Blogue Invesco Canada

Perspectives, commentaire et expertise de placement

Jeff Hyrich | 5 avril 2016

Le prix est une chose, la valeur en est une autre

À la fin de 2015, les titres boursiers se négociaient à des cours avoisinant leur pleine valeur. Il a donc été difficile pour nous de dénicher des occasions de placement à des prix attrayants. Cependant, la dégringolade importante du début de 2016 nous a donné l’occasion de tirer profit du repli.

À la fin de décembre 2015, la pondération de l’encaisse dans le Fonds Destinée mondiale Trimark s’élevait à 19 %, son plus haut sommet en trois ans. Toutefois, deux semaines après la chute boursière de janvier, elle est tombée à 14 % en raison de l’acquisition de trois sociétés et d’investissements dans nos positons existantes. Dans l’ensemble, nous avons déployé environ 100 millions de dollars. L’encaisse aurait pu être réduite davantage, mais certaines des entreprises acquises sont plutôt petites, ce qui fait qu’il est plus difficile d’établir des positions complètes rapidement. À la fin février, l’encaisse constituait 10 % de la pondération du fonds. (Source : Invesco Canada, au 29 février 2016).

Le bon prix

J’estime que nous avons enregistré d’excellents rendements à long terme en mettant l’accent sur les évaluations absolues attrayantes. Le prix est une chose, la valeur en est une autre. Par contre, en achetant des sociétés à une évaluation supérieure, on obtient habituellement des rendements absolus inférieurs. C’est pourquoi je suis fermement convaincu qu’il est préférable de détenir une partie d’encaisse élevée lorsque les évaluations sont fortes.

La vue d’ensemble

Bon nombre de banques centrales à l’échelle mondiale ont établi leurs taux d’intérêt à près de 0 %, ce qui fait que nous nous trouvons en territoire inconnu en termes de politique monétaire. Les signes d’un ralentissement mondial, notamment l’affaiblissement de la croissance en Chine et la chute des prix du pétrole, ont secoué les marchés boursiers et fait augmenter la volatilité. Bien que nous tenions certainement compte des facteurs économiques, il est pratiquement impossible de prévoir les développements économiques avec exactitude. De ce fait, nous nous concentrons toujours sur notre méthode ascendante qui consiste à découvrir des sociétés qui, selon nous, seront en mesure de croître au cours d’un cycle économique complet. Comparativement aux faibles taux offerts par les titres à revenu fixe, j’estime que l’acquisition de titres d’entreprises de qualité offre un meilleur profil de risque/récompense à long terme.

Le fonds

J’ai déjà expliqué notre méthode de placement mondial sur ce blogue, et vous pouvez en apprendre davantage sur la façon dont notre fonds se distingue de son groupe de pairs ici. Voici les principales caractéristiques du Fonds Destinée mondiale Trimark :

  • Portefeuille concentré
  • Sociétés plus petites à la croissance plus rapide
  • Faible taux de rotation du portefeuille
  • Évaluations inférieures à celles de l’indice-repère

Les deux tiers des sociétés que nous détenons comptent sur des bilans positifs. Il est difficile de faire faillite sans dettes.

Occasions actuelles

À l’heure actuelle, nous analysons de plus en plus les marchés émergents ainsi que le secteur de l’énergie. En observant la situation financière (la façon dont ils sont gérés et leurs bilans et déficits) de certains des pays appelés émergents, on se rend compte qu’ils ont, en fait, émergés. Les pays les plus problématiques, selon moi, sont ceux plus vieux et plus développés comme les États-Unis et certains pays de l’Europe occidentale compte tenu des hauts niveaux d’endettement des États. En ce qui a trait au secteur de l’énergie, nous continuons toujours d’analyser certaines idées, mais nous ne sommes pas encore prêts à acquérir les titres à l’étude même s’ils deviennent de plus en plus attrayants.

Certains investisseurs commencent à désespérer et bon nombre ont jeté l’éponge. Ce comportement ne fait que rendre les marchés plus intéressants pour nous.

S'abonner au blogue

Abonnez-vous pour être informé sur la publication de : *


Voulez-vous vous abonner an anglais?

Abonnez-vous pour recevoir des courriels d’Invesco Canada Ltée au sujet de ce blogue. Pour vous désabonner, veuillez nous envoyer un courriel à blog@invesco.ca ou communiquez avec nous.