Blogue Invesco Canada

Perspectives, commentaire et expertise de placement

L’« arrêt soudain » provoqué par le coronavirus requiert un soutien sous forme de crédit

L’économie américaine vit un « arrêt soudain » de la croissance, tandis que les efforts pour lutter contre la propagation du coronavirus s’intensifient. La distanciation sociale aura probablement un impact direct sur les travailleurs et les petites entreprises de tous les secteurs d’activité. À ce jour, Invesco Fixed Income prévoit une forte contraction des économies américaine et européennes au deuxième trimestre de cette année, mais cette estimation pourrait être révisée à la négative si le virus continue de se propager de façon aussi virulente. Cette contraction très marquée exerce des pressions sur tous les acteurs de l’économie américaine et crée un besoin de financement pour les sociétés, les petites entreprises et les ménages. Il est d’une importance vitale que les besoins de financement soient comblés pour éviter que le choc économique exogène que connaît l’économie américaine ne dégénère en crise financière, ce qui exercerait probablement encore plus de pressions sur la croissance économique.

Continued

Comments Off on L’« arrêt soudain » provoqué par le coronavirus requiert un soutien sous forme de crédit

Impact et réaction au coronavirus: Point de vue mondial

Chaque matin, ma journée commence en faisant le point sur les derniers développements dans la lutte contre le coronavirus avec mon équipe de stratèges sur le terrain à Hong Kong, en Italie, à Londres, à Tokyo, à New York et ailleurs. Aujourd’hui, mon blogue hebdomadaire présente le point de vue de plusieurs membres du Bureau de la stratégie des marchés mondiaux d’Invesco, qui répondent aux questions les plus pressantes qu’ils ont entendues de la part d’investisseurs préoccupés par la COVID-19 et son impact sur l’économie mondiale.

Continued

Comments Off on Impact et réaction au coronavirus: Point de vue mondial

Des leçons de Rocky Balboa pour savoir comment gérer la volatilité des marchés

Rocky Balboa a dit : « Toi, moi, n’importe qui, personne ne frappe aussi fort que la vie. C’est pas d’être un bon cogneur qui compte, l’important c’est de se faire cogner et d’aller quand même de l’avant. C’est de pouvoir encaisser sans jamais, jamais flancher. C’est comme ça qu’on gagne ! »

Continued

Comments Off on Des leçons de Rocky Balboa pour savoir comment gérer la volatilité des marchés

Mesures de relance économique en lien avec la COVID-19

Le 18 mars 2020, le premier ministre Justin Trudeau a annoncé un plan de relance économique de 82 milliards de dollars rendu nécessaire pour contrer l’impact de la COVID-19 sur le Canada et l’économie mondiale. Ces mesures, dévoilées dans le cadre du Plan d’intervention économique du Canada en lien avec la COVID-19, vise à aider les particuliers et les entreprises aux prises avec des difficultés financières en raison de cette situation. Ces mesures de relance économique fourniront 27 milliards de dollars d’aide financière et 55 milliards de dollars supplémentaires en mesures de report d’impôt.

Continued

Comments Off on Mesures de relance économique en lien avec la COVID-19

Évaluation de l’effort concerté de la part des trois paliers de décideurs pour lutter contre le coronavirus

La pandémie de coronavirus se propage en Europe, au Royaume-Uni, au Canada et aux États-Unis et l’activité économique est au point mort dans certains secteurs, puisque les dépenses discrétionnaires et l’activité ont diminué considérablement, les gens se contentant de combler leurs besoins essentiels. Les indicateurs en temps réel de la demande, tels que la fréquentation des restaurants, la circulation routière et l’utilisation des données sur les téléphones cellulaires, sont en forte baisse sur douze mois dans plusieurs grandes économies régionales et locales.
 
La réaction des marchés a été tout aussi brutale. Les cours boursiers ont grimpé et chuté de façon spectaculaire la semaine dernière, en particulier jeudi, lorsque le Dow a connu sa plus forte baisse depuis 1987 et que l’indice STOXX® Europe 600 a enregistré la plus forte baisse de son histoire. Le marché obligataire a également connu une volatilité exceptionnelle, alors que le taux des bons du Trésor américain à dix ans est tombé à 0,4 % la semaine dernière.1 Les marchés semblent douter de l’efficacité des interventions politiques en Europe et aux États-Unis, et la tendance semble se maintenir cette semaine.
 
L’une des questions que nous avons reçues récemment est la suivante : Quelle est la réaction politique appropriée? C’est une grande question. Nous avons déjà parlé de l’importance d’un effort concerté de la part des trois paliers de décideurs pour lutter contre le coronavirus : 1) une politique de santé publique pour contenir le virus; 2) des mesures de relance monétaire pour assurer la liquidité et le fonctionnement des marchés financiers; et 3) un soutien budgétaire pour limiter les dégâts économiques réels. Il est essentiel de combattre la crise sous ces trois angles aujourd’hui; voici comment nous évaluons les progrès réalisés jusqu’ici dans ces domaines à l’échelle mondiale.

Continued

Comments Off on Évaluation de l’effort concerté de la part des trois paliers de décideurs pour lutter contre le coronavirus

Impact du coronavirus sur les marchés des titres à revenu fixe

Impact macroéconomique
 
La propagation du coronavirus dans le monde s’est poursuivie sans relâche ces dernières semaines. La combinaison de « statu quo » en Europe et aux États-Unis et de tests limités a exacerbé le problème et accru l’incertitude concernant l’étendue de l’épidémie et son évolution. Comme les autorités monétaires ont pris des mesures plus énergiques pour freiner la propagation du virus, la croissance mondiale va probablement ralentir considérablement. Étant donné que l’épidémie a pris de l’ampleur, les investisseurs ont forcément escompté un impact plus marqué sur la croissance pendant une plus longue période.
 
Invesco Fixed Income s’attend à ce que le taux de croissance des États-Unis et de l’Europe au premier trimestre soit inférieur aux attentes et à un taux de croissance fortement négatif au deuxième trimestre, puisque ces économies sont frappées par la peur et l’impact des mesures mises en place pour contenir le virus. L’évolution de la situation demeure très incertaine, ce qui cause du tort aux marchés.
 
La Chine nous sert de modèle et nous donne une idée de ce qui nous attend. Le pays a adopté des mesures énergiques pour contrôler le virus et cela a causé énormément de tort à l’économie au premier trimestre. La Chine est parvenue à maîtriser l’épidémie et les citoyens ont amorcé le retour au travail. Le processus de retour au travail a commencé après que le nombre de cas d’infection quotidienne a plafonné. Le nombre de cas d’infection ne cesse d’augmenter aux États-Unis et en Europe et il faudra probablement un certain temps pour que l’épidémie plafonne dans ces régions. Ce sont l’impact sur la croissance et l’incertitude entourant la propagation du virus qui sont à l’origine des fluctuations boursières.
 
Il est très important de préciser que nous sommes persuadés qu’il s’agit d’une correction liée aux caractéristiques fondamentales, ce qui n’a rien à voir avec une crise financière. La situation ne reviendra probablement pas à la normale avant un certain temps, mais nous allons suivre de près l’évolution de l’épidémie aux États-Unis et en Europe. Les crises provoquées par les conditions financières, comme celle du quatrième trimestre de 2018 et la crise financière mondiale, peuvent être résolues rapidement par l’intervention des banques centrales. Dans le cas des crises liées aux caractéristiques fondamentales, les banques centrales ne peuvent que les améliorer, pas les résoudre. Par conséquent, nous anticipons un redressement en U plutôt qu’en V.
 
Nous nous attendons à ce que les actifs à risque demeurent volatils et à ce que les marchés n’atteignent pas le creux de la vague avant un certain temps. Les taux d’intérêt américains amortissent le choc, mais les cours obligataires ne peuvent pas augmenter beaucoup plus car, à notre avis, la Réserve fédérale américaine (Fed) n’a pas l’intention d’instaurer des taux d’intérêt négatifs. La Fed va probablement ramener les taux d’intérêt près de zéro, mais nous croyons que la courbe des taux va maintenir une pente positive. La baisse des taux d’intérêt américains va probablement éroder l’avantage de taux d’intérêt du dollar américain par rapport aux devises des autres marchés développés, ce qui risque d’entraîner une dépréciation du billet vert par rapport aux devises des autres marchés développés.

Continued

Comments Off on Impact du coronavirus sur les marchés des titres à revenu fixe

Que doit-on comprendre des marchés boursiers qui entrent en territoire baissier

Les investisseurs qui ont un horizon de placement de 50 ans n’ont rien à craindre si l’on se fie à l’histoire, car il y a eu 14 marchés baissiers au cours des 50 dernières années.1 Cela équivaut à un marché baissier tous les 3,57 ans.2 L’histoire nous révèle également que pendant ces marchés baissiers, les investisseurs devraient s’attendre à ce que leur portefeuille d’actions perde en moyenne 32 % de sa valeur (la perte médiane se chiffrant à 28,8 %).3 C’est presque suffisant pour que les investisseurs se demandent pourquoi investir sur les marchés boursiers. Or, les actions, représentées par l’indice S&P 500, ont affiché un rendement annuel moyen de 10,5 % au cours des 50 dernières années.4 Cela signifie que la valeur de leur placement a doublé en moyenne tous les 6,9 ans, malgré tous les marchés baissiers.5

Continued

Comments Off on Que doit-on comprendre des marchés boursiers qui entrent en territoire baissier

La flambée de volatilité des marchés pourrait-elle signaler la fin du cycle du marché actuel?

Vendredi dernier, la Russie a surpris les marchés en refusant la diminution de la production soutenue par tous les autres pays de l’OPEP+ et jugée nécessaire pour stabiliser les prix du pétrole en raison de la chute de la demande mondiale liée au coronavirus. L’Arabie saoudite a répondu au cours de la fin de semaine en annonçant une augmentation réelle de la production de pétrole. Cela fait suite à l’annonce par l’Italie de la fermeture complète du pays.
Comment les marchés ont-ils réagi?

Continued

Comments Off on La flambée de volatilité des marchés pourrait-elle signaler la fin du cycle du marché actuel?

Le coronavirus perturbe nos perspectives pour l’année 2020. Mais peut-être pas pour longtemps.

L’encre de notre document Perspectives de 2020 vient à peine de sécher. Dans ce document, nous soulignions la fin de la troisième grande crainte d’un ralentissement de la croissance en raison des erreurs de politique monétaire (après la crise de la dette en Europe en 2012 et la hausse des taux de la Réserve fédérale américaine [Fed] en 2015) au cours du cycle économique et de crédit actuel qui dure depuis très longtemps. La croissance stable et le soutien de la politique monétaire étaient censés être les thèmes dominants de l’année 2020. La Fed avait déjà annulé les hausses de taux de 2018 et amélioré la situation financière du pays, tandis que l’Administration Trump avait ratifié la Phase 1 de l’accord commercial avec la Chine. De son côté, la Chine s’efforçait de relancer son économie. Le résultat de janvier de l’indice manufacturier des gestionnaires en approvisionnement du Institute for Supply Management, indicateur avancé de l’activité économique aussi valable que les autres, aurait traditionnellement dû nous permettre d’affirmer de manière retentissante que les craintes d’un ralentissement de la croissance sont chose du passé. Et nous nous serions exclamés : « Vive le goût du risque »!

Continued

Comments Off on Le coronavirus perturbe nos perspectives pour l’année 2020. Mais peut-être pas pour longtemps.

Les marchés traversent une mauvaise passe, mais qu’en est-il des économies mondiales?

Nous avons assisté à une correction boursière soudaine et marquée en réaction aux nouvelles entourant l’épidémie de COVID-19. Cette réaction me semble exagérée, mais je ne serais pas étonnée si ce repli se poursuivait, compte tenu du degré élevé d’incertitude qui plane toujours sur certains enjeux clés : facilité de transmission, durée pendant laquelle une personne peut être infectée et contagieuse sans montrer de symptômes, taux de mortalité et délai avant que le taux d’infection ne se stabilise à l’échelle mondiale.

Continued

Comments Off on Les marchés traversent une mauvaise passe, mais qu’en est-il des économies mondiales?

Évaluer les inconnues tandis que le coronavirus se propage

Les événements de la semaine dernière montrent clairement que la propagation du coronavirus COVID-19 ne sera pas contenue et qu’il s’agit d’un problème avec lequel le monde devra probablement composer pendant un certain temps. Malheureusement, il y a encore de nombreuses inconnues concernant le virus, notamment comment il se propage, quel sera le taux de mortalité et si les scientifiques seront en mesure de le contrôler un peu mieux dans un avenir rapproché, que ce soit grâce à un meilleur traitement ou à un vaccin. Cette incertitude commence à modifier le comportement des gens et a un impact sur les marchés.
 
La propagation de ce virus est d’abord et avant tout un enjeu humanitaire, mais dans le présent article, nous allons nous pencher sur les répercussions économiques et boursières de la propagation.

Continued

Comments Off on Évaluer les inconnues tandis que le coronavirus se propage

Des statistiques récentes révèlent l’impact économique du coronavirus

La semaine dernière, les indices S&P 500 et composé Nasdaq ont atteint des sommets historiques en milieu de semaine, puis ont chuté considérablement à la fin de la semaine, parce que les investisseurs craignent que le nouveau coronavirus (également connu sous le nom de COVID-19) freine la croissance économique. Les inquiétudes suscitées par la contagion ont été amplifiées lorsque les données des indices préliminaires des gestionnaires en approvisionnement (PMI) des États-Unis pour le mois de février ont été rendues publiques.1 L’indice composé PMI a chuté à 49,6 points, sa première contraction depuis la paralysie des services publics en 2013. L’indice PMI manufacturier a reculé à 50,8 points, contre 51,5 points en janvier, ce repli étant imputé à l’épidémie de coronavirus. L’indice PMI du secteur tertiaire a été particulièrement touché (passant de 53,4 à 49,4 points) et se trouve maintenant techniquement en territoire de contraction.
 
Depuis aujourd’hui, le 24 février, nous assistons à un repli mondial des cours boursiers et à une ruée vers les catégories d’actifs « sans risque », telles que l’or et les bons du Trésor américain. Les craintes suscitées par le coronavirus ont fait chuter les taux obligataires comme une roche dans l’eau. Au moment où j’écris ces lignes, le taux des bons du Trésor américain à 10 ans est à son plus bas niveau depuis 2016 et celui des bons à 30 ans n’a jamais été aussi bas.2 La courbe des taux à 10 ans / 3 mois s’est inversée et celle des taux à 10 ans / 2 ans est sur le point d’en faire autant. J’ai observé que, par le passé, le taux des bons du Trésor américain à 10 ans a été une bien meilleure jauge de la peur que l’indice VIX; qui plus est, le taux des bons du Trésor à 10 ans nous dit que les investisseurs craignent sérieusement que cette contagion ait un impact sur la croissance mondiale.

Continued

Comments Off on Des statistiques récentes révèlent l’impact économique du coronavirus

Les retombées du coronavirus commencent à se faire sentir sur les marchés

Les vannes s’ouvrent. Les entreprises commencent à prévenir les investisseurs que l’épidémie de coronavirus aura une incidence sur leurs bénéfices et les actions ont commencé à réagir négativement. Hier, Apple a annoncé que la contagion va l’empêcher d’atteindre son objectif de revenus trimestriels. Les problèmes touchent à la fois les ventes et la production : la plupart des boutiques Apple en Chine demeurent fermées et, même si elles ont rouvert, les usines ne tournent pas encore à plein régime, mais la production reprend graduellement. En outre, Tesla et Alibaba ont récemment émis des avertissements concernant leurs bénéfices en lien avec l’épidémie de coronavirus. Alibaba est même allée jusqu’à parler de l’épidémie de coronavirus comme d’un « événement de type cygne noir ».

Continued

Comments Off on Les retombées du coronavirus commencent à se faire sentir sur les marchés

Évaluation des conséquences du coronavirus de Wuhan sur les marchés

L’éclosion du nouveau coronavirus à Wuhan, en Chine, qui s’est propagée à divers endroits dans le monde a suscité beaucoup d’inquiétude auprès du grand public et rendu les marchés financiers mondiaux très nerveux. Nous avons reçu énormément de questions sur les répercussions que cette éclosion pourrait avoir sur les investisseurs et sur les conséquences économiques comparativement aux éclosions antérieures, comme la propagation du SRAS (syndrome respiratoire aigu sévère) en 2003. Nous avons rédigé ceci pour tenter de répondre à ces questions, à la lumière des meilleurs renseignements dont nous disposons à l’heure actuelle.

Continued

Comments Off on Évaluation des conséquences du coronavirus de Wuhan sur les marchés