Blogue Invesco Canada

Perspectives, commentaire et expertise de placement

Michael Hatcher | 22 juillet 2019

Pourquoi je me concentre sur les dividendes de qualité

Le repli des marchés mondiaux survenu en octobre comporte plusieurs facteurs sous-jacents, mais les raisons les plus souvent citées sont la hausse du taux des bons du Trésor américain à 10 ans, les craintes entourant la croissance des bénéfices et l’évaluation des titres en général.

On me demande souvent quelle est l’incidence des fluctuations de taux sur la gestion de la Catégorie mondiale dividendes Invesco (le « fonds »). La réponse est très simple : minimale.

Lorsque les investisseurs pensent à des fonds de revenu ou de dividendes, le rendement en dividendes élevé est l’élément qu’ils recherchent le plus souvent. Or, ce n’est pas le facteur auquel l’équipe de gestion de portefeuille s’attarde le plus. Nous cherchons des entreprises à forte plus-value qui peuvent idéalement accroître leurs dividendes au fil du temps.

En tentant de maximiser les dividendes, vous vous trouvez à investir dans des entreprises qui, selon nous, n’ont pas un énorme potentiel de plus-value, soit des sociétés de services aux collectivités, de télécommunications et, dans une très forte proportion, du secteur de la finance. Ce sont ces secteurs au rendement en dividendes élevé qui ont été les plus durement touchés par les hausses de taux d’intérêt.

Lors d’une correction boursière, les cours et les ratios diminuent, ce qui influence grandement les marchés, et nous ne sommes pas épargnés. Cependant, les investisseurs qui se concentrent sur les compagnies qui versent des dividendes élevés sont beaucoup plus durement touchés que le fonds.

Au quatrième trimestre de 2018, par exemple, les sociétés qui composaient notre univers cible ont été résilientes au point où de nouvelles aubaines n’ont pas émergé.

Aujourd’hui, nous trouvons le marché encore cher et avons du mal à dénicher de nouvelles idées qui se négocient à des cours qui procurent la marge de sécurité souhaitée. Cela étant dit, nous sommes satisfaits de notre portefeuille actuel.

Accent sur la qualité

Si le Fonds de sociétés mondiales Invesco vous est familier, vous constaterez qu’il a de nombreuses similitudes avec la Catégorie mondiale dividendes Invesco, puisqu’ils reposent tous les deux sur la philosophie de placement FORS privilégiée par l’équipe, c’est-à-dire mettre l’accent sur les Flux de trésorerie disponibles, la croissance Organique, le Rendement du capital investi et la Stabilité des avantages concurrentiels de chaque entreprise.

Dans les deux mandats, nous cherchons à investir dans des entreprises de grande qualité qui ont le potentiel de générer de fortes liquidités. La majorité de ces entreprises versent également des dividendes.

L’univers des titres de ces deux fonds est pratiquement identique, à une exception près : la Catégorie mondiale dividendes Invesco est à l’affût d’entreprises qui remettent activement de l’argent aux actionnaires, soit au moyen de rachats d’actions ou de versements de dividendes. Le Fonds de sociétés mondiales Invesco n’a pas cette contrainte. Un exemple d’une entreprise qui pourrait se retrouver dans le portefeuille du Fonds de sociétés mondiales Invesco, mais pas dans celui de la Catégorie mondiale dividendes Invesco, est Alphabet Inc., société mère de Google, qui ne verse pas de dividendes.

Compte tenu de notre méthode de placement, je dors sur mes deux oreilles. Nous investissons dans des titres qui produisent des achats récurrents, qu’ils soient désirés ou nécessaires; au quotidien, des millions de gens mangent des biscuits distribués par Mondelez, utilisent une carte Visa et consomment des médias. Ce sont tous de petits achats qui font partie du quotidien.

Certes, certains événements chocs pourraient ralentir ces achats, mais rares sont ceux qui pourraient mener à l’effondrement de ces titres. Il ne s’agit pas du genre de sociétés manufacturières dont le carnet de commandes pourrait diminuer de moitié en raison d’un important repli des dépenses industrielles.

Correction boursière

Compte tenu de la reprise qui a suivi la correction boursière au quatrième trimestre de 2018, l’évaluation des titres de nombreux secteurs d’activité nous semble encore passablement élevée. D’ici deux ou trois ans, les marchés devraient subir une correction majeure et aucun secteur ne sera épargné. À ce moment-là, nos titres en portefeuille tiendront sans doute le coup et je crois que nous serons bien positionnés pour déployer des capitaux à des cours moins élevés.

S’il est une chose qui puisse exercer des pressions sur le système au cours de la prochaine décennie, c’est bien la réciprocité entre le taux élevé d’endettement et la possibilité de hausses de taux d’intérêt. La combinaison de ces éléments réduirait le revenu disponible, parce que les gens vont dépenser davantage pour rembourser leurs dettes.

Cela fait environ 40 ans que les taux d’intérêt chutent ou sont bas dans les pays développés, si bien que la normalisation des taux alliée à un endettement élevé des consommateurs pourraient engendrer des problèmes qui prendront beaucoup de temps à résoudre.

Pour les investisseurs à la recherche d’un mandat équilibré, sachez que la Catégorie mondiale dividendes Invesco constitue le volet d’actions à 60 % du Fonds de revenu diversifié mondial Invesco. Le volet titres à revenu fixe est un amalgame d’obligations de qualité, à rendement élevé et d’État, ainsi que d’instruments à taux variable.

 

 

 

 

S'abonner au blogue

Abonnez-vous pour être informé sur la publication de : *


Voulez-vous vous abonner an anglais?

Abonnez-vous pour recevoir des courriels d’Invesco Canada Ltée au sujet de ce blogue. Pour vous désabonner, veuillez nous envoyer un courriel à blog@invesco.ca ou communiquez avec nous.

Les renseignements présentés sont de nature générale et ne constituent pas, ni ne visent à fournir, des conseils fiscaux, juridiques, comptables ou professionnels. Les lecteurs devraient consulter leurs propres comptables, avocats et/ou autres professionnels pour obtenir des conseils sur leurs circonstances spécifiques avant d’agir. Les renseignements contenus dans ce document ont été obtenus de sources considérées comme fiables et à jour, mais leur exactitude ne peut être garantie.
Les placements dans des fonds communs de placement et des fonds négociés en Bourse (FNB) peuvent comporter des commissions et des frais de gestion. Un placement dans un fonds commun de placement peut donner lieu à des commissions de suivi. Pour les fonds communs de placement, chaque taux de rendement indiqué est un taux de rendement total composé annuel historique qui tient compte des fluctuations de la valeur des titres et du réinvestissement de toutes les distributions, mais qui ne tient pas compte des commissions de vente et de rachat, des frais liés aux distributions ni des frais optionnels ou de l’impôt sur le revenu payables par un porteur de titres, qui auraient pour effet de réduire le rendement. Pour les FNB, à moins d’indication contraire, les taux de rendement pour les périodes de plus de un an sont les rendements totaux composés historiques annuels qui comprennent les fluctuations de la valeur des titres et le réinvestissement de toutes les distributions, et ne tiennent pas compte des commissions de courtier ou de l’impôt sur le revenu payables par un porteur de titres, qui auraient pour effet de réduire le rendement. Les fonds communs de placement et les FNB ne sont pas garantis, leur valeur fluctue souvent et leur rendement passé n’est pas indicatif de leur rendement dans l’avenir. Les placements dans les FNB et les fonds communs de placement comprennent des risques. Veuillez lire le prospectus avant de faire un placement. Vous pouvez en obtenir un exemplaire auprès d’Invesco Canada Ltée à invesco.ca
Il s’agit là de l’opinion personnelle de l’auteur à la date indiquée, qui ne reflète pas nécessairement le point de vue d’Invesco Canada. Les opinions exprimées ci-dessus se fondent sur la conjoncture actuelle et peuvent changer sans préavis; elles ne doivent pas être interprétées comme des conseils particuliers en matière de placement. Les énoncés prévisionnels ne sont pas garants du rendement futur. Ces énoncés comportent des risques et des incertitudes et sont fondés sur des hypothèses. Bien que ces énoncés reposent sur des hypothèses que nous jugeons raisonnables, nous ne pouvons pas garantir que les résultats réels ne différeront pas considérablement de nos attentes.
Les produits dont il est fait mention sur la page des blogues d’Invesco Canada sont offerts aux investisseurs canadiens seulement.
© Invesco Canada Ltée, 2019
Publication : 18 juillet 2019 NA6525