Blogue Invesco Canada

Perspectives, commentaire et expertise de placement

Facteurs ESG dans les placements en titres à revenu fixe – D’un marché de niche à un marché de masse Robert Neilson, responsable de la stratégie des produits et des solutions EMOA


18 septembre 2020
Balises | Invesco Fixed Income (IFI)

L’étude Invesco Global Fixed Income 2020 montre clairement qu’un changement radical s’est produit au cours des 18 derniers mois en ce qui concerne l’intégration des facteurs environnementaux, sociaux et de gouvernance (ESG) dans les placements en titres à revenu fixe. L’enquête a été menée auprès de 159 spécialistes des titres à revenu fixe à l’échelle mondiale, totalisant environ 20 000 milliards de dollars américains d’actifs¹. L’étude montre des augmentations importantes et générales entre 2019 et 2020 en ce qui a trait à l’intégration des facteurs ESG dans les placements en titres à revenu fixe (figure 1).

Continued

Comments Off on Facteurs ESG dans les placements en titres à revenu fixe – D’un marché de niche à un marché de masse Robert Neilson, responsable de la stratégie des produits et des solutions EMOA

Les banques centrales mondiales – de perpétuels protagonistes


21 août 2020
Balises | Perspectives macroéconomiques

La crise financière mondiale de 2008 est devenue un modèle sur lequel les décideurs s’appuient aujourd’hui afin d’atténuer la croissance négative et le choc inflationniste qui résultent de la pandémie en cours. De nombreuses banques centrales mondiales ont énergiquement injecté des liquidités dans les marchés pour favoriser la stabilité économique. L’effondrement de la demande intérieure et la chute de l’inflation ont généré un contexte de coopération entre les banques centrales et les gouvernements pour assurer l’abondance des liquidités et le maintien constant et ininterrompu des niveaux d’activité.

Continued

Comments Off on Les banques centrales mondiales – de perpétuels protagonistes

Positionnement en obligations en prévision d’une éventuelle reprise

Les économies mondiales commencent certes tranquillement à rouvrir, mais la crise de la COVID-19 n’a selon nous fait qu’amplifier le contexte de ralentissement de la croissance et de faiblesse de l’inflation dans lequel nous nous trouvions avant la pandémie, la faiblesse des taux d’intérêt continuant de se prolonger.

Continued

Comments Off on Positionnement en obligations en prévision d’une éventuelle reprise

La Fed va acheter des obligations de sociétés par l’entremise de FNB

Le 23 mars, la Réserve fédérale américaine (Fed) a annoncé son intention d’acheter des obligations de sociétés de première qualité. Le but de cette communication était de soutenir un marché dont la chute marquée des cours menaçait de perturber le fonctionnement normal des activités boursières primaires (nouvelles émissions) et secondaires. Le 9 avril, la Fed a élargi la définition d’obligations admissibles pour inclure les titres qui étaient cotés de première qualité au 23 mars, même si, depuis cette date, elles ont été reléguées au rang d’obligations à rendement élevé, pourvu qu’elles se soient maintenues dans la catégorie BB.

Continued

Comments Off on La Fed va acheter des obligations de sociétés par l’entremise de FNB

Impact de la COVID-19 : Ce qu’en pensent nos gestionnaires de portefeuille

À mesure que le nombre de cas d’infection à la COVID-19 augmente, le taux de chômage lui emboîte le pas. Et la planète toute entière continue de chercher un équilibre entre les mesures de santé publique, les mesures de relance budgétaire et monétaire et la réouverture de l’économie.

Continued

Comments Off on Impact de la COVID-19 : Ce qu’en pensent nos gestionnaires de portefeuille

Vidéo : La garantie et le premier rang des prêts bancaires se sont avérés bénéfiques pendant la crise

Les investisseurs qui ont été secoués par la volatilité de leurs portefeuilles de titres à revenu fixe pourraient chercher à se rassurer au sujet de leurs titres sous-jacents.

Continued

Comments Off on Vidéo : La garantie et le premier rang des prêts bancaires se sont avérés bénéfiques pendant la crise

Suivi de la reprise de la Chine et de la période désastreuse de déclaration des bénéfices aux États-Unis

La semaine dernière a été une fois de plus marquante pour les économies et les marchés. Les investisseurs ont porté une attention particulière à la reprise économique en Chine, à la période de déclaration des bénéfices aux États-Unis et à l’orientation de la Réserve fédérale américaine (Fed) en matière de taux d’intérêt. Ci-dessous, mes collègues du Bureau de la stratégie des marchés mondiaux et moi répondons à certaines des questions les plus pressantes que nous avons reçues des clients ces derniers jours :

Continued

Comments Off on Suivi de la reprise de la Chine et de la période désastreuse de déclaration des bénéfices aux États-Unis

Vidéo: Dénicher des occasions dans les obligations de catégorie investissement

La propagation de la COVID-19 a créé une agitation sans précédent sur les marchés. Même si l’univers des actions attire le plus d’attention, les marchés des titres à revenu fixe ont connu une période très volatile, en particulier dans le domaine des titres de qualité (c’est-à-dire de catégorie investissement). En fait, au cours des dernières semaines, nous avons assisté à six des dix plus grands mouvements d’un jour de leur histoire.

Continued

Comments Off on Vidéo: Dénicher des occasions dans les obligations de catégorie investissement

Où les gestionnaires de portefeuille trouvent-ils des occasions de placement dans la conjoncture actuelle?

L’effort concerté de la part des trois paliers de décideurs pour lutter contre la COVID-19 et ses répercussions économiques se poursuit. Les banques centrales ont mis de l’avant des politiques monétaires pour assurer le fonctionnement des banques et des marchés, les gouvernements nationaux adoptent des politiques budgétaires expansionnistes pour venir en aide aux consommateurs et aux entreprises, et tous les paliers de gouvernements instaurent des politiques de santé publique pour contenir la propagation du virus. (Sans parler du dévouement inlassable des travailleurs de la santé de première ligne et des scientifiques à la recherche de traitements et de vaccins.)

Continued

Comments Off on Où les gestionnaires de portefeuille trouvent-ils des occasions de placement dans la conjoncture actuelle?

À quoi doit-on s’attendre du côté des actions et des obligations?

Dans le blogue de la semaine dernière, les membres du Bureau de la stratégie des marchés mondiaux (SMM) d’Invesco sur le terrain à Hong Kong, en Italie, à Londres, à Tokyo et à New York ont partagé leurs points de vue sur la lutte contre le coronavirus sous l’angle des soins de santé et des politiques monétaire et budgétaire. Aujourd’hui, nous nous penchons davantage sur les retombées potentielles de la pandémie sur les actions et les obligations américaines et abordons le point de vue de l’équipe de la SMM sous l’angle de la répartition de l’actif.

Continued

Comments Off on À quoi doit-on s’attendre du côté des actions et des obligations?

L’« arrêt soudain » provoqué par le coronavirus requiert un soutien sous forme de crédit

L’économie américaine vit un « arrêt soudain » de la croissance, tandis que les efforts pour lutter contre la propagation du coronavirus s’intensifient. La distanciation sociale aura probablement un impact direct sur les travailleurs et les petites entreprises de tous les secteurs d’activité. À ce jour, Invesco Fixed Income prévoit une forte contraction des économies américaine et européennes au deuxième trimestre de cette année, mais cette estimation pourrait être révisée à la négative si le virus continue de se propager de façon aussi virulente. Cette contraction très marquée exerce des pressions sur tous les acteurs de l’économie américaine et crée un besoin de financement pour les sociétés, les petites entreprises et les ménages. Il est d’une importance vitale que les besoins de financement soient comblés pour éviter que le choc économique exogène que connaît l’économie américaine ne dégénère en crise financière, ce qui exercerait probablement encore plus de pressions sur la croissance économique.

Continued

Comments Off on L’« arrêt soudain » provoqué par le coronavirus requiert un soutien sous forme de crédit

Évaluation de l’effort concerté de la part des trois paliers de décideurs pour lutter contre le coronavirus

La pandémie de coronavirus se propage en Europe, au Royaume-Uni, au Canada et aux États-Unis et l’activité économique est au point mort dans certains secteurs, puisque les dépenses discrétionnaires et l’activité ont diminué considérablement, les gens se contentant de combler leurs besoins essentiels. Les indicateurs en temps réel de la demande, tels que la fréquentation des restaurants, la circulation routière et l’utilisation des données sur les téléphones cellulaires, sont en forte baisse sur douze mois dans plusieurs grandes économies régionales et locales.
 
La réaction des marchés a été tout aussi brutale. Les cours boursiers ont grimpé et chuté de façon spectaculaire la semaine dernière, en particulier jeudi, lorsque le Dow a connu sa plus forte baisse depuis 1987 et que l’indice STOXX® Europe 600 a enregistré la plus forte baisse de son histoire. Le marché obligataire a également connu une volatilité exceptionnelle, alors que le taux des bons du Trésor américain à dix ans est tombé à 0,4 % la semaine dernière.1 Les marchés semblent douter de l’efficacité des interventions politiques en Europe et aux États-Unis, et la tendance semble se maintenir cette semaine.
 
L’une des questions que nous avons reçues récemment est la suivante : Quelle est la réaction politique appropriée? C’est une grande question. Nous avons déjà parlé de l’importance d’un effort concerté de la part des trois paliers de décideurs pour lutter contre le coronavirus : 1) une politique de santé publique pour contenir le virus; 2) des mesures de relance monétaire pour assurer la liquidité et le fonctionnement des marchés financiers; et 3) un soutien budgétaire pour limiter les dégâts économiques réels. Il est essentiel de combattre la crise sous ces trois angles aujourd’hui; voici comment nous évaluons les progrès réalisés jusqu’ici dans ces domaines à l’échelle mondiale.

Continued

Comments Off on Évaluation de l’effort concerté de la part des trois paliers de décideurs pour lutter contre le coronavirus

Voici pourquoi nous affectionnons les produits « de base plus »


17 mars 2020
Balises | Gestion active

Les porteurs de titres à revenu fixe canadiens ont le privilège d’avoir accès à un marché obligataire ayant l’une des cotes de solvabilité les plus élevées au monde.1 Outre le rendement supplémentaire offert par les obligations provinciales et municipales, le marché des obligations de sociétés est composé d’émetteurs de titres de première qualité qui sont bien gérés. Malheureusement pour les investisseurs qui choisissent d’investir dans le très suivi indice obligataire canadien agrégé, les obligations de sociétés représentent seulement 28 % du total de l’indice.1

Continued

Comments Off on Voici pourquoi nous affectionnons les produits « de base plus »

La flambée de volatilité des marchés pourrait-elle signaler la fin du cycle du marché actuel?

Vendredi dernier, la Russie a surpris les marchés en refusant la diminution de la production soutenue par tous les autres pays de l’OPEP+ et jugée nécessaire pour stabiliser les prix du pétrole en raison de la chute de la demande mondiale liée au coronavirus. L’Arabie saoudite a répondu au cours de la fin de semaine en annonçant une augmentation réelle de la production de pétrole. Cela fait suite à l’annonce par l’Italie de la fermeture complète du pays.
Comment les marchés ont-ils réagi?

Continued

Comments Off on La flambée de volatilité des marchés pourrait-elle signaler la fin du cycle du marché actuel?

Le coronavirus perturbe nos perspectives pour l’année 2020. Mais peut-être pas pour longtemps.

L’encre de notre document Perspectives de 2020 vient à peine de sécher. Dans ce document, nous soulignions la fin de la troisième grande crainte d’un ralentissement de la croissance en raison des erreurs de politique monétaire (après la crise de la dette en Europe en 2012 et la hausse des taux de la Réserve fédérale américaine [Fed] en 2015) au cours du cycle économique et de crédit actuel qui dure depuis très longtemps. La croissance stable et le soutien de la politique monétaire étaient censés être les thèmes dominants de l’année 2020. La Fed avait déjà annulé les hausses de taux de 2018 et amélioré la situation financière du pays, tandis que l’Administration Trump avait ratifié la Phase 1 de l’accord commercial avec la Chine. De son côté, la Chine s’efforçait de relancer son économie. Le résultat de janvier de l’indice manufacturier des gestionnaires en approvisionnement du Institute for Supply Management, indicateur avancé de l’activité économique aussi valable que les autres, aurait traditionnellement dû nous permettre d’affirmer de manière retentissante que les craintes d’un ralentissement de la croissance sont chose du passé. Et nous nous serions exclamés : « Vive le goût du risque »!

Continued

Comments Off on Le coronavirus perturbe nos perspectives pour l’année 2020. Mais peut-être pas pour longtemps.

Les marchés traversent une mauvaise passe, mais qu’en est-il des économies mondiales?

Nous avons assisté à une correction boursière soudaine et marquée en réaction aux nouvelles entourant l’épidémie de COVID-19. Cette réaction me semble exagérée, mais je ne serais pas étonnée si ce repli se poursuivait, compte tenu du degré élevé d’incertitude qui plane toujours sur certains enjeux clés : facilité de transmission, durée pendant laquelle une personne peut être infectée et contagieuse sans montrer de symptômes, taux de mortalité et délai avant que le taux d’infection ne se stabilise à l’échelle mondiale.

Continued

Comments Off on Les marchés traversent une mauvaise passe, mais qu’en est-il des économies mondiales?

Évaluer les inconnues tandis que le coronavirus se propage

Les événements de la semaine dernière montrent clairement que la propagation du coronavirus COVID-19 ne sera pas contenue et qu’il s’agit d’un problème avec lequel le monde devra probablement composer pendant un certain temps. Malheureusement, il y a encore de nombreuses inconnues concernant le virus, notamment comment il se propage, quel sera le taux de mortalité et si les scientifiques seront en mesure de le contrôler un peu mieux dans un avenir rapproché, que ce soit grâce à un meilleur traitement ou à un vaccin. Cette incertitude commence à modifier le comportement des gens et a un impact sur les marchés.
 
La propagation de ce virus est d’abord et avant tout un enjeu humanitaire, mais dans le présent article, nous allons nous pencher sur les répercussions économiques et boursières de la propagation.

Continued

Comments Off on Évaluer les inconnues tandis que le coronavirus se propage

Des statistiques récentes révèlent l’impact économique du coronavirus

La semaine dernière, les indices S&P 500 et composé Nasdaq ont atteint des sommets historiques en milieu de semaine, puis ont chuté considérablement à la fin de la semaine, parce que les investisseurs craignent que le nouveau coronavirus (également connu sous le nom de COVID-19) freine la croissance économique. Les inquiétudes suscitées par la contagion ont été amplifiées lorsque les données des indices préliminaires des gestionnaires en approvisionnement (PMI) des États-Unis pour le mois de février ont été rendues publiques.1 L’indice composé PMI a chuté à 49,6 points, sa première contraction depuis la paralysie des services publics en 2013. L’indice PMI manufacturier a reculé à 50,8 points, contre 51,5 points en janvier, ce repli étant imputé à l’épidémie de coronavirus. L’indice PMI du secteur tertiaire a été particulièrement touché (passant de 53,4 à 49,4 points) et se trouve maintenant techniquement en territoire de contraction.
 
Depuis aujourd’hui, le 24 février, nous assistons à un repli mondial des cours boursiers et à une ruée vers les catégories d’actifs « sans risque », telles que l’or et les bons du Trésor américain. Les craintes suscitées par le coronavirus ont fait chuter les taux obligataires comme une roche dans l’eau. Au moment où j’écris ces lignes, le taux des bons du Trésor américain à 10 ans est à son plus bas niveau depuis 2016 et celui des bons à 30 ans n’a jamais été aussi bas.2 La courbe des taux à 10 ans / 3 mois s’est inversée et celle des taux à 10 ans / 2 ans est sur le point d’en faire autant. J’ai observé que, par le passé, le taux des bons du Trésor américain à 10 ans a été une bien meilleure jauge de la peur que l’indice VIX; qui plus est, le taux des bons du Trésor à 10 ans nous dit que les investisseurs craignent sérieusement que cette contagion ait un impact sur la croissance mondiale.

Continued

Comments Off on Des statistiques récentes révèlent l’impact économique du coronavirus