Blogue Invesco Canada

Perspectives, commentaire et expertise de placement

Kristina Hooper & Andy Blocker | 22 septembre 2020

Notre guide pour regarder les débats présidentiels

Le premier débat entre le président Donald Trump et l’ex-vice-président Joe Biden aura lieu le 29 septembre; il s’agit du premier de trois débats prévus avant le jour des élections le 3 novembre prochain. Le premier débat en période électorale laisse une impression indélébile aux électeurs, notamment en ce qui concerne l’aspirant. Souvent, cette impression n’a rien à voir avec le fond des enjeux et tout à voir avec l’optique et la présentation. Bref, M. Biden doit montrer aux électeurs qu’il est assez fort et suffisamment compétent pour occuper le poste. À notre avis, la façon dont il se présentera aux côtés de M. Trump sera déterminante.

En revanche, pour l’économie et les marchés, le fonds des enjeux importe. Voici quelques-uns des enjeux que nous espérons voir abordés lors de ces débats.

 

Enjeux cruciaux à surveiller

COVID-19. La lutte contre la COVID-19 aux États-Unis est certes la préoccupation numéro un. Lors d’un récent rassemblement, M. Trump a laissé entendre qu’il adopterait peut-être une stratégie d’« immunité collective » s’il y avait une autre résurgence du virus.1 Pour sa part, M. Biden a déclaré que si les experts médicaux le lui recommandent, il serait ouvert à un retour au confinement à grande échelle comme au printemps dernier. Nous allons écouter les candidats pour confirmer leur réaction de prédilection au virus et pour connaître tous les détails de leur plan d’intervention pour lutter contre toute résurgence du virus. Certains pays, comme la Corée du Sud, ont très bien réussi à lutter contre le virus en instaurant une solide infrastructure de recherche des contacts et en adoptant rapidement des mesures de confinement ciblé lorsque les cas augmentent. Il sera intéressant de voir si M. Biden propose des mesures semblables. Les interventions seront-elles ciblées ou générales? Seront-elles dictées par le gouvernement fédéral ou par les États? Le gouvernement fédéral va-t-il créer une solide infrastructure de recherche des contacts? Ces méthodes peuvent avoir un impact significatif sur l’activité économique. En outre, à mesure que les essais de vaccins progressent, il est important de savoir comment un vaccin potentiel serait distribué à la population.

 

Chine. Nous porterons une attention toute spéciale à la façon dont les deux candidats prévoient interagir avec la Chine. La méthode de l’Administration Trump a engendré énormément de volatilité sur les marchés et on craint que s’il est élu pour un deuxième mandat, il pourrait adopter des mesures encore plus erratiques et draconiennes contre la Chine.  Nous voulons entendre ce que le président a à dire à ce sujet : maintiendrait-il une approche unilatérale et perturbatrice s’il était réélu? D’un autre côté, il y a encore plus d’incertitude quant à ce qu’une administration Biden pourrait signifier pour les relations sino-américaines. À notre avis, il y a deux grandes possibilités : l’une est que le président Biden appuierait sur le bouton « réinitialiser » des relations avec la Chine et l’autre que M. Biden continuerait à se montrer agressif envers la Chine, mais d’une manière plus dosée et multilatérale. Aucune de ces approches ne perturberait les marchés, à notre avis, et même si cette dernière peut susciter des craintes, une approche multilatérale pourrait être plus efficace (et constituer un pas vers la mondialisation) que la poursuite d’une approche unilatérale, comme l’a fait M. Trump.

 

Impôts. La plus grande crainte des marchés à l’égard de l’accès de M. Biden à la présidence est peut-être la possibilité d’une hausse des impôts. Nous voulons savoir quels impôts M. Biden s’est engagé à mettre en œuvre dans le cadre de son plan fiscal et si l’état de l’économie aura une incidence sur son échéancier : il prévoit augmenter les impôts, mais quand? S’il décide d’augmenter les impôts immédiatement, est-ce que ce sera les impôts des entreprises ou des ménages, ou les deux? Si les impôts des ménages augmentent, cette mesure ciblera-t-elle seulement les Américains les plus riches? Comme, de toute évidence, la reprise économique est encore très fragile, une hausse des impôts dès l’an prochain nous semblerait problématique.

 

Infrastructures. Voilà un enjeu sur lequel les deux candidats s’entendent pour dépenser plus, mais ils n’ont pas donné de détails. Il serait bon de savoir quel est le plan de dépenses en infrastructure de chaque candidat, y compris le montant qu’il prévoit dépenser, comment les projets seront financés et peut-être même quand ils seront mis en œuvre. Dans les années 30, les dépenses publiques en infrastructures ont été utilisées pour lutter contre le chômage et remettre les gens au travail, et cela a permis de réduire le chômage et de soutenir l’économie. Pourrait-on en faire autant aujourd’hui?

 

Autres enjeux à surveiller

Outre les enjeux susmentionnés, nous croyons que ces enjeux pourraient avoir un impact sur les marchés et les portefeuilles des investisseurs :

Technologie. La technologie est un domaine qui sème la confusion chez les investisseurs. Les deux candidats semblent vouloir réglementer la technologie, mais dans des domaines différents. Est-ce que ce sera une priorité pour l’un ou pour l’autre? Il serait peut-être important que les investisseurs le sachent.

Soins de santé. De même, il règne une certaine confusion à savoir ce que chaque candidat envisage de faire en matière de soins de santé. Les deux semblent vouloir faire baisser les prix des produits pharmaceutiques. Or, voici les principales questions que nous nous posons : 1) Quel est le plan de M. Trump pour remplacer la Affordable Care Act (ou loi sur les soins abordables) (ACA)?; 2) M. Biden cherchera-t-il à reconstruire et à renforcer l’ACA ou optera-t-il pour une stratégie de «Medicare For All» (assurance-maladie universelle)? Les réponses à ces questions auront de profondes répercussions sur les soins de santé.

Changements climatiques. Ce débat survient alors que les incendies de forêt font rage en Californie et en Oregon, et que la côte du golfe du Mexique se remet de l’impact des ouragans Laura et Sally. Fait à noter, le National Hurricane Center est à court de noms approuvés pour les tempêtes cette saison, ce qui signifie que les prochaines tempêtes porteront les noms des lettres de l’alphabet grec, une première depuis 2005. Cela place les changements climatiques sur la sellette. Comment les candidats aborderont-ils cet enjeu, particulièrement en ce qui concerne l’Accord de Paris de 2015 sur le climat (dont M. Trump s’est retiré et que M. Biden s’est engagé à réintégrer)? Ceci aura évidemment de graves répercussions économiques à court et à long termes.

 

Conclusion

Nous savons que tous les quatre ans, chaque candidat déploie une plateforme qui comporte une grande variété d’initiatives. Cela peut semer la volatilité à court terme dans certains secteurs d’activité qui seraient touchés par ces initiatives. Or, il importe de noter qu’en règle générale, seulement quelques politiques phares se concrétisent et deviennent loi. Ainsi, même si nous espérons avoir plus de détails sur tous les enjeux susmentionnés, il sera tout aussi essentiel de savoir comment chaque candidat envisage de prioriser sa plateforme. Nous voulons surtout connaître leurs grandes priorités législatives, car seules une ou deux d’entre elles sont susceptibles de devenir loi.

 

Autres blogues de Kristina Hooper & Andy Blocker

Notre guide pour regarder les débats présidentiels
22 septembre 2020

S'abonner au blogue

Abonnez-vous pour être informé sur la publication de : *


Voulez-vous vous abonner an anglais?

Abonnez-vous pour recevoir des courriels d’Invesco Canada Ltée au sujet de ce blogue. Pour vous désabonner, veuillez nous envoyer un courriel à blog@invesco.ca ou communiquez avec nous.

1 Source : USA Today, 15 septembre 2020

Renseignements importants

Image d’en-tête du blogue : Raymond Forbes LLC / Stocksy

Tous les placements comportent des risques, y compris le risque de perte.

Les opinions exprimées ci-dessus sont celles des auteurs au 21 septembre 2020. Ces commentaires ne doivent pas être interprétés comme des recommandations, mais comme une illustration des grands thèmes. Les énoncés prospectifs ne sont pas garants du rendement futur. Ils comportent des risques et des incertitudes et sont fondés sur des hypothèses; nous ne pouvons pas vous garantir que les résultats réels ne différeront pas considérablement de nos attentes.