Blogue Invesco Canada

Perspectives, commentaire et expertise de placement

Virginia Au | 29 juillet 2014

Qu’est-ce qui se trouve vraiment dans l’indice des marchés émergents?

Lorsqu’on investit à l’échelle mondiale, on ne peut pas ignorer les marchés émergents puisqu’ils représentent plus de 50 % de l’économie mondiale. Au cours des cinq prochaines années, les marchés émergents devraient afficher une croissance moyenne de 3 % à 3,5 % supérieure à celle des économies développées selon les prévisions d’avril du Fonds monétaire international1. Il n’est pas surprenant que les épargnants veuillent participer à cette croissance.

Les épargnants nous disent souvent qu’ils sont intéressés par les marchés émergents et certains investissent dans l’indice MSCI marchés émergents afin d’obtenir une exposition générale. Certains de ces épargnants veulent investir dans l’indice puisqu’il semble offrir une diversification d’ensemble à différents pays, secteurs et niveaux de capitalisation boursière.

J’aimerais d’abord mentionner que je ne suis pas contre l’exposition aux indices. Toutefois, j’estime qu’il est important de connaître ce que l’on achète. Cela étant dit, voici trois caractéristiques de l’indice MSCI marchés émergents que les épargnants devraient garder à l’esprit.

Concentration par capitalisation boursière : L’indice peut comprendre plus de 800 sociétés, mais 40 de celles-ci représentent près de 40 % de l’indice, ce qui constitue une grande concentration. De ce fait, la tranche de 5 % des sociétés à la capitalisation boursière la plus importante dicte 36 % du rendement de l’indice. De plus, bon nombre de ces grandes entreprises appartiennent en partie à l’État, ce qui fait que la gouvernance d’entreprise n’est pas transparente et que l’intérêt des actionnaires n’est pas toujours une priorité.

Concentration par pays : Généralement, les pays de la zone BRIC (Brésil, Russie, Inde et Chine) viennent à l’esprit quand on pense aux indices des marchés émergents. Bon nombre d’épargnants pensent qu’en investissant dans l’indice MSCI marchés émergents, ils seront exposés à ces pays, ce qui n’est pas forcément le cas. Même si l’indice prétend investir dans 21 pays, cinq d’entre eux ont une pondération considérable, ce qui fait que l’indice n’est pas vraiment diversifié. Le graphique ci-dessous montre que la Chine, la Corée, Taïwan, le Brésil et l’Afrique du Sud constituent en fait 65 % de l’indice MSCI marchés émergents.

graph_blog_post

Concentration par secteur : Bon nombre d’épargnants cherchent à investir dans les marchés émergents afin de participer à la croissance de la classe moyenne. La composition sectorielle de l’indice raconte une histoire différente puisque les secteurs de la finance et des marchandises représentent 27 % et
20 %, respectivement (au 23 mai 2014).L’indice avait une exposition relativement inférieure au secteur de la consommation locale qui offre un accès aux occasions de croissance de la classe moyenne.

Comment notre fonds se compare-t-il à l’indice?

La Catégorie marchés émergents Trimark est gérée à l’aide d’une méthode très sélective et beaucoup plus active que celle de l’indice. L’indice incluant plus de 800 sociétés, notre liste de 150 compagnies peut sembler peu contraignante. Toutefois, nous avons fait des recherches et des analyses méticuleuses sur chacune de ces 150 entreprises. Comme nous mettons l’accent sur la qualité, notre portefeuille plus concentré contient les sociétés qui ont le plus de potentiel selon nous.

Le fonds comporte une partie active de 92, ce qui signifie que seulement 8 % des titres du portefeuille se retrouvent dans l’indice (au 31 mai 2014)2. La pondération des pays est également très différente puisque nous pouvons choisir dans quelles régions investir, au lieu d’investir en fonction de la capitalisation boursière. Grâce à notre méthode active, le fonds offre aux investisseurs un accès direct aux marchés émergents et à des sociétés de qualité supérieure à celles de l’indice.

 

Apprenez-en plus sur la Catégorie marchés émergents Trimark et l’équipe de Placements Trimark.

1 FMI, base de données sur les perspectives économiques mondiales, avril 2014

2 La partie active est une unité de mesure basée sur les titres qui compare les titres d’un fonds à ceux de l’indice de référence.

Veuillez noter qu’il est impossible d’investir directement dans un indice.

S'abonner au blogue

Abonnez-vous pour être informé sur la publication de : *


Voulez-vous vous abonner an anglais?

Abonnez-vous pour recevoir des courriels d’Invesco Canada Ltée au sujet de ce blogue. Pour vous désabonner, veuillez nous envoyer un courriel à blog@invesco.ca ou communiquez avec nous.