017

Arrivez-vous à satisfaire vos besoins en matière de revenu?
27 janvier 2017

Vous cherchez à éviter les pièges des indices pondérés en fonction de la capitalisation boursière?
8 novembre 2016

Questions et réponses : Comment les conseillers canadiens ont-ils recours au facteur faible volatilité dans les portefeuilles?
14 octobre 2016

Questions et réponses : Les stratégies à faible volatilité s’équivalent-elles toutes?
2 septembre 2016

Questions et réponses : Comprendre les placements à faible volatilité
9 août 2016

Vendre en mai et s’en aller? Pas nécessairement
3 juin 2016

Négociation des FNB : Guide des meilleures pratiques
16 janvier 2016

Comment les fonds communs de placement Trimark se comparent-ils (vraiment) à la concurrence?
14 novembre 2014

S'abonner au blogue

Abonnez-vous pour être informé sur la publication de : *


Voulez-vous vous abonner an anglais?

Abonnez-vous pour recevoir des courriels d’Invesco Canada Ltée au sujet de ce blogue. Pour vous désabonner, veuillez nous envoyer un courriel à blog@invesco.ca ou communiquez avec nous.

Les opinions mentionnées ci-dessus sont celles de l’auteur au 31 mai 2019. Ces commentaires ne doivent pas être interprétés comme des recommandations, mais comme une illustration de thèmes plus vastes. Les énoncés prospectifs ne garantissent pas les résultats futurs. Ils comportent des risques, des incertitudes et des hypothèses. Rien ne garantit que les résultats réels ne diffèreront pas considérablement des attentes.
Un placement dans un fonds commun de placement peut donner lieu à des commissions, des commissions de suivi, des honoraires de gestion et autres frais. Chaque taux de rendement indiqué est un taux de rendement total composé annuel historique qui tient compte des fluctuations de la valeur des titres et du réinvestissement de toutes les distributions, mais qui ne tient pas compte des commissions d’achat et de rachat, des frais liés aux distributions ni des frais optionnels ou de l’impôt sur le revenu payable par un porteur de titres, qui auraient pour effet de réduire le rendement. Les fonds communs de placement ne sont pas garantis, leur valeur fluctue souvent et leur rendement passé n’est pas indicatif de leur rendement futur. Veuillez lire le prospectus avant de faire un placement. Vous pouvez en obtenir un exemplaire auprès de votre conseiller ou d’Invesco Canada Ltée.
La série F est seulement offerte aux investisseurs admissibles qui ont des comptes à honoraires avec un courtier qui a signé une entente de courtier de série F Invesco avec Invesco Canada. Les parts ou actions de série F ne comportent pas de frais d’acquisition ni de commissions de suivi. Cependant, les investisseurs pourraient devoir payer d’autres frais à leur courtier en échange des conseils de placement et d’autres services qu’ils reçoivent. Le rendement des autres séries (et cotes étoiles) différera en raison des frais et des dépenses.
Les quartiles et centiles sont déterminés par Morningstar Research Inc., une société de recherche indépendante. Les quartiles et les centiles constituent des comparaisons des rendements des fonds d’une même catégorie au cours de périodes données. Les quartiles/centiles peuvent changer chaque mois. Les quartiles divisent les données en quatre groupes de taille égale exprimés en termes de rang (1, 2, 3 ou 4). Les centiles divisent les données en cent groupes de taille égale exprimés en termes de rang (1, 2, 3... 100). Il s’agit des quartiles/centiles Morningstar des parts de série F du Fonds au 30 avril 2019.