Blogue Invesco Canada

Perspectives, commentaire et expertise de placement

Karen Dunn Kelley | 9 novembre 2016

Après la victoire de Trump le véritable travail commence

L’une des campagnes présidentielles les plus mouvementées de l’histoire des États-Unis s’est conclue avec la victoire de Donald Trump et le maintien du contrôle républicain au Sénat et à la Chambre des représentants. Même si nous savons qu’il a gagné, nous ne savons pas encore quels changements de politique se concrétiseront une fois que la fébrilité de la campagne cèdera la place à la réalité qui s’impose à tout chef d’État.

L’art du possible et le diable est dans les détails

On dit souvent que la « politique est l’art du possible ». Pendant la campagne, le président élu Trump a présenté un programme extrêmement ambitieux. Toutefois, bien qu’il travaillera avec un Congrès contrôlé par les républicains, cela ne veut pas dire qu’il sera en mesure d’aller chercher le soutien nécessaire pour mettre en place les réformes radicales qu’il a proposées à différents sujets, y compris l’immigration, le commerce, les soins de santé, l’énergie, l’impôt des particuliers et des entreprises ainsi que la réglementation financière. À cet égard, il faut se rappeler que M. Trump n’est pas un républicain conventionnel. En effet, au cours de la campagne, il a exprimé ouvertement son désaccord avec certains membres influents de son propre parti.

Compte tenu de la relation apparemment fragile entre M. Trump et certains membres républicains du Congrès, beaucoup dépendra de la priorité relative que l’administration Trump accordera à ses nombreux objectifs politiques, le capital politique qu’elle sera prête à investir afin de les réaliser et, peut-être plus important encore, les personnes nominées pour les mettre en place. De plus, le sentiment populaire pourrait changer après que les détails des propositions du nouveau président commencent à être explorés, comme l’élimination et le remplacement du Affordable Care Act. Dans tous les cas, le président élu Trump ne devrait pas être en mesure d’apporter les changements considérables qu’il a proposés sans faire de concessions importantes aux membres plus à droite de son parti, sans compter les démocrates qui s’opposeront sans doute à bon nombre de ses propositions. Bien qu’il compte sur plus de latitude pour apporter des changements administratifs, il préférera peut-être faire preuve de prudence afin de conserver du soutien pour les réformes plus larges nécessitant l’appui du Congrès.

Cela étant dit, il pourrait y avoir un consensus à certains sujets. Par exemple, les membres des deux partis ont reconnu le besoin d’améliorer les infrastructures aux États-Unis, comme les routes, les ponts et les réseaux électriques vieillissants. De même, les deux partis semblent s’entendre sur une réforme de l’impôt des entreprises visant à baisser les taux et à réduire le nombre d’échappatoires fiscales.

Bien que l’impasse en place au cours des dernières années a causé de la frustration chez les électeurs américains, la prévisibilité relative qu’elle a produite a peut-être constitué une source de confort pour les marchés. En raison de l’incertitude politique créée par le résultat de l’élection, nous nous attentons à ce que la volatilité boursière se poursuive au cours des prochaines semaines. Celle-ci devrait toutefois se dissiper par la suite lorsque les marché digéreront les annonces en matière de politiques de l’administration et évalueront les chances de leur implantation. La réaction du marché après le résultat surprise du vote du Brexit peut servir de référence à cet égard.

Conclusion

En tant qu’investisseurs à long terme utilisant une méthode à forte conviction, les spécialistes des placements d’Invesco ne changent pas leurs processus ou philosophies en réaction aux élections ou tout autre événement à court terme. Nous estimons que les épargnants devraient faire de même. Selon nous, la meilleure méthode demeure efficace peu importe le parti au pouvoir : Collaborer avec un conseiller financier afin d’élaborer un portefeuille diversifié1 conçu pour réaliser vos objectifs à long terme, et ne pas déroger du plan en place. Mettez à jour le plan lorsque vos besoins changent, mais ne l’abandonnez pas sous l’effet de la volatilité boursière. Après tout, la volatilité présente souvent l’occasion d’acheter des actions de qualité à moindre prix. Discutez avec votre conseiller de toute crainte ou inquiétude.

Bien que nous ne changeons pas notre méthode en fonction des développements politiques, nous continuerons de suivre ce qui se passe à Washington au cours des prochains mois et nous évaluerons l’incidence des objectifs des politiques de l’administration Trump sur l’économie américaine, les marchés mondiaux en général et certains secteurs en particulier.

S'abonner au blogue

Abonnez-vous pour être informé sur la publication de : *


Voulez-vous vous abonner an anglais?

Abonnez-vous pour recevoir des courriels d’Invesco Canada Ltée au sujet de ce blogue. Pour vous désabonner, veuillez nous envoyer un courriel à blog@invesco.ca ou communiquez avec nous.

1La diversification ne garantit pas un profit ou l’élimination du risque de perte.
En général, les cours boursiers fluctuent, parfois même de façon importante, en raison d’activités spécifiques à une société ou d’événements boursiers, économiques et politiques.