Blogue Invesco Canada

Perspectives, commentaire et expertise de placement

Kristina Hooper | 20 avril 2021

Est-ce que les cryptodevises piquent votre curiosité? Voici les questions à poser avant d’investir dans le bitcoin

Boussole hebdomadaire des marchés : Les investisseurs de tout acabit se demandent si les cryptodevises leur conviennent. Ces considérations peuvent vous aider à prendre une décision.

Il est revenu le temps de rédiger un autre blogue sur les cryptodevises. Sans grande surprise, j’ai reçu un déluge de questions de clients sur les cryptodevises la semaine dernière, étant donné l’introduction en Bourse de Coinbase et les records atteints par le bitcoin plus tôt dans la semaine (suivis par la forte baisse de son cours pendant la fin de semaine).

Évidemment, la question qui revient le plus souvent est la suivante : « Devrais-je inclure des bitcoins dans mon portefeuille? » Ce n’est pas sans ressembler aux questions qui m’ont été posées à la fin de 2017, lorsque le bitcoin était sur une lancée et faisait l’objet d’une grande couverture médiatique. Ce qui est différent cette fois, c’est que non seulement les épargnants me posent ces questions, mais aussi les investisseurs institutionnels.

La question qui tue concernant les cryptodevises

Lorsque vous envisagez d’inclure une catégorie d’actifs dans votre portefeuille, vous devez vous poser cette question toute simple : qu’est-ce que cette catégorie d’actifs va apporter au portefeuille? S’il s’agit d’une catégorie d’actifs alternative, c’est-à-dire des investissements autres que les actions et obligations traditionnelles, l’objectif principal est généralement la diversification.

En règle générale, le bitcoin est faiblement corrélé aux catégories d’actifs traditionnelles comme l’indice S&P 500. Par exemple, entre le 1er janvier 2011 et le 31 mars 2021, le coefficient de corrélation entre le bitcoin et le S&P 500 se chiffrait à 0,15.1 Cependant, comme le bitcoin est devenu de plus en plus prisé, la corrélation a énormément augmenté et s’est hissée à 0,66 pour la période du 1er janvier 2020 au 31 mars 2021.1 Cela suppose que le bitcoin pourrait ne plus offrir autant d’avantages de diversification qu’auparavant. Cependant, cela ne signifie pas que les autres cryptodevises n’offriront pas d’avantages de diversification.

Bien sûr, le potentiel de plus-value du capital peut également être un objectif important; d’ailleurs, le bitcoin a connu une hausse fulgurante, passant de seulement 314,50 $US le 2 janvier 2015 à un nouveau sommet de plus de 64 000 $US au début de la semaine dernière.2 En outre, la valeur du bitcoin pourrait augmenter considérablement si davantage d’épargnants et d’investisseurs institutionnels choisissaient de l’inclure dans leurs portefeuilles. Cependant, il a aussi été extrêmement volatil et a subi de fortes baisses, comme ce fut le cas la semaine dernière; après avoir atteint ce sommet historique, il est rapidement tombé à moins de 54 000 $US.2

Les investisseurs potentiels doivent être conscients de ce rapport risque-rendement. Depuis 2011, le bitcoin clôture 93,6 % du temps à un cours inférieur à ses sommets.1 Cela se compare avantageusement aux sociétés aurifères qui, au cours de la même période, ont clôturé 98,4 % du temps à des cours inférieurs à leurs sommets, mais désavantageusement à l’indice S&P 500, qui a clôturé 86,6 % du temps à une valorisation inférieure à ses sommets.1 Mais surtout, les jours où le bitcoin clôturait à un cours inférieur à ses sommets, il se négociait en moyenne à 53,5 % de moins que ses sommets.1 En revanche, lorsque l’or se négociait à un cours inférieur à ses sommets, il se négociait en moyenne à 25,6 % de moins que ses sommets, tandis que dans le cas du S&P 500, l’écart n’était que de 3,8 %.1 En d’autres termes, lorsque les cours du bitcoin chutent, ils ont tendance à le faire brutalement. D’autres cryptodevises ont également connu une forte appréciation des cours, ont été tout aussi volatiles et ont subi des baisses substantielles. Autrement dit, les cryptodevises ont toujours largement récompensé et puni les investisseurs.

Il peut y avoir d’autres raisons de vouloir détenir des catégories d’actifs alternatives, notamment en guise de couverture contre l’inflation ou de couverture contre le risque géopolitique. Par exemple, certains investisseurs ajoutent de l’or à leurs portefeuilles en guise de couverture contre l’inflation, même si, jusqu’à présent, l’or n’a été que très rarement une couverture efficace contre l’inflation. Étant donné que les cryptodevises sont relativement nouvelles, leurs antécédents ne remontent pas à plusieurs années, si bien que nous ne pouvons pas nous y fier pour déterminer si certaines d’entre elles constituent une couverture efficace. Reste à voir si les cryptodevises peuvent bien couvrir de tels risques.

Quatre autres facteurs à prendre en considération

Voici quelques autres éléments que les investisseurs devraient prendre en considération :

  • Premièrement, il se peut que les cryptodevises soient réglementées. Ce n’est pas nécessairement une mauvaise chose. Par exemple, la réglementation pourrait accroître la confiance des investisseurs à l’égard des cryptodevises. Cependant, cela pourrait entraîner des coûts supplémentaires et faire baisser les cours des cryptodevises. De plus, une réglementation très sévère pourrait entraîner la fermeture des bourses locales de cryptodevises et une interdiction de leur utilisation.
  • Le bitcoin n’est pas le placement le plus écologique. Il représente en moyenne sept transactions par seconde et chacune exige une quantité importante d’électricité, soit 951 kWh par transaction.3 J’imagine facilement que certains investisseurs institutionnels subiront des pressions de certains groupes qui leur demanderont de délaisser les investissements non respectueux de l’environnement comme le bitcoin. La bonne nouvelle est que les autres grandes cryptodevises utilisent beaucoup moins d’électricité.
  • Outre le fait qu’elle est la première cryptodevise à succès et qu’elle constitue une invention pionnière qui a coïncidé avec la naissance de la chaîne de blocs, il n’y a pas grand-chose qui différencie le bitcoin. D’autres cryptodevises ont certes des similitudes avec le bitcoin et il se peut fort bien que lorsque les mineurs auront extrait presque tous les bitcoins, une autre cryptodevise plus évoluée et plus efficace sur le plan technologique prendra sa place. Cette perspective complique l’exercice d’évaluation à long terme du bitcoin.
  • Les investisseurs peuvent se sentir dépassés par le nombre de cryptodevises en circulation et avoir du mal à choisir dans lesquelles investir. Je crois qu’il vaut mieux se concentrer sur les plus grandes cryptodevises, étant donné qu’elles sont les plus liquides : en plus du bitcoin, on trouve l’ethereum, le ripple, le litecoin et peut-être quelques autres. Cependant, les investisseurs devraient effectuer des recherches pour connaître les différents attributs de chacune de ces cryptodevises.

En conclusion, devrait-on inclure des bitcoins dans un portefeuille?

À chaque client qui me demande s’il devrait inclure des bitcoins dans son portefeuille, je réponds : « ça dépend ». Tout dépend de votre tolérance au risque, de vos objectifs de placement et de divers autres facteurs. J’exhorte ceux qui croient que les cryptodevises sont des placements pertinents à commencer par un petit montant et à diversifier leur mise parmi un certain nombre de grandes cryptodevises ayant chacune des caractéristiques différentes. Je leur suggérerais aussi de diversifier leur avoir en incluant d’autres catégories d’actifs alternatives telles que l’or et l’immobilier. Un rééquilibrage régulier pourrait également leur permettre d’effectuer des prises de bénéfices méthodiques pour profiter des mouvements à la hausse des cours ainsi que des fluctuations à la baisse. Enfin, une gestion active devrait aider car la popularité des diverses cryptodevises a tendance à fluctuer.

Rédigé en collaboration avec Ashley Oerth, analyste des stratégies de placement.

1 Sources : Bloomberg, L.P. et Invesco

2 Source : Coindesk 3 Source : XRP Ledger3 Source: XRP Ledger

3 Source : XRP Ledger3 Source: XRP Ledger

Autres blogues de Kristina Hooper

Les marchés cherchent un point d’appui pour escalader le « mur d’inquiétudes »
14 septembre 2021

Destinés à un ralentissement économique? Je dis que l’économie peut affronter la tempête.
8 septembre 2021

M. Powell rassure les marchés en disant que la Fed ne précipitera pas les hausses de taux
31 août 2021

Vu que les cas de COVID augmentent, le président du conseil de la Fed va-t-il aborder le retrait graduel des achats d’actifs?
24 août 2021

La préfiguration de la Fed pourrait aider à éviter un autre « taper tantrum »
17 août 2021

Ce que les commentaires de la Réserve fédérale américaine sur la hausse des taux peuvent signifier pour la reprise économique et les investisseurs
10 août 2021

Coup d’œil sur le repli des valeurs technologiques chinoises
4 août 2021

Le moment est venu de se préparer au prochain repli
27 juillet 2021

La réouverture de l’économie américaine entraîne des pressions inflationnistes et la COVID-19 nuit aux marchés
20 juillet 2021

Perspectives de mi-année : Accélération économique et inflation temporaire en perspective
14 juillet 2021

Pourquoi les taux des bons du Trésor américain sont-ils aussi bas?
13 juillet 2021

Les marchés sont aux aguets alors que les variants altèrent le paysage de la COVID
7 juillet 2021

Les marchés hésitent alors que la Fed signale des hausses de taux plus rapides
22 juin 2021

Pourquoi les investisseurs ont-ils fait fi des plus récents taux d’inflation américains?
15 juin 2021

Des rapports clés illustrent la reprise économique aux États-Unis et en Europe
9 juin 2021

Marchés mondiaux : À surveiller en juin
2 juin 2021

Les déboires des TI pourraient procurer des occasions d’achat à long terme
25 mai 2021

Quatre vérités sur l’inflation et la Fed
18 mai 2021

Le rapport d’avril sur l’emploi n’ébranle pas ma confiance pour 2021
11 mai 2021

Marché boursier en mode « PMH »
4 mai 2021

S'abonner au blogue


Voulez-vous vous abonner an anglais?

Abonnez-vous pour recevoir des courriels d’Invesco Canada Ltée au sujet de ce blogue. Pour vous désabonner, veuillez nous envoyer un courriel à blog@invesco.ca ou communiquez avec nous.

NA3892

Renseignements importants

Image d’en-tête du blogue : Studio Firma / Stocksy

Tous les montants sont exprimés en dollars américains.

Tous les placements comportent des risques, y compris le risque de perte.

La diversification ne garantit pas un profit et n’élimine pas le risque de perte.

Les cryptodevises comme le bitcoin sont des devises numériques qui utilisent la cryptographie pour la sécurité et ne sont pas régies par une autorité centrale, telle qu’une banque centrale.

La corrélation indique dans quelle mesure deux éléments d’actif évoluent l’un par rapport à l’autre.

Les cryptodevises comme le bitcoin sont considérées comme des placements extrêmement spéculatifs, étant donné que leur valeur n’est pas garantie et que leurs antécédents ne remontent pas à très longtemps. En raison de leur nature numérique, ils sont exposés aux risques que présentent les pirates informatiques, les logiciels malveillants, les fraudes et les problèmes techniques. Contrairement aux devises émises par les États, les bitcoins et autres cryptodevises n’ont pas cours légal et sont gérés par une autorité décentralisée. Les bourses et les comptes de cryptodevises ne sont pas garantis ni assurés par aucun type de programme fédéral ou gouvernemental ni par aucune banque.

Les fluctuations du prix de l’or et des métaux précieux pourraient nuire à la rentabilité des entreprises du sous-secteur de l’or et des métaux précieux. Les changements de conjoncture politique ou économique des pays où les entreprises du sous-secteur de l’or et des métaux précieux exercent leurs activités pourraient avoir une incidence directe sur leurs prix.
Les placements dans des instruments immobiliers peuvent fluctuer en fonction de facteurs économiques, juridiques ou environnementaux qui se répercutent sur les valeurs des biens, les loyers ou les taux d’occupation des immeubles. Les entreprises immobilières, y compris les FPI ou des structures similaires, sont généralement des sociétés à petite ou moyenne capitalisation et leurs actions peuvent être plus volatiles et moins liquides.

Il ne s’agit pas d’une recommandation d’une stratégie de placement ou d’un produit pour un investisseur en particulier. Les épargnants devraient toujours consulter leur conseiller financier avant de prendre des décisions de placement.

Les opinions exprimées ci-dessus sont celles de l’auteure au 19 avril 2021. Ces commentaires ne doivent pas être interprétés comme des recommandations, mais comme une illustration des grands thèmes. Les énoncés prospectifs ne sont pas garants du rendement futur. Ils comportent des risques et des incertitudes et sont fondés sur des hypothèses; nous ne pouvons pas vous garantir que les résultats réels ne différeront pas considérablement de nos attentes.