Blogue Invesco Canada

Perspectives, commentaire et expertise de placement

Kristina Hooper | 4 août 2021

Coup d’œil sur le repli des valeurs technologiques chinoises

Une réglementation inattendue pour les services de tutorat à but lucratif a provoqué un repli marqué des actions chinoises et ramené la valorisation des valeurs technologiques chinoises à des seuils attrayants, explique Kristina Hooper.

J’utilise souvent ce blogue pour répondre aux questions pressantes des clients. Récemment, il semble que presque toutes les questions que nous recevons portent sur la Chine, ce qu’il advient des actions chinoises et si les investisseurs devraient les abandonner. Le catalyseur de la récente agitation des marchés : la semaine dernière, les organismes de réglementation chinois ont surpris les marchés en annonçant une réglementation qui exige que les prestataires de services de tutorat soient gérés comme des organismes sans but lucratif. Cette annonce a provoqué un repli marqué des actions chinoises.

Qu’est-ce qui a motivé l’adoption de cette réglementation?

Tout d’abord, je pense qu’il est important de comprendre pourquoi la Chine a décidé de cibler les entreprises éducatives à but lucratif. À l’heure actuelle, il est très coûteux pour les familles chinoises d’avoir recours à des tuteurs pour aider leurs enfants à bien réussir pendant leurs années d’études obligatoires, mais de nombreuses familles considèrent cela comme une nécessité pour aider leurs enfants à réussir leurs études et à être acceptés dans une université très réputée.

Le gouvernement chinois est conscient que cela impose un fardeau à la fois lourd et injuste aux familles et que cela peut nuire à l’objectif de la Chine d’encourager les couples à avoir plus d’enfants. La Chine sait qu’il est dans le meilleur intérêt du pays que tous les enfants aient un accès égal à l’enseignement. Il est évident que le gouvernement chinois est prêt à tolérer la volatilité des marchés à court terme afin d’atteindre des objectifs à plus long terme.

On peut comprendre que cette réglementation du secteur de l’éducation à but lucratif, qui inclut l’interdiction des investisseurs étrangers, exerce des pressions à la baisse sur les actions de ce secteur. Cependant, la réaction a été beaucoup plus généralisée : les valeurs technologiques chinoises et l’ensemble des actions chinoises se sont repliées sans distinction. Je soupçonne que c’est parce que cette décision fait suite à une série d’autres décisions réglementaires prises ces derniers mois qui ont eu un impact sur d’autres secteurs d’activité.

Ces mesures réglementaires n’ont pas pour but de chasser les investisseurs étrangers de la Chine et la Chine n’a aucune intention de miner son économie de marché.  Au contraire, les autorités semblent faire ce que d’autres pays ont parlé de faire pour résoudre certains problèmes survenus ces dernières années :

  • Stabilité financière : La Chine veut garantir des mécanismes de gestion des risques adéquats pour les sociétés de services financiers, y compris une capitalisation suffisante.
  • Protection des données : La sécurité des données est un enjeu important pour toutes les entreprises et tous les consommateurs, mais les pays ont peu fait pour les protéger. Les décideurs chinois voient la sécurité des données comme un enjeu de sécurité nationale et, pour cette raison, ils refusent que les entités étrangères aient accès aux données des entreprises chinoises.
  • Faire éclater les monopoles technologiques : Les autorités craignent que certaines entreprises parviennent à acquérir une capacité injuste d’établir des prix plus élevés parce qu’elles contrôlent un secteur d’activité.  Elles veulent également s’assurer que les petites entreprises ne soient pas désavantagées lorsqu’elles leur font concurrence.
  • De meilleures conditions pour les travailleurs : La Chine veut s’assurer que les « travailleurs à la pièce » reçoivent un traitement adéquat de la part des employeurs, y compris un salaire décent et des prestations de santé.
  • Lutter contre le changement climatique : Le gouvernement veut soutenir le « verdissement » de l’économie.

La Chine cherche à apaiser les craintes des investisseurs

Le gouvernement chinois a montré que les investisseurs sont importants en organisant rapidement une réunion la semaine dernière entre les organismes de réglementation chinois et les maisons de courtage pour mieux expliquer sa plus récente décision et apaiser les craintes des investisseurs.

Le vice-président de la Commission chinoise de réglementation des valeurs mobilières, Fang Xinghai, a voulu rassurer les participants en leur disant que les entreprises chinoises seront toujours autorisées à entrer en bourse aux États-Unis, pourvu qu’elles répondent aux critères d’inscription en bourse établis par le gouvernement chinois.  Cela ne signifie pas qu’aucune autre réglementation ne verra le jour, car les autorités réfléchissent stratégiquement à plus long terme, mais je m’attendrais à ce qu’elles soient ciblées et fondées sur la volonté de la Chine d’atteindre des objectifs de plus haut niveau.

Ce que je retiens de cette situation, c’est que de nombreuses actions chinoises, en particulier les valeurs technologiques, ont été injustement punies par les investisseurs par suite de l’annonce de nouvelles mesures réglementaires. Or, cela a rendu les valorisations plus attrayantes. Au 30 juillet, le ratio cours-bénéfice (C-B) de l’indice MSCI Chine était de 18,86, ce qui se compare avantageusement à celui de l’indice MSCI Monde, qui s’élève à 26,071.

Plutôt que d’inciter les investisseurs à abandonner les valeurs technologiques chinoises, je crois que cela leur permet de chercher des occasions de placement, mais ils doivent les sélectionner avec soin.

1 Source : Bloomberg L.P., 30 juillet 2021.

Autres blogues de Kristina Hooper

Quand le pessimisme devient-il exagéré?
26 octobre 2021

Comprendre les anticipations d’inflation et pourquoi elles importent
19 octobre 2021

Dans quelle mesure les problèmes de chaînes d’approvisionnement vont-ils nuire aux bénéfices des sociétés?
12 octobre 2021

Après un mois horrible pour les actions, que nous réserve le mois d’octobre?
5 octobre 2021

Quelle sera la prochaine étape dans le dossier Evergrande?
29 septembre 2021

À surveiller cette semaine : le FOMC de la Réserve fédérale américaine et Evergrande
21 septembre 2021

Les marchés cherchent un point d’appui pour escalader le « mur d’inquiétudes »
14 septembre 2021

Destinés à un ralentissement économique? Je dis que l’économie peut affronter la tempête.
8 septembre 2021

M. Powell rassure les marchés en disant que la Fed ne précipitera pas les hausses de taux
31 août 2021

Vu que les cas de COVID augmentent, le président du conseil de la Fed va-t-il aborder le retrait graduel des achats d’actifs?
24 août 2021

La préfiguration de la Fed pourrait aider à éviter un autre « taper tantrum »
17 août 2021

Ce que les commentaires de la Réserve fédérale américaine sur la hausse des taux peuvent signifier pour la reprise économique et les investisseurs
10 août 2021

Coup d’œil sur le repli des valeurs technologiques chinoises
4 août 2021

Le moment est venu de se préparer au prochain repli
27 juillet 2021

La réouverture de l’économie américaine entraîne des pressions inflationnistes et la COVID-19 nuit aux marchés
20 juillet 2021

Perspectives de mi-année : Accélération économique et inflation temporaire en perspective
14 juillet 2021

Pourquoi les taux des bons du Trésor américain sont-ils aussi bas?
13 juillet 2021

Les marchés sont aux aguets alors que les variants altèrent le paysage de la COVID
7 juillet 2021

Les marchés hésitent alors que la Fed signale des hausses de taux plus rapides
22 juin 2021

Pourquoi les investisseurs ont-ils fait fi des plus récents taux d’inflation américains?
15 juin 2021

S'abonner au blogue


Voulez-vous vous abonner an anglais?

Abonnez-vous pour recevoir des courriels d’Invesco Canada Ltée au sujet de ce blogue. Pour vous désabonner, veuillez nous envoyer un courriel à blog@invesco.ca ou communiquez avec nous.

Renseignements importants

NA5826

Image d’en-tête du blogue : xijian / Getty

Un placement dans un fonds commun de placement peut donner lieu à des commissions, des commissions de suivi, des honoraires de gestion et autres frais. Les fonds communs de placement ne sont pas garantis, leur valeur fluctue souvent et leur rendement passé n’est pas indicatif de leur rendement futur. Veuillez lire le prospectus simplifié avant de faire un placement. Vous pouvez en obtenir des exemplaires auprès de votre conseiller ou d’Invesco Canada Ltée.

L’indice MSCI Chine mesure le rendement des sociétés à grande et à moyenne capitalisations et regroupe les actions chinoises H et B, les valeurs sûres chinoises, les valeurs sûres P et les titres cotés à l’étranger (comme les CAAE). L’indice, qui compte 495 titres, couvre environ 85 % de l’univers des actions chinoises. À l’heure actuelle, il couvre aussi les actions de catégorie A de sociétés à grande capitalisation, représentées à 10 % de leur capitalisation boursière rajustée en fonction du flottant.

L’indice MSCI Monde est un indice non géré considéré comme étant représentatif des actions des pays développés.

Le ratio cours-bénéfice (C-B) mesure la valorisation d’un titre en divisant le cours de l’action par le bénéfice par action de la société.

Les placements dans des sociétés établies dans la Chine élargie ou qui exercent une partie de leurs activités dans cette région comportent les risques suivants : la nationalisation, l’expropriation ou la confiscation de biens, la difficulté à obtenir et à assurer l’exécution d’un jugement, ou les deux, la modification ou l’abandon des réformes économiques, les conflits armés et la dépendance de la Chine à l’égard des économies des autres pays asiatiques, dont beaucoup sont des pays en voie de développement.

De nombreux produits et services offerts dans les industries liées aux technologies sont soumis à une obsolescence rapide, ce qui pourrait réduire la valeur des émetteurs.

Il ne s’agit pas d’une recommandation d’une stratégie de placement ou d’un produit pour un investisseur en particulier. Les investisseurs devraient consulter un professionnel financier avant de prendre des décisions de placement.

Tous les placements comportent des risques, y compris le risque de perte.

Les opinions exprimées ci-dessus sont celles de l’auteure au 2 août 2021. Ces commentaires ne doivent pas être interprétés comme des recommandations, mais comme une illustration des grands thèmes. Les énoncés prospectifs ne sont pas garants du rendement futur. Ils comportent des risques et des incertitudes et sont fondés sur des hypothèses; nous ne pouvons pas vous garantir que les résultats réels ne différeront pas considérablement de nos attentes.

Les risques d’investir dans des titres d’émetteurs étrangers, y compris ceux des marchés émergents, peuvent inclure la fluctuation des devises étrangères, l’instabilité politique et économique, et les problèmes liés à l’imposition étrangère.