Blogue Invesco Canada

Perspectives, commentaire et expertise de placement

Brian Levitt | 9 septembre 2021

Septembre est-il vraiment un mauvais mois pour les actions?

Le mois de septembre a une mauvaise réputation auprès des investisseurs, mais cette méfiance est-elle justifiée? Brian Levitt explique pourquoi les arguments en défaveur du mois de septembre sont peut-être exagérés.

Une chanson du groupe Green Day s’intitule « Wake me up when September ends » (réveillez-moi à la fin de septembre). Vous ne pouvez pas en vouloir aux investisseurs de ressentir la même chose. Au cours des 120 dernières années, septembre a été le pire mois de l’année pour les actions américaines, tant en résultats moyens que médians1, ce que les médias nous rappellent chaque année. Existe-t-il une explication rationnelle à cette tendance saisonnière ou s’agit-il simplement d’une anomalie statistique?

J’ai tout entendu, de A) les investisseurs vendent des actions lorsqu’ils reviennent de vacances estivales à B) les investisseurs sont forcés de vendre des actions pour payer les études universitaires de leurs enfants à C) les gestionnaires de fonds communs de placement dont les exercices se terminent à l’automne vendent leurs titres perdants pour jeter de la poudre aux yeux. La dernière raison pourrait s’approcher de la réponse, sauf qu’une grande majorité de fonds communs de placement ont des exercices qui se terminent en décembre. Et les investisseurs revenant de leurs vacances d’été n’étaient-ils de toute façon pas censés avoir déjà vendu leurs placements en mai avant de partir? Je suis perplexe.

Le fait est que même si les rendements moyens en septembre ont été négatifs (comme le montre le tableau ci-dessous), il s’agit essentiellement de quelques mauvais mois de septembre (1929, 1930, 1931, 1933, 1937, 1974, 2001, 2002, 2008) qui ont entaché sa réputation1. Chacun de ces mois de septembre est associé non seulement à des récessions, mais aussi à certains des replis les plus spectaculaires enregistrés : la Grande Dépression, les attentats du 11 septembre et l’effondrement de Lehman Brothers. Ces reculs tristement célèbres de septembre se situent dans une fourchette de gravité, passant d’une baisse de 30 % en 1931 à une baisse de 6 % en 2008, les autres reculs mentionnés se situant dans cette fourchette.

À première vue, septembre a été un mois difficile pour les actions

Indice Dow Jones : Rendements moyens et médians par mois, de 1900 à août 2021

Source : Bloomberg L.P., 31 août 2021. Les rendements passés ne garantissent pas les rendements futurs. Il n’est pas possible d’investir dans un indice.

Certes, il est difficile de croire à une coïncidence, mais il est presque plus difficile de croire qu’il s’agit de quelque chose de plus pernicieux. Par exemple, les rendements moyens du marché en septembre au cours des trois derniers cycles économiques de 1992 à 1999, de 2003 à 2007 et de 2009 à 2019 (voir ci-dessous) n’avaient rien d’inquiétant.

Les rendements moyens enregistrés en septembre au cours de ces périodes étaient de 1,04 %, 1,01 % et 1,13 %, respectivement2. Cela est suffisant pour que septembre ne soit pas le mois le moins performant des trois derniers cycles économiques. Ce titre revient au mois d’août1. Pour ce que cela vaut, les mois de janvier, février, mars, mai et juin ont également affiché des rendements moyens inférieurs à ceux de septembre au cours de ces périodes1. Comme Homer Simpson l’a dit, « … les gens peuvent trouver des statistiques pour prouver n’importe quoi… 40 % des gens le savent. »

Au cours des trois derniers cycles, septembre a dépassé sa réputation

Indice Dow Jones : Rendements moyens par mois

Source : Bloomberg L.P., 31 août 2021. Les rendements passés ne garantissent pas les rendements futurs. Il n’est pas possible d’investir dans un indice.
Source : Bloomberg L.P., 31 août 2021. Les rendements passés ne garantissent pas les rendements futurs. Il n’est pas possible d’investir dans un indice.
Source : Bloomberg L.P., 31 août 2021. Les rendements passés ne garantissent pas les rendements futurs. Il n’est pas possible d’investir dans un indice.

Que nous réserve le mois de septembre?

Ce mois de septembre s’ajoutera-t-il aux tristement célèbres septembres du passé, ou ressemblera-t-il davantage à septembre 1998 (+4,0 %), septembre 2007 (+4,0 %) et septembre 2010 (+7,8 %)1? Seul le temps nous le dira. Pour citer encore une fois les paroles d’une chanson de Green Day, « It’s something unpredictable » (c’est imprévisible) En fin de compte, est-ce que ça ira? Nous pensons que ce sera le cas pour les investisseurs à long terme. Au cours des 120 dernières années, les actions ont affiché des rendements positifs 87 % du temps au cours d’une période de trois ans, 90 % du temps au cours d’une période de cinq ans et 97 % du temps au cours d’une période de dix ans, malgré les mauvais mois de septembre du passé1.

Et pour reprendre encore Green Day : « I hope you (have) the time of your life » (j’espère que vous passerez un moment formidable).

1 Source : Bloomberg, 31 août 2021. Les actions sont représentées par l’indice Dow Jones.

2 Source : Bloomberg, 31 août 2021. Les actions sont représentées par l’indice Dow Jones. Les périodes sélectionnées sont fondées sur les cycles économiques définis par le National Bureau of Economic Research.  

Autres blogues de Brian Levitt

Septembre est-il vraiment un mauvais mois pour les actions?
9 septembre 2021

Le retrait des mesures d’assouplissement doit-il nécessairement s’accompagner d’une crise?
25 août 2021

Ne craignez pas la baisse : l’économie américaine va très bien
26 juillet 2021

Nous misons sur l’appréciation des actions pour dix raisons
25 juin 2021

Le plus récent rapport sur l’emploi aux États-Unis renforce mon opinion selon laquelle l’inflation ne se maintiendra pas.
8 juin 2021

L’inflation à long terme ne me préoccupe pas. Voici pourquoi.
9 mars 2021

Les hausses d’impôt étoufferont-elles le marché haussier?
25 février 2021

Nous répondons à vos questions sur l’emploi et la dette
5 juin 2020

Vidéo : Les marchés doivent-ils toucher à nouveau les creux atteints précédemment?
7 mai 2020

Vidéo : Que penser de la reprise des marchés dans un contexte économique difficile?
30 avril 2020

Vidéo : Réponses aux questions au sujet des marchés volatils actuels
22 avril 2020

Se ruer vers les liquidités : Est-ce la chose à faire en ce moment?
17 avril 2020

Vidéo : Des signes prometteurs au cœur de la volatilité
16 avril 2020

Vidéo: La voie vers la reprise devrait être cahoteuse
9 avril 2020

Un nouveau tableau de bord à considérer pour détecter les signes qu’un nouveau cycle de marché s’amorce
30 mars 2020

Des leçons de Rocky Balboa pour savoir comment gérer la volatilité des marchés
23 mars 2020

Réponses aux questions concernant les récentes perturbations des marchés
14 mars 2020

Que doit-on comprendre des marchés boursiers qui entrent en territoire baissier
13 mars 2020

Le coronavirus perturbe nos perspectives pour l’année 2020. Mais peut-être pas pour longtemps.
3 mars 2020

Quelle incidence la mort de Qassim Suleimani aura-t-elle sur les marchés?
7 janvier 2020

S'abonner au blogue


Voulez-vous vous abonner an anglais?

Abonnez-vous pour recevoir des courriels d’Invesco Canada Ltée au sujet de ce blogue. Pour vous désabonner, veuillez nous envoyer un courriel à blog@invesco.ca ou communiquez avec nous.

Renseignements importants

NA8343

Image de l’en-tête : Thomas Barwick / Getty

Ce document fait référence au marché américain et son contenu peut ne pas s’appliquer au Canada.

Un placement dans un fonds commun de placement peut donner lieu à des commissions, des commissions de suivi, des honoraires de gestion et autres frais. Les fonds communs de placement ne sont pas garantis, leur valeur fluctue souvent et leur rendement passé n’est pas indicatif de leur rendement à venir. Veuillez lire le prospectus simplifié avant de faire un placement. Vous pouvez en obtenir un exemplaire auprès de votre conseiller ou d’Invesco Canada Ltée.

Les rendements passés ne garantissent pas les rendements futurs.

Il est impossible d’investir directement dans un indice.

L’indice Dow Jones est une moyenne pondérée des cours de 30 actions de sociétés de premier ordre américaines qui sont généralement des chefs de file dans leur secteur d’activité.

Tout placement comporte un risque, y compris un risque de perte. Le présent document ne constitue pas une recommandation d’une stratégie ou d’un produit de placement destinés à un investisseur en particulier. Les investisseurs devraient consulter un spécialiste des placements avant de prendre toute décision de placement.

Les opinions mentionnées ci-dessus sont celles des auteurs en date du 2 septembre 2021. Les commentaires ne doivent pas être interprétés comme des recommandations, mais comme une illustration de thèmes généraux. Les énoncés prospectifs ne garantissent pas les résultats futurs. Ils comprennent des risques, des incertitudes et des hypothèses. Il n’est pas garanti que les résultats réels ne seront pas considérablement différents des attentes.