Blogue Invesco Canada

Perspectives, commentaire et expertise de placement

Brian Schneider | 8 mars 2017

Perspectives des taux d’intérêt : Des hausses de la Fed à l’horizon?

Les taux de rendement des obligations du gouvernement du Canada ont oscillé dans une fourchette cette année, la baisse des taux de rendement s’étant arrêtée dans le monde entier. La courbe de rendement poursuit sa tendance de raidissement, car la Banque du Canada a essayé de maintenir la possibilité d’une baisse des taux ouverte, bien que récemment une multitude de bonnes surprises sur l’emploi aient rendu cette possibilité moins probable. Les taux de rendement des obligations du gouvernement du Canada continueront probablement d’évoluer dans une fourchette à court terme jusqu’à ce que les perspectives de l’économie mondiale soient plus certaines.

L’équipe d’Invesco Fixed Income présente ci-dessous ses perspectives pour les taux d’intérêt dans les principales économies mondiales :

États-Unis

La croissance à court terme surprendra par sa vigueur, justifiant d’autres hausses des taux d’intérêt de la Réserve fédérale américaine (la « Fed »). Nous croyons que la Fed relèvera les taux d’intérêt à trois reprises en 2017 et qu’elle pourrait commencer à le faire aussi tôt que mars. Une hausse pourrait aussi être possible lors de sa réunion de mai sans qu’elle soit annoncée dans une conférence de presse. L’inflation de base devrait rester stable à court terme, mais l’évolution de la politique budgétaire reste incertaine. Si une relance budgétaire est mise en œuvre en période de plein emploi, les risques d’inflation pourraient s’intensifier durant le second semestre de l’année. Nous recherchons des occasions de vendre à découvert pour tirer profit des taux d’intérêt aux États-Unis étant donné que nous nous attendons à ce que la croissance mondiale excède probablement les attentes.

Europe

Les données pointent encore vers une reprise de la zone euro sur le plan aussi bien de la croissance que de l’inflation. Nous tablons sur une hausse graduelle des taux de rendement des obligations d’État dans le même sens qu’aux États-Unis, mais nous ne nous attendons pas à une baisse prononcée à moins que la BCE ne commence à parler d’une réduction graduelle de son programme d’assouplissement quantitatif, ce qui est à notre avis peu probable avant les élections aux Pays-Bas et en France au deuxième trimestre. La partie avant de la courbe de rendement restera coincée par des taux d’intérêt négatifs et l’assouplissement quantitatif, mais nous nous attendons à ce que la courbe de rendement se raidisse au fur et à mesure que les taux augmenteront dans le monde.

Chine

Les taux de rendement des obligations à 10 ans du gouvernement chinois vendues sur le marché national et les swaps de taux d’intérêt se sont considérablement redressés en février, car la liquidité s’est améliorée à la suite du retour des fonds dans le système bancaire après le Nouvel An chinois. Même si on s’attend à ce que le resserrement monétaire et règlementaire persiste, nous croyons qu’il a été en grande partie intégré dans les prix en cours et nous tablons sur la reprise continue des taux d’intérêt.

Japon

Les obligations à 10 ans du gouvernement japonais continuent à se négocier « aux alentours de zéro ». Étant donné la tendance à la hausse des prix du pétrole et l’affaiblissement du yen (comparativement à 12 mois auparavant), la Banque du Japon subira très peu de pression pour le moment pour qu’elle rajuste sa politique davantage. Nous nous attendons à ce que d’autres rajustements de sa politique soient étroitement surveillés par les responsables américains pendant qu’ils se concentrent sur les fluctuations des taux de change et cherchent à mettre en place un marché « plus équitable » pour les sociétés et les consommateurs américains.

Royaume-Uni

Nous nous attendons à ce que le rythme de la croissance ralentisse au cours des prochains mois lorsque le consommateur britannique commencera à sentir les effets de la hausse de l’inflation, de la croissance moins élevée des prix des logements et de la diminution de leurs épargnes. Une perte éventuelle de consommation ne sera probablement pas contrebalancée en partie par la hausse des exportations (dopée par la faiblesse de la livre sterling). L’inflation excédera sans doute le seuil de 2 % fixé par la Banque d’Angleterre, mais cet excédent risque d’être temporaire et il ne devrait pas entraîner de resserrement de la politique monétaire. Les récentes fourchettes de négociation resteront, par conséquent, probablement les mêmes.

Australie

La Reserve Bank of Australia (RBA) a maintenu son taux à 1,5 % en février tel que prévu.1 Sa déclaration était plutôt optimiste, basée sur la croissance positive et des attentes d’inflation de respectivement 3 % et 2 % en 2017.1 L’excédent de la balance commerciale a atteint en décembre son plus haut niveau record à la suite de l’augmentation des exportations de 32 % d’une année à l’autre.2 Au vu de la robustesse apparente de l’économie, il est hautement improbable, à notre avis, que la RBA se voie obligée de relâcher sa politique monétaire davantage. En fait, le marché s’attend maintenant à ce que la prochaine décision porte sur une hausse des taux d’intérêt. Nous nous attendons à ce que les taux d’intérêt évoluent à court terme dans une fourchette et nous maintenons une attitude neutre par rapport aux taux américains.

Avec des contributions de Rob Waldner, stratège en chef, James Ong, principal stratège macroéconomique, Sean Connery, gestionnaire de portefeuille, Scott Case, gestionnaire de portefeuille, Josef Portelli, gestionnaire de portefeuille, Ken Hu, chef des placements en Asie-Pacifique, Yi Hu, principal analyste de crédit et Alex Schwiersch, gestionnaire de portefeuille.

 

Autres blogues de Brian Schneider

Les enjeux commerciaux mondiaux forcent la Banque du Canada à adopter une position attentiste
17 juillet 2019

La politique de la Banque du Canada redevient dépendante des données
25 avril 2019

La Banque du Canada se rapproche du point « neutre »
29 octobre 2018

La Fed poursuit ses hausses de taux graduelles
28 septembre 2018

La Banque du Canada : toujours dépendante des données
19 avril 2018

La Banque du Canada incite à la prudence
8 mars 2018

La BdC hausse ses taux de nouveau en raison d’une économie qui s’approche de sa capacité maximale
19 janvier 2018

La Fed amorce enfin la normalisation de son bilan
26 septembre 2017

Perspectives des taux d’intérêt : La Banque du Canada adopte un ton résolument plus ferme
19 septembre 2017

Hausse surprise et ton énergique de la Banque du Canada
8 septembre 2017

Perspectives des taux d’intérêt : Les taux à long terme aux États-Unis dépendent maintenant davantage de la politique monétaire mondiale
11 août 2017

Plus vite, plus haut, plus fort : la Banque du Canada augmente les taux d’intérêt
13 juillet 2017

Perspectives en matière de taux d’intérêt : Des hausses de taux sont à prévoir au Canada
5 juillet 2017

À plein régime : la Fed durcit le ton et hausse les taux d’intérêt
15 juin 2017

Perspectives en matière de taux d’intérêt : Pessimisme excessif au Royaume-Uni
2 juin 2017

Perspectives en matière de taux d’intérêt : Impact de la prochaine élection britannique
10 mai 2017

Perspectives des taux d’intérêt dans un contexte d’accélération de la croissance mondiale
18 avril 2017

La Banque du Canada maintient son taux mais revoit à la hausse ses prévisions de croissance pour 2017
13 avril 2017

Jamais deux sans trois
16 mars 2017

Perspectives des taux d’intérêt : Des hausses de la Fed à l’horizon?
8 mars 2017

S'abonner au blogue

Abonnez-vous pour être informé sur la publication de : *


Voulez-vous vous abonner an anglais?

Abonnez-vous pour recevoir des courriels d’Invesco Canada Ltée au sujet de ce blogue. Pour vous désabonner, veuillez nous envoyer un courriel à blog@invesco.ca ou communiquez avec nous.

1 Source : Déclaration de Philip Lowe, gouverneur de la Reserve Bank of Australia, Monerary Policy Decision, 7 février 2017.

2 Source : HSBC, 1er février 2017.