Blogue Invesco Canada

Perspectives, commentaire et expertise de placement

Jason Whiting | 5 décembre 2014

Ce que je fais dans une journée

À titre de gestionnaire de portefeuille, je me fais souvent demander ce que je fais de mes journées. Occasionnellement, des membres de l’industrie me posent la même question.

Ma réponse?

Je lis et je pense.

 

Récemment, j’ai décidé d’évaluer mon temps de manière plus « scientifique » en utilisant un journal où j’ai noté ce que je faisais pendant une semaine. En regardant le tableau des résultats, je me rends compte que je dois changer ma réponse. Ce que je fais chaque jour? Je lis, je pense et je parle.

v20nt4pa

Voici certaines observations tirées de ma petite expérimentation :

Discussion informelle

Les gens qui visitent le bureau de Placements Trimark peuvent souvent observer une ambiance de bibliothèque, c’est-à-dire des gens silencieux absorbés par leur travail. Toutefois, et cela pourrait ne pas être une surprise pour plusieurs, je me suis rendu compte que je parle beaucoup plus dans une journée que je ne le pensais. Cela reflète ma passion pour l’échange d’idées.

Au cours de la semaine, je me suis entretenu et j’ai débattu avec mes collègues Albert, Rob, Virginia, Norm, Jeff, Erin, Ian, Mark et Eric. Je suis chanceux de pouvoir travailler avec un groupe diversifié de gens intelligents et passionnés. Les avantages de cet environnement ouvert et d’entraide sont inestimables. Nous avons tous un état d’esprit sceptique et nous désirons remettre en question la sagesse populaire.

Nouvelles idées vs sociétés détenues

J’ai toujours dit que je passe 60 % de mon temps à évaluer de nouvelles idées de placement et 40 % à analyser les sociétés qui font déjà partie du portefeuille. D’après les données que j’ai recueillies, je passe près des deux tiers de mon temps à travailler sur de nouvelles idées. Selon moi, il s’agit d’un des grands avantages des portefeuilles concentrés. En effet, je suis en mesure de passer beaucoup de temps à travailler sur de nouvelles idées, même au cours de la saison de publication des bilans.

Accent sur les portefeuilles

Je n’ai pas assisté à beaucoup de longues réunions formelles à l’interne cette semaine. Toutefois, j’ai quand même participé à beaucoup de débats informels.

J’essaie de minimiser les activités qui ne sont pas liées aux portefeuilles. Les tâches administratives ont occupé moins de un pour cent de mes journées. L’un des grands avantages de travailler pour une société mondiale importante est de compter sur une équipe solide qui me permet de mettre l’accent sur la gestion du portefeuille, pendant que d’autres employés travaillent dans leur champ d’expertise. Je suis heureux de cette situation.

Recherches indépendantes

La plupart de la recherche que j’effectue sur les entreprises est indépendante. Au fil du temps, j’ai remarqué que les analyses du côté vendeur (sell-side) sont de moins en moins utiles, en particulier dans le secteur des sociétés à petite capitalisation. Je veux comprendre parfaitement une entreprise et, pour ce faire, j’ai besoin d’énormément de renseignements. Le développement d’idées uniques constitue largement un processus personnel.

Suivre le cours des actions

Je regarde les cours boursiers une fois par semaine. Un gestionnaire de portefeuille qui regarde les cours 30 minutes par jour, soit 10 minutes à l’ouverture, 10 minutes au milieu de la journée et 10 minutes à la fermeture, passe 104 heures par année à regarder des lumières clignotantes. Je préfère effectuer des recherches sur les entreprises.

Supposons que je lis un rapport annuel en trois heures, je peux analyser 35 sociétés de plus chaque année en n’étant pas obsédé par le cours du marché. C’est un montant considérable. De plus, j’estime que mon estimation du temps passé à regarder le fil boursier des autres gestionnaires est conservatrice.

Quelques autres observations :

  • Lorsque les journaux mourront, je serai la seule personne à leurs funérailles. Je les adore et je les lis fréquemment. The Wall Street Journal et The New York Times sont de loin mes favoris
  • Je passe du temps à lire des documents qui ne sont pas liés aux affaires afin d’agrandir ma sphère de compétence et de dénicher des idées de placement potentielles
  • J’ai seulement effectué deux transactions cette semaine, et c’était probablement une semaine occupée
  • À seulement 2 %, le sport a occupé un pourcentage moins important de mon temps que ce que je pensais, ce qui est surprenant puisque c’était la première semaine de la saison de la NBA. Allez les Raptors!

Dans l’ensemble, c’était une expérience utile. J’en ai appris sur moi, mes habitudes de travail et ce que j’apprécie de l’environnement de placement d’Invesco.

Avez-vous déjà noté ce que vous faites dans une journée de travail et avez-vous appris des choses intéressantes? N’hésitez pas à me faire part de vos commentaires.

S'abonner au blogue

Abonnez-vous pour être informé sur la publication de : *


Voulez-vous vous abonner an anglais?

Abonnez-vous pour recevoir des courriels d’Invesco Canada Ltée au sujet de ce blogue. Pour vous désabonner, veuillez nous envoyer un courriel à blog@invesco.ca ou communiquez avec nous.