Blogue Invesco Canada

Perspectives, commentaire et expertise de placement

Survol des marchés : une mare de cygnes noirs

L’un des principaux thèmes que j’avais anticipé comme étant susceptible d’influencer les marchés cette année est celui de la perturbation. Je maintiens que la perturbation peut prendre différentes formes : risques géopolitiques et risques de politique monétaire. (Il existe une autre forme de perturbation, celle causée par l’innovation, que j’aborderai plus en détail dans un prochain commentaire.) Au risque de me répéter, je tiens à réitérer les craintes que j’ai déjà soulevées à maintes reprises concernant les risques géopolitiques. À bien des égards, ces risques s’apparentent à des événements de type cygne noir difficiles à prédire, mais qui peuvent avoir de sérieuses conséquences.

Continued

Écrire un commentaire

Mi-temps : Perspective de mi-année sur le marché mondial


16 août 2017
Balises | Gestion active | Institutionnel | Invesco

Dans la foulée d’une année 2016 tumultueuse, bon nombre de discussions ont porté sur les perspectives boursières pour 2017 et par la suite. En fait, le deuxième trimestre a été marqué par des rendements solides continus sur les marchés mondiaux bien que, à notre avis, les perspectives à long terme en matière de bénéfices demeurent troubles. Alors que nous entamons la deuxième moitié de l’année, l’équipe de croissance internationale et mondiale évalue la performance des actions mondiales à ce jour dans notre optique BQE (bénéfices, qualité et évaluation) pour cerner les principaux enjeux à surveiller, parallèlement aux occasions de croissance potentielle.

Continued

Écrire un commentaire

Survol des marchés : Le Royaume-Uni coincé entre l’arbre et l’écorce

La semaine dernière, la Banque d’Angleterre (la « BdA ») a décidé de laisser son taux des prêts interbancaires à court terme inchangé à 0,25 % à la suite d’un vote de 6 contre 2. Le comité sur la politique monétaire de la BdA garde les taux d’intérêt extrêmement bas en raison de ses craintes que l’économie du Royaume-Uni soit trop faible pour soutenir des coûts d’emprunt plus élevés. Il pourrait sembler surprenant que la BdA soit si préoccupée au sujet de l’économie, étant donné que le taux de chômage du Royaume-Uni est très bas. En effet, ce taux est à l’heure actuelle de 4,5 %, un creux inégalé depuis des années1. Cela peut sembler encore plus surprenant puisque l’inflation est en hausse et pourrait probablement être tuée dans l’œuf au moyen de taux plus élevés.

Continued

Écrire un commentaire

Perspectives des taux d’intérêt : Les taux à long terme aux États-Unis dépendent maintenant davantage de la politique monétaire mondiale

Après avoir chuté en juin à leur plus bas niveau depuis le début de l’année, les taux de rendement de l’obligation d’État à 10 ans ont augmenté à 1,89 % en juillet1, leur taux le plus élevé depuis deux ans, car la Banque du Canada a sans surprise relevé son taux d’intérêt directeur de 0,25 % pour le porter à 0,75 %2. La déclaration accompagnant cette décision était aussi optimiste, balayant les chiffres d’inflation moins élevés comme étant temporaires. L’optimisme de la Banque du Canada entretiendra probablement la possibilité d’une autre hausse des taux à chacune de ses prochaines réunions. Nous nous attendons à ce que les taux d’intérêt au Canada augmentent à partir de leur niveau actuel, mais nous surveillons des signes indicateurs de leur plafonnement éventuel à court terme.

Continued

Écrire un commentaire

Perspectives sur les devises : Une robuste croissance mondiale force la convergence des politiques des banques centrales

Les douze derniers mois ont vu un lent déclin du dollar canadien. Bien que la Banque du Canada ait, comme prévu, relevé son taux directeur de 0,25 % (à 0,75 %) lors de sa réunion de juillet, les prix du pétrole semblent avoir atteint leur sommet de l’année en raison d’une augmentation de la production pétrolière aux États-Unis, ce qui nuit au huard1. Nous adoptons une position neutre à l’égard du dollar canadien, et les inquiétudes entourant les consommateurs canadiens surendettés nous amènent à chercher des occasions de vendre la devise.

Continued

Écrire un commentaire

Survol des marches : L’été des cent coupures de papier

Les employés de bureau sont confrontés à certains types de risques professionnels, le plus redouté étant sans doute la coupure de papier. Bien qu’elle ne soit pas dangereuse en soi, la coupure de papier varie de quasi indolore à agaçante, voire à légèrement douloureuse. La bonne nouvelle est qu’on se coupe rarement plus d’une fois au même moment. Qu’arriverait-il si on se coupait avec du papier plus d’une centaine de fois en même temps? Bien qu’elles ne soient pas mortelles, autant de coupures seraient certes très douloureuses.

Continued

Écrire un commentaire