Blogue Invesco Canada

Perspectives, commentaire et expertise de placement

Un nouveau tableau de bord à considérer pour détecter les signes qu’un nouveau cycle de marché s’amorce

Je pense que Chuck Noland, personnage interprété par Tom Hanks dans le film Seul au monde, a très bien saisi dans quel état d’esprit nous devons nous mettre en ces temps difficiles lorsqu’il a dit : « Je dois continuer à respirer parce que demain le soleil se lèvera et qui sait ce que la marée peut apporter ? ».

Continued

Comments Off on Un nouveau tableau de bord à considérer pour détecter les signes qu’un nouveau cycle de marché s’amorce

Des leçons de Rocky Balboa pour savoir comment gérer la volatilité des marchés

Rocky Balboa a dit : « Toi, moi, n’importe qui, personne ne frappe aussi fort que la vie. C’est pas d’être un bon cogneur qui compte, l’important c’est de se faire cogner et d’aller quand même de l’avant. C’est de pouvoir encaisser sans jamais, jamais flancher. C’est comme ça qu’on gagne ! »

Continued

Comments Off on Des leçons de Rocky Balboa pour savoir comment gérer la volatilité des marchés

Que doit-on comprendre des marchés boursiers qui entrent en territoire baissier

Les investisseurs qui ont un horizon de placement de 50 ans n’ont rien à craindre si l’on se fie à l’histoire, car il y a eu 14 marchés baissiers au cours des 50 dernières années.1 Cela équivaut à un marché baissier tous les 3,57 ans.2 L’histoire nous révèle également que pendant ces marchés baissiers, les investisseurs devraient s’attendre à ce que leur portefeuille d’actions perde en moyenne 32 % de sa valeur (la perte médiane se chiffrant à 28,8 %).3 C’est presque suffisant pour que les investisseurs se demandent pourquoi investir sur les marchés boursiers. Or, les actions, représentées par l’indice S&P 500, ont affiché un rendement annuel moyen de 10,5 % au cours des 50 dernières années.4 Cela signifie que la valeur de leur placement a doublé en moyenne tous les 6,9 ans, malgré tous les marchés baissiers.5

Continued

Comments Off on Que doit-on comprendre des marchés boursiers qui entrent en territoire baissier

Le coronavirus perturbe nos perspectives pour l’année 2020. Mais peut-être pas pour longtemps.

L’encre de notre document Perspectives de 2020 vient à peine de sécher. Dans ce document, nous soulignions la fin de la troisième grande crainte d’un ralentissement de la croissance en raison des erreurs de politique monétaire (après la crise de la dette en Europe en 2012 et la hausse des taux de la Réserve fédérale américaine [Fed] en 2015) au cours du cycle économique et de crédit actuel qui dure depuis très longtemps. La croissance stable et le soutien de la politique monétaire étaient censés être les thèmes dominants de l’année 2020. La Fed avait déjà annulé les hausses de taux de 2018 et amélioré la situation financière du pays, tandis que l’Administration Trump avait ratifié la Phase 1 de l’accord commercial avec la Chine. De son côté, la Chine s’efforçait de relancer son économie. Le résultat de janvier de l’indice manufacturier des gestionnaires en approvisionnement du Institute for Supply Management, indicateur avancé de l’activité économique aussi valable que les autres, aurait traditionnellement dû nous permettre d’affirmer de manière retentissante que les craintes d’un ralentissement de la croissance sont chose du passé. Et nous nous serions exclamés : « Vive le goût du risque »!

Continued

Comments Off on Le coronavirus perturbe nos perspectives pour l’année 2020. Mais peut-être pas pour longtemps.

Quelle incidence la mort de Qassim Suleimani aura-t-elle sur les marchés?

Jeudi soir, le commandant en chef de la sécurité et du renseignement iranien, le général Qassim Suleimani, a été tué dans une frappe de drone à l’aéroport international de Bagdad. Cette frappe, qui a été autorisée par le président américain Donald Trump, marque une escalade potentiellement dangereuse dans la confrontation croissante entre les États-Unis et l’Iran.

Continued

Comments Off on Quelle incidence la mort de Qassim Suleimani aura-t-elle sur les marchés?

La tourmente présidentielle n’a pas provoqué un repli boursier prolongé


10 octobre 2019
Balises | Perspectives macroéconomiques

Dans la soirée du samedi 20 octobre 1973, le président américain Richard Nixon a ordonné au procureur général Elliot Richardson, au procureur général adjoint William Ruckelhaus et au solliciteur général Robert Bork de limoger le procureur spécial indépendant Archibald Cox, ce qui a entraîné la démission de Richardson et de Ruckelhaus ainsi que le renvoi de M. Cox. Dans le mois qui a suivi ce soi-disant « massacre du samedi soir », le marché boursier américain, représenté par l’indice S&P 500, a chuté de plus de 10 %.1 Au moment où Nixon a démissionné près d’un an plus tard, les actions américaines avaient chuté de 26 % et de 39 % au pire de la crise.1

Continued

Comments Off on La tourmente présidentielle n’a pas provoqué un repli boursier prolongé

Il est temps de troquer l’incertitude contre la stabilité

Au début de l’année, je m’attendais à ce que la croissance soit plus lente en 2019, mais à une amélioration de la politique monétaire. Et, j’en ai conclu que ce serait mieux pour les marchés financiers que la combinaison de forte croissance et de mauvaise politique monétaire de 2018, plus précisément les hausses de taux d’intérêt de la Réserve fédérale américaine (Fed) et les tarifs douaniers.

Continued

Comments Off on Il est temps de troquer l’incertitude contre la stabilité

Les marchés financiers ne sont pas des mammouths laineux : Fuir la peur pourrait nuire au rendement

Les fluctuations boursières donnent parfois aux investisseurs le goût de fuir, mais l’histoire nous montre comment les actions sont parvenues à surmonter ces craintes

Continued

Comments Off on Les marchés financiers ne sont pas des mammouths laineux : Fuir la peur pourrait nuire au rendement

Le cycle économique américain fracasse un record. Qu’est-ce que l’avenir nous réserve?

Kristina : Le 1er juillet, le cycle économique américain a établi un nouveau record de longévité. C’est un jalon important, certes, mais qu’est-ce que cela signifie vraiment pour les investisseurs? La réponse pourrait vous surprendre. Pour aider à replacer ce cycle dans son contexte, j’ai confié cette édition de la Boussole hebdomadaire des marchés à mon collègue Brian Levitt, stratège des marchés mondiaux pour l’Amérique du Nord.

Continued

Comments Off on Le cycle économique américain fracasse un record. Qu’est-ce que l’avenir nous réserve?