Blogue Invesco Canada

Perspectives, commentaire et expertise de placement

Michael Hyman, Matt Brill and Steven Thomson | 28 mai 2020

La Fed va acheter des obligations de sociétés par l’entremise de FNB

Le 23 mars, la Réserve fédérale américaine (Fed) a annoncé son intention d’acheter des obligations de sociétés de première qualité. Le but de cette communication était de soutenir un marché dont la chute marquée des cours menaçait de perturber le fonctionnement normal des activités boursières primaires (nouvelles émissions) et secondaires. Le 9 avril, la Fed a élargi la définition d’obligations admissibles pour inclure les titres qui étaient cotés de première qualité au 23 mars, même si, depuis cette date, elles ont été reléguées au rang d’obligations à rendement élevé, pourvu qu’elles se soient maintenues dans la catégorie BB.

Depuis cette annonce, les écarts de taux se sont améliorés (ont diminué) et le marché primaire a été ouvert aux entreprises qui souhaitaient amasser des fonds pour survivre à l’incertitude qui va régner au cours des prochains mois, et peut-être même des prochaines années. L’annonce de la Fed a tellement rassuré les marchés en mars et en avril qu’avant même que la Fed ait acheté une seule obligation, des records ont été établis pour le plus gros volume de nouvelles émissions sur le marché des obligations de première qualité.1 Néanmoins, l’équipe d’Invesco Fixed Income s’attendait à ce que la transition d’un engagement verbal de la Fed à l’achat d’obligations joue un rôle crucial advenant un autre repli.

Le 12 mai, l’achat tant attendu d’obligations de sociétés a débuté, mais au lieu d’acheter des obligations individuelles, la Fed a choisi d’investir dans des fonds négociés en bourse (FNB). Nous croyons que la Fed achète à la fois des FNB d’obligations de sociétés de première qualité et d’obligations de sociétés à rendement élevé.

Nous nous attendons à ce que la Fed investisse dans de plus gros FNB et que les achats soient répartis sur l’ensemble du marché. À notre avis, ce qui importe le plus est la taille des achats, qui devrait se préciser d’ici quelques jours ou quelques semaines. Cela devrait nous donner une meilleure idée des répercussions possibles des achats de la Fed sur les marchés.

L’achat de FNB plutôt que d’obligations individuelles était probablement le moyen le plus rapide et le plus efficace d’accumuler des obligations de manière diversifiée. Cependant, nous croyons que la Fed sera disposée à acquérir des obligations individuelles, peut-être d’ici le mois de juin. À notre avis, les achats de la Fed vont procurer des liquidités au marché des titres de créance et soutenir les obligations de première qualité et à rendement élevé.

 

 

 

Autres blogues de Michael Hyman, Matt Brill and Steven Thomson

La Fed va acheter des obligations de sociétés par l’entremise de FNB
28 mai 2020

S'abonner au blogue

Abonnez-vous pour être informé sur la publication de : *


Voulez-vous vous abonner an anglais?

Abonnez-vous pour recevoir des courriels d’Invesco Canada Ltée au sujet de ce blogue. Pour vous désabonner, veuillez nous envoyer un courriel à blog@invesco.ca ou communiquez avec nous.

1. Source : JP Morgan

† IFI est une entité composée d’Invesco Senior Secured Management, Inc. de New York aux États-Unis; d’Invesco Advisers, Inc. d’Atlanta aux États-Unis; d’Invesco Asset Management Ltd. de Londres au Royaume-Uni et d’Invesco Canada Ltée de Toronto au Canada.

Image d’en-tête du blogue : crbellette / Getty

Les placements dans les FNB comportent des risques. Pour une description complète des risques se rapportant aux FNB, veuillez lire le prospectus. Des commissions de courtage ordinaires s'appliquent à l'achat et à la vente de parts de FNB.

La plupart des FNB Invesco cherchent à reproduire, avant déduction des frais, le rendement de l’indice applicable et ne sont pas gérés activement, ce qui signifie que le sous-conseiller ne tentera pas de prendre des positions défensives dans des marchés baissiers mais continuera plutôt à fournir une exposition à chacun des titres de l’indice indépendamment de la situation financière d’un ou de plusieurs émetteurs de titres si l’indice se détériore. En revanche, si un FNB Invesco est géré activement, le sous-conseiller peut alors, à son entière discrétion, ajuster l’actif de ce FNB Invesco en fonction des objectifs et stratégies de placement du FNB. Les FNB ne sont pas des placements diversifiés.

Les opinions exprimées ci-dessus sont celles des auteurs au 18 mai 2020. Ces commentaires ne doivent pas être interprétés comme des recommandations, mais comme une illustration des grands thèmes. Les énoncés prospectifs ne sont pas garants du rendement futur. Ils comportent des risques et des incertitudes et sont fondés sur des hypothèses; nous ne pouvons pas vous garantir que les résultats réels ne différeront pas considérablement de nos attentes.