Blogue Invesco Canada

Perspectives, commentaire et expertise de placement

Kristina Hooper | 5 janvier 2022

Prévisions pour les marchés et résolutions de placement pour 2022

Kristina Hooper nous fait part de 10 prévisions pour les marchés au cours de la nouvelle année, ainsi que de son point de vue selon lequel les actions des marchés émergents pourraient prendre le dessus sur les actions américaines.

Quelle année ce fut. Nous avions fondé de grands espoirs au début de l’année dernière, étant donné le développement rapide des vaccins, et nos espoirs se sont concrétisés. Plusieurs puissants moteurs (notamment les mesures de relance monétaires et budgétaires et la distribution de vaccins efficaces) ont fait bondir les cours des actions mondiales, en particulier celles des marchés développés. De plus, la croissance des bénéfices mondiaux a été forte en 2021.

L’inflation a été un enjeu de taille en 2021. La réouverture des économies a entraîné une augmentation des dépenses, compte tenu de la demande refoulée et du taux élevé d’épargne des ménages. Les vagues de COVID-19 qui se sont succédées ont perturbé les chaînes d’approvisionnement, ce qui a exacerbé les problèmes d’inflation. Cependant, cela n’a pas eu une grande incidence sur les marchés.

Survol des marchés en 2021

Actions. Les marchés boursiers mondiaux ont affiché des gains à deux chiffres pour l’année.1 Les actions américaines ont surclassé les actions internationales.2 Les actions des marchés émergents ont obtenu de moins bons rendements, surtout en raison des actions chinoises.3 L’indice Hang Seng a été le grand indice qui a dégagé le pire rendement, parce que les mesures réglementaires adoptées en vue de réaliser la vision de « prospérité commune » de la Chine ont provoqué un repli marqué de ces titres.4

Obligations. Les obligations de base ont enregistré des résultats inférieurs aux autres titres à revenu fixe, comme les obligations à rendement élevé et convertibles.5

Placements alternatifs. Les fiducies de placement immobilier et les produits de base ont connu une bonne année.6 Du côté des produits de base, l’énergie et les métaux précieux ont enregistré des gains appréciables, tandis que l’or et l’argent se sont repliés.6

Dix principales prévisions pour 2022

Voici dix situations auxquelles je m’attends au cours de la prochaine année :

  1. Le variant Omicron aura une incidence négative à court terme et va exacerber les perturbations des chaînes d’approvisionnement et accentuer l’inflation. Par contre, dans quelques mois, Omicron aura probablement un impact positif s’il reste aussi bénin que jusqu’à présent. Parce qu’il est très contagieux, il semble évincer le variant Delta, qui lui est plus dangereux. Même si je ne suis pas épidémiologiste, je crois que le variant Omicron va se propager rapidement aux quatre coins du monde, servant « de facto » de vaccin (agissant beaucoup plus rapidement que n’importe quelle campagne de vaccination), ce qui pourrait signifier la fin de la pandémie d’ici la fin de la première moitié de 2022.
  2. Je m’attends à ce que les actions des marchés émergents connaissent un début d’année très chaotique, compte tenu de la propagation du variant Omicron. Cependant, je pense que pour l’ensemble de l’année, les actions des marchés émergents vont surclasser celles des marchés développés, y compris les actions américaines. Je m’attends à ce que la croissance des marchés émergents s’accélère tandis que la croissance économique américaine et européenne décélère pour revenir à des taux plus normaux. Contrairement à 2021, les actions chinoises devraient contribuer à l’élan des actions des marchés émergents en 2022, grâce à la réaccélération de la croissance économique de la Chine, compte tenu des mesures de relance monétaires et budgétaires adoptées.
  3. J’anticipe au moins une crise géopolitique majeure en 2022 (l’invasion de l’Ukraine par la Russie arrivant en tête de liste des possibilités), mais je crois qu’après quelques jours, les marchés vont passer à autre chose. Au cours des dernières années, seuls les enjeux commerciaux ont eu un impact plus durable sur les marchés et, même là, les retombées ont été de relativement courte durée.
  4. Nous assisterons probablement à une correction du marché boursier américain pendant la première moitié de 2022, mais je m’attends à une reprise relativement rapide. Cela fait tellement longtemps qu’il n’y a pas eu de correction majeure que les probabilités ont augmenté, notamment parce que la Réserve fédérale américaine (Fed) va amorcer un retour à la normale de sa politique monétaire pendant la première moitié de 2022 et pourrait commencer à relever les taux.
  5. La volatilité des marchés boursiers et obligataires mondiaux devrait augmenter alors que la Fed commence à normaliser sa politique monétaire. Cependant, je pense que la Fed pourrait surprendre agréablement les marchés en resserrant sa politique monétaire moins que ce à quoi ils s’attendent.
  6. Je ne crois pas que la Fed va relever ses taux en mars. À mon avis, il est encore trop tôt pour le dire, compte tenu de la propagation du variant Omicron. Cependant, la Fed semble impatiente de commencer à réduire son bilan.
  7. Je m’attends à ce que les actions cycliques surclassent les actions défensives et de croissance séculaire aux États-Unis au début de 2022 en prévision d’une reprise post-Omicron, mais pour l’ensemble de l’année, les titres de croissance devraient obtenir les meilleurs rendements.
  8. L’inflation aux États-Unis risque de continuer d’augmenter, notamment en raison de la propagation du variant Omicron et de l’impact qu’il pourrait avoir sur les chaînes d’approvisionnement et la main-d’œuvre, mais elle devrait culminer d’ici le milieu de 2022, pour ensuite diminuer lentement.
  9. Je crois que le taux des bons du Trésor américain à 10 ans va terminer l’année 2022 plus haut qu’il ne l’est actuellement, étant donné que la Fed amorce un retour à la normale de sa politique monétaire.
  10. Enfin, je m’attends à ce que les placements selon les pratiques environnementales, sociales et de gouvernance (ESG) suscitent encore plus d’intérêt en 2022, grâce entre autres à une accélération spectaculaire de l’adoption des véhicules électriques aux États-Unis, en Europe et en Chine.

Résolutions de placement pour la nouvelle année

Voici quatre résolutions de placement à envisager pour 2022 :

  1. Laissez votre énoncé de politique de placement être votre étoile du Nord. Pour certains, cela signifie formuler un énoncé de politique de placement. Pour d’autres, cela pourrait signifier le revoir au début de l’année pour s’assurer qu’il correspond toujours à leurs objectifs et à leurs besoins. (Par exemple, un collège pourrait devoir porter le montant annuel qu’il prélève de son fonds de dotation pour régler ses dépenses de 4 à 5 %, compte tenu des besoins accrus d’aide financière aux étudiants.) Dans tous les cas, l’important est de faire cet exercice « hors de tout contexte », plutôt qu’en réaction à un événement de marché. Cela aide à mettre de côté ses émotions au moment de la prise de décisions. Après tout, certains des investisseurs qui ont été le plus durement touchés par la crise financière mondiale et la pandémie sont ceux qui se sont retirés des marchés lorsque les actions ont commencé à baisser, pour ensuite rater des rebonds substantiels. Les énoncés de politique de placement aident les investisseurs, tant institutionnels que particuliers, à garder le cap et à rester concentrés sur leurs objectifs à long terme.
  2. Maintenez un portefeuille bien diversifié. Pour de nombreux investisseurs, les placements dans les actions et les obligations ne suffisent pas, car ils se privent des avantages potentiels des placements alternatifs. Et, au sein des trois grandes catégories d’actifs, il est important de bien diversifier son portefeuille. Par exemple, tant du côté des actions que des titres à revenu fixe, de nombreux investisseurs sont sous-exposés aux marchés émergents et auraient peut-être intérêt à y investir davantage.
  3. Rééquilibrez votre portefeuille. Prenez la peine de rééquilibrer votre portefeuille au moins une fois par année. Cela vous permet de procéder à des prises de bénéfices et de vous assurer que vous respectez les paramètres de votre énoncé de politique de placement.
  4. Gardez un peu de liquidités en réserve. Cela vous donne des « munitions » pour profiter des baisses substantielles du marché boursier. Vous souhaiterez peut-être vous prévaloir des achats périodiques par sommes fixes afin de tirer parti des corrections boursières, mais comme les récentes baisses ont été de très courte durée, vous n’aurez peut-être pas beaucoup de temps pour déployer une telle stratégie.

Un souhait pour 2022

L’année 2021 s’est terminée sur une triste note avec le décès de l’actrice Betty White, icône de la comédie depuis de nombreuses décennies, à quelques semaines de son 100e anniversaire de naissance. Cependant, nous pouvons tirer beaucoup de leçons de la vie qu’elle a menée. Espérons qu’en 2022, nous canaliserons tous notre Betty White intérieure et profiterons pleinement de la vie. Nous finirons tous l’année plus vieux qu’aujourd’hui, mais comme Betty le disait souvent, tout s’améliore avec l’âge, sauf une banane. Je lève mon verre à une année 2022 sous le signe de la sagesse et de la joie.

1 Source : MSCI. L’indice MSCI Monde tous pays a progressé de 17,04 % (en dollars américains) en 2021. L’indice MSCI Monde tous pays est un indice non géré considéré comme étant représentatif des actions des sociétés à grande et à moyenne capitalisations des pays développés et émergents.

2 Sources : S&P et MSCI. Selon le rendement de l’indice S&P 500 par rapport à celui de l’indice MSCI Monde tous pays, sauf les États-Unis. L’indice S&P 500® est un indice non géré considéré comme étant représentatif du marché boursier américain. L’indice MSCI Monde tous pays est un indice non géré que l’on considère comme étant représentatif des actions des sociétés à grande et à moyenne capitalisations des marchés développés et émergents, excluant les États-Unis.

3 Source : MSCI. L’indice MSCI Marchés émergents a dégagé un rendement de ‑5,68 %, tandis que l’indice MSCI Marchés émergents excluant la Chine a clôturé en hausse de 7,01 %. L’indice MSCI Marchés émergents mesure le rendement des sociétés à grande et à moyenne capitalisations de 26 pays des marchés émergents (ME).

4 L’indice Hang Seng est un indice non géré que l’on considère comme étant représentatif du marché boursier de Hong Kong, qui comprend les actions des plus grandes sociétés négociées à la Bourse de Hong Kong.

5 Les obligations de base sont représentées par l’indice Bloomberg Global Aggregate Corporate, mesure phare des obligations de sociétés mondiales de qualité supérieure à taux fixe. Les obligations convertibles sont représentées par l’indice Bloomberg Global Convertibles, qui combine les trois indices Bloomberg Convertibles régionaux, en l’occurrence ceux des États-Unis, de l’EMOA et de l’APAC en un seul indice de référence mondial représentatif des titres convertibles. Les obligations à rendement élevé sont représentées par l’indice Bloomberg U.S. Corporate High Yield et l’indice Bloomberg European Corporate High Yield, qui sont des indices non gérés représentatifs des marchés des obligations de sociétés à rendement élevé aux États-Unis et en Europe, respectivement.

6 Source : S&P. Selon l’indice S&P des FPI mondiales, indice de référence complet des FPI cotées sur les marchés développés et émergents, et l’indice S&P GSCI, indice non géré pondéré en fonction de la production mondiale composé des principaux produits de base physiques qui sont négociés sur les marchés à terme liquides.

Autres blogues de Kristina Hooper

La Réserve fédérale américaine procède à un resserrement plus marqué pour effectuer un « atterrissage en douceur »
16 juin 2022

Les marchés concluent que la Réserve fédérale américaine a besoin d’un « plus gros bateau »
14 juin 2022

L’économie mondiale : Supermalade ou super étrange?
7 juin 2022

Une reprise boursière pourrait-elle durer?
2 juin 2022

Observations d’ours : ce que les marchés baissiers pourraient signifier pour les investisseurs
25 mai 2022

Est-ce que tout se déroule comme prévu?
18 mai 2022

Les marchés peinent à s’adapter à l’incertitude entourant la Fed
10 mai 2022

À la recherche d’un « verre à moitié plein » après des mois difficiles sur les marchés
4 mai 2022

La croissance mondiale, les élections françaises et la Réserve fédérale américaine
27 avril 2022

FAQ sur les marchés : inflation, politique monétaire, bénéfices et plus encore
21 avril 2022

Les « bonnes nouvelles » que je vois sur les marchés aujourd’hui
13 avril 2022

Indicateurs clés à surveiller en avril
12 avril 2022

FAQ sur les marchés : la courbe des taux, l’inflation, la volatilité des marchés boursiers et plus encore
7 avril 2022

La Fed ne mâche pas ses mots, mais passera-t-elle de la parole aux actes?
23 mars 2022

Une hausse de taux de la Réserve fédérale américaine et quoi ensuite
16 mars 2022

La crise russo-ukrainienne : les questions que les investisseurs se posent sur le pétrole, les risques de récession, etc.
8 mars 2022

Évaluation de l’impact des sanctions économiques imposées à la Russie
1 mars 2022

Répercussions de la crise russo-ukrainienne sur l’économie et les catégories d’actifs
23 février 2022

L’inflation et la géopolitique augmentent la pression sur les marchés
15 février 2022

L’Europe fait écho au durcissement de ton de la Réserve fédérale américaine
9 février 2022

S'abonner au blogue


Voulez-vous vous abonner an anglais?

Abonnez-vous pour recevoir des courriels d’Invesco Canada Ltée au sujet de ce blogue. Pour vous désabonner, veuillez nous envoyer un courriel à blog@invesco.ca ou communiquez avec nous.

Renseignements importants

NA 1974060

Image d’en-tête du blogue : Pixel Stories / Getty

Un placement dans un fonds commun de placement peut donner lieu à des commissions, des commissions de suivi, des honoraires de gestion et autres frais. Les fonds communs de placement ne sont pas garantis, leur valeur fluctue souvent et leur rendement passé n’est pas indicatif de leur rendement futur. Veuillez lire le prospectus simplifié avant de faire un placement. Vous pouvez en obtenir des exemplaires auprès de votre conseiller ou d’Invesco Canada Ltée.

Les rendements passés ne garantissent pas les rendements futurs. Il est impossible d’investir directement dans un indice

Il ne s’agit pas d’une recommandation d’une stratégie de placement ou d’un produit pour un investisseur en particulier. Les investisseurs devraient consulter un professionnel financier avant de prendre des décisions de placement.

Tous les placements comportent des risques, y compris le risque de perte.

La diversification ne garantit pas un profit et n’élimine pas le risque de perte.

En règle générale, les cours des actions fluctuent, parfois même considérablement, en réaction aux activités de la société émettrice, ainsi qu’à la conjoncture des marchés en général, à la situation économique et au climat politique.

Les risques d’investir dans des titres d’émetteurs étrangers, y compris ceux des marchés émergents, peuvent inclure la fluctuation des devises étrangères, l’instabilité politique et économique, et les problèmes liés à l’imposition étrangère.

Un titre cyclique est un titre de participation dont le cours fluctue au gré des hauts et des bas de l’ensemble de l’économie.

Les actions de croissance ont tendance à être plus sensibles à la variation des bénéfices de l’émetteur et peuvent être plus volatiles.

Les titres à revenu fixe sont exposés au risque de crédit de l’émetteur et aux retombées des fluctuations de taux d’intérêt. De manière générale, les cours des obligations baissent lorsque les taux d’intérêt augmentent, et vice versa; c’est ce que l’on appelle le risque de taux d’intérêt. Un émetteur peut être incapable de rembourser les intérêts ou le capital de ses emprunts, ou les deux, ce qui fait chuter la valeur de ses titres de créance et abaisse sa note de crédit.

Les obligations à haut risque comportent un plus gros risque de défaut et leur cours risque davantage de fluctuer par suite d’un changement de cote de solvabilité de l’émetteur. La valeur des obligations à haut risque fluctue davantage que celle des obligations de qualité supérieure et peut chuter considérablement en un très court laps de temps.

Habituellement, les placements alternatifs comprennent plus de placements non traditionnels et emploient des stratégies de négociation plus complexes, y compris les opérations de couverture et l’effet de levier au moyen de produits dérivés, les ventes à découvert et des stratégies opportunistes qui évoluent au gré des conditions du marché. Les investisseurs qui envisagent les produits alternatifs doivent se renseigner sur leurs caractéristiques uniques et sur les risques additionnels auxquels les stratégies utilisées les exposent. Comme pour tous les placements, les rendements fluctueront. Vous pourriez perdre de l’argent.

Les placements dans des instruments immobiliers peuvent fluctuer en fonction de facteurs économiques, juridiques ou environnementaux qui se répercutent sur les valeurs des biens, les loyers ou les taux d’occupation des immeubles. Les entreprises immobilières, y compris les FPI ou des structures similaires, sont généralement des sociétés à petite ou moyenne capitalisation et leurs actions peuvent être plus volatiles et moins liquides.

Les produits de base peuvent exposer un investisseur à une plus grande volatilité que les titres traditionnels comme les actions et les obligations et leurs prix peuvent varier considérablement en fonction des conditions météorologiques, de la politique, des règles fiscales, ainsi que des changements réglementaires et de la conjoncture boursière.

Les entreprises du secteur de l’énergie peuvent subir les effets négatifs de la réglementation étrangère, fédérale ou étatique qui régissent la production, la distribution et la vente d’énergie ainsi que l’offre et la demande de ressources énergétiques. La volatilité à court terme des prix de l’énergie peut entraîner des fluctuations des cours boursiers.

Les fluctuations du prix de l’or et des métaux précieux pourraient nuire à la rentabilité des entreprises du secteur de l’or et des métaux précieux. Les changements de conjoncture politique ou économique des pays où les entreprises du secteur de l’or et des métaux précieux exercent leurs activités pourraient avoir une incidence directe sur le prix de l’or et des métaux précieux.

L'utilisation de facteurs environnementaux, sociaux et de gouvernance (ESG) pour exclure certains investissements pour des raisons non financières pourrait limiter les occasions de placement qui s’offrent aux fonds par rapport à ceux qui ne tiennent pas compte de ces critères. De plus, les renseignements utilisés pour évaluer les facteurs ESG sont parfois difficilement accessibles, incomplets ou inexacts, ce qui pourrait nuire à la mise en œuvre des normes ESG.

Les achats périodiques par sommes fixes sont une technique de placement qui consiste à investir un montant fixe dans un placement donné sur une base régulière, quel que soit le cours du titre. L'investisseur achète plus d'actions lorsque les cours sont bas et moins lorsque les cours sont élevés.

Les opinions exprimées ci-dessus sont celles de l’auteure au 3 janvier 2022. Ces commentaires ne doivent pas être interprétés comme des recommandations, mais comme une illustration des grands thèmes. Les énoncés prospectifs ne sont pas garants du rendement futur. Ils comportent des risques et des incertitudes et sont fondés sur des hypothèses; nous ne pouvons pas vous garantir que les résultats réels ne différeront pas considérablement de nos attentes.