Blogue Invesco Canada

Perspectives, commentaire et expertise de placement

Todd Schomberg | 29 décembre 2021

Perspectives de l’équipe des titres à revenu fixe mondiaux pour 2022

Todd Schomberg, gestionnaire de portefeuille principal de l’équipe d’Invesco Fixed Income (IFI), nous fait part des perspectives mondiales de l’équipe en matière d’inflation, de croissance et de taux d’intérêt, et nous dit où l’équipe s’attend à dénicher de bonnes occasions de placement sur les marchés des titres à revenu fixe en 2022.

Les obligations mondiales dans un contexte de « nouvelle normalité » pas tout à fait normale

À l’aube de 2022, nous avons beaucoup lu sur la « nouvelle normalité » et nous en sommes venus à la conclusion que l’année 2022 sera tout sauf normale. Après quelque vingt mois de soutien sans précédent des gouvernements et des banques centrales, les mesures d’urgence sont en voie d’être abolies et il est temps que les marchés et les économies volent de leurs propres ailes.

Nous nous attendons à ce que la croissance mondiale ralentisse légèrement, pour s’établir entre 3 et 4 %. L’Amérique du Nord va probablement continuer de dominer au chapitre de la croissance, tandis que l’Europe et la Chine risquent d’éprouver des difficultés à court terme. Les taux d’inflation élevés vont probablement commencer à baisser pendant la deuxième moitié de 2022, alors que les banques centrales vont retirer des liquidités du système et que les chaînes d’approvisionnement vont recommencer à tourner à plein régime. En ce qui a trait aux bénéfices des sociétés, nous prévoyons que les facteurs qui soutiennent la croissance mondiale vont aider les entreprises à continuer d’enregistrer de bons bénéfices et à renforcer leurs bilans.

Ensemble, tous ces facteurs (une croissance mondiale plus lente mais positive, de bons bénéfices des sociétés, une inflation plus modérée, des taux d’intérêt stables et des taux obligataires plus élevés que depuis près de deux ans) créent un contexte favorable à la stabilité des titres à revenu fixe en 2022, étant donné qu’à notre avis, les marchés seront plus agités. Nous croyons que l’extrémité longue de la courbe des taux sera relativement stable et fluctuera très peu, tandis que les taux à court terme vont augmenter. Nous croyons que les meilleures occasions de placement vont se trouver parmi les obligations américaines et européennes de bonne qualité, les titres des marchés émergents ayant une bonne cote de solvabilité et les obligations à rendement élevé notées BB.

Les banques centrales vont passer à l’action

Les banques centrales sont confrontées aux taux d’inflation les plus élevés depuis les années 70 et elles savent qu’elles ne gagneront pas la partie.

La Réserve fédérale américaine a réduit ses achats d’obligations de 30 milliards $US par mois1 et nous nous attendons à deux ou trois hausses de taux d’intérêt en 2022. De son côté, la Banque d’Angleterre a récemment relevé son taux directeur de 15 points de base et la Banque du Canada a évoqué la possibilité de hausses de taux d’intérêt à court terme. Les deux vont probablement procéder à des hausses de taux au début de 2022. Au Canada, l’économie s’est redressée rapidement et les politiques excessivement expansionnistes vont probablement être resserrées.

Tandis que les banques centrales s’attaquent à l’inflation, la fonction de réaction de ces dirigeants des banques centrales a changé et l’accent est désormais mis sur la stabilité des prix. Ce changement pourrait entraîner une augmentation de la volatilité des marchés induite par les banques centrales. Malgré les accès de volatilité des marchés à court terme, les banques centrales ont travaillé trop fort depuis le début de la pandémie pour tout laisser s’effondrer en raison d’erreurs de politique monétaire. Par conséquent, elles vont probablement demeurer prudentes et retirer graduellement les mesures d’assouplissement, tout en se réservant la possibilité de mettre le resserrement sur pause en cas de réaction négative des marchés. La moindre volatilité des marchés induite par les banques centrales risque de faire grimper les cours des valeurs refuges comme les obligations d’État mondiales, ce qui va stabiliser le rendement de votre portefeuille.

Pour sa part, la Banque du Canada devrait amorcer la hausse des taux d’intérêt au premier trimestre de 2022, mais il est peu probable que les taux augmentent à la vitesse à laquelle les marchés s’attendent. Les banques centrales des autres marchés développés vont probablement conserver une politique monétaire plus accommodante, en particulier la Banque centrale européenne (BCE) et la Banque du Japon. Ce rythme prudent de hausse des taux devrait continuer de faire office de filet de sécurité pour les titres à revenu fixe de grande qualité alors que la croissance et l’inflation vont commencer à ralentir pendant la deuxième moitié de 2022.

Occasions de placement potentielles en 2022

Nous croyons que le retour à la normale des politiques monétaires mondiales va générer plusieurs bonnes occasions de placement :

  • Nous sommes d’avis que les obligations de bonne qualité demeurent parmi les titres qui recèlent le meilleur potentiel, car les bénéfices des sociétés sont élevés et la demande des investisseurs américains et canadiens est forte. En particulier, nous pensons que le secteur de l’énergie va continuer de profiter de la hausse des prix du pétrole et du fait que les sociétés pétrolières vont rembourser leurs dettes.
  • Nous estimons que le marché des titres de créance européens pourrait renfermer quelques bonnes occasions de placement, car l’Europe se situe plus tôt dans le cycle de crédit et continue de bénéficier du soutien de la BCE.
  • Nous privilégions encore les obligations à rendement élevé notées BB de partout au Canada et aux États-Unis, car nous entrevoyons des révisions à la hausse des notes des agences d’évaluation du crédit en 2022, ce qui devrait faire grimper les cours de ces obligations.
  • Du côté des marchés émergents, nous privilégions les titres des régions où les cotes de solvabilité sont meilleures, comme le Moyen-Orient et l’Amérique latine. D’après nous, les occasions de placement les plus attrayantes vont se trouver parmi les titres qui vont bénéficier de l’augmentation des prix du pétrole. Nous voyons également de bonnes aubaines parmi les émetteurs chinois de titres de créance qui ont été indûment malmenés par les anomalies de cours du marché immobilier du pays.
  • Outre les titres de créance, nous trouvons des aubaines parmi les titres adossés à des créances hypothécaires non admissibles du marché immobilier américain.
  • Enfin, nous prévoyons que le dollar canadien sera soutenu par la balance commerciale extérieure croissante du pays et des taux d’intérêt plus élevés. Nous allons continuer de couvrir le risque de change pour limiter la volatilité des rendements.

Le marché des titres à revenu fixe pourrait subir de brèves anomalies de cours en 2022, alors que les banques centrales vont retirer leurs mesures d’assouplissement ou encore si de nouveaux variants du virus émergent. Nous pensons que ces anomalies de cours vont procurer de bonnes occasions de placement aux tenants de la gestion active et avons l’intention d’en profiter le plus possible. Bien que nous cherchions à tirer parti de la volatilité des marchés, nous voulons également positionner nos fonds afin qu’ils continuent de stabiliser le rendement de votre portefeuille, car nous savons que les marchés seront plus agités d’ici à ce que nous aboutissions à la « nouvelle normalité ».

Regardez la vidéo d’Avi Hooper pour connaître ses perspectives des titres à revenu fixe mondiaux pour 2022

1.    Source : Communiqué de presse de la Réserve fédérale américaine, 15 décembre 2021

2.    Source : BOE Says ‘More Persistent’ Inflation Prompted Surprise Rate Rise, 16 décembre 2021

S'abonner au blogue


Voulez-vous vous abonner an anglais?

Abonnez-vous pour recevoir des courriels d’Invesco Canada Ltée au sujet de ce blogue. Pour vous désabonner, veuillez nous envoyer un courriel à blog@invesco.ca ou communiquez avec nous.

Renseignements importants

NA1955242

Image d’en-tête du blogue : Matt Mawson / Getty

Un placement dans un fonds commun de placement peut donner lieu à des commissions, des commissions de suivi, des honoraires de gestion et autres frais. Les fonds communs de placement ne sont pas garantis, leur valeur fluctue souvent et leur rendement passé n’est pas indicatif du rendement futur. Veuillez lire le prospectus simplifié avant de faire un placement. Vous pouvez en obtenir des exemplaires auprès de votre conseiller ou d’Invesco Canada Ltée.

Le retrait graduel des mesures de relance désigne la diminution progressive des activités de la banque centrale visant à contrer une piètre conjoncture économique.

En règle générale, les cours des actions fluctuent, parfois même considérablement, en réaction aux activités de la société émettrice, ainsi qu’à la conjoncture des marchés en général, à la situation économique et au climat politique. Les risques d’investir dans des titres d’émetteurs étrangers, y compris ceux des marchés émergents, peuvent inclure la fluctuation des devises étrangères, l’instabilité politique et économique, et les problèmes liés à l’imposition étrangère.

Les produits de base peuvent exposer un investisseur à une plus grande volatilité que les titres traditionnels comme les actions et les obligations et leurs prix peuvent varier considérablement en fonction des conditions météorologiques, de la politique, des règles fiscales, ainsi que des changements réglementaires et de la conjoncture boursière.

Les titres à revenu fixe sont exposés au risque de crédit de l’émetteur et aux retombées des fluctuations de taux d’intérêt. De manière générale, les cours des obligations baissent lorsque les taux d’intérêt augmentent, et vice versa; c’est ce que l’on appelle le risque de taux d’intérêt. Un émetteur peut être incapable de rembourser les intérêts ou le capital de ses emprunts, ou les deux, ce qui fait chuter la valeur de ses titres de créance et abaisse sa note de crédit.

Les opinions exprimées ci-dessus sont celles de l’auteur, Todd Schomberg, au moment de la publication. Ces commentaires ne doivent pas être interprétés comme des recommandations, mais comme une illustration des grands thèmes.

Les énoncés prospectifs ne sont pas garants du rendement futur. Ils comportent des risques et des incertitudes et sont fondés sur des hypothèses; nous ne pouvons pas vous garantir que les résultats réels ne différeront pas considérablement de ces estimations.

IFI est une entité composée d’Invesco Senior Secured Management, Inc. de New York aux États-Unis; d’Invesco Advisers, Inc. d’Atlanta aux États-Unis; d’Invesco Asset Management Ltd. de Londres au Royaume-Uni et d’Invesco Canada Ltée de Toronto au Canada.